jeu 26 janvier 2023 - 23:01

Le Feu dans tous ses états

Noëlle Martin, Françoise Sabadell, Collectif GLL – Préface Catherine Lyautey

Il y a 350 000 ans – peut-être même 500 000 – commence une histoire entre les êtres humains et le feu… Des mythes liés à la conquête du feu, du Titan Prométhée, surtout connu pour avoir dérobé le feu sacré de l’Olympe pour en faire don aux humains, à ce feu qui va permettre de lutter contre les vulnérabilités humaines. Le feu est fondamental. Production d’une flamme et de la dégradation visible d’un corps par une réaction chimique exothermique d’oxydo-réduction appelée combustion, il fonde une civilisation du possible. Possible de construire, de bâtir, de cuire et conserver les aliments, de se chauffer, bref, de vivre et de développer une civilisation. Plus que symbolique, le feu est constitutif de notre histoire. D’où l’intérêt de cet ouvrage qui vient après celui consacré à « L’Eau, la vie, les femmes ».

Le Feu, avec un F majuscule, est suivi, dans le titre, non pas par cette locution adverbiale dans tous ses états comprise au sens figuré, soit dans un état d’émotion très perturbé, mais bien dans son sens propre qui est cellui de traiter le sujet dans sa globalité, en totalité et sous tous les angles.

Feu de bois

Cet ouvrage s’intéresse également au feu dont les évènements de l’actualité rappellent l’importance dans la vie humaine.

Dans sa préface, Catherine Lyautey, Grande Maîtresse de la GLFF se réjouit que « Voix d’initiées », une collection dirigée par Corinne Drescher-Lenoir, s’enrichisse de son 21e ouvrage, témoignant ainsi de la vitalité de la réflexion au sein de sa Grande Loge. Elle rappelle aussi le dramatique incendie en 2019 de Notre-Dame de Paris, rappelant ainsi la fragilité des constructions humaines. Au-delà des expressions symboliques familières aux franc-maçonnes et aux francs-maçons que sont la terre, l’eau, l’air et le feu, il est donc naturel de s’intéresser à ce sujet. Catherine Lyautey constate que les êtres humains sont toujours confrontés à la double nature du feu, qui protègent, réchauffe, nourrit, mais aussi qui détruit. Elle se réjouit aussi que le fruit essentiel du travail fait en Loge enrichissant le chemin de formation puisse ainsi être partagé. Le premier article « De la découverte du feu aux mythes et religions » commence… au commencement ! Dès l’apparition du feu et de la foudre. De l’ère préhistorique aux mythes de la Bible cet article, que nous devons à notre Sœur Noëlle Martin, coautrice de plusieurs ouvrages et membre de la Commission d’histoire et de recherche de la GLFF, couvre un large champ de l’histoire de l’humanité – Grèce, Rome, Inde – mais aussi du symbolisme, des rites, de passage notamment, et des allégories ( celle du chaudron magique). Sans oublier la place du feu dans les différentes religions.

Activités humaines au Paléolithique sous le porche d’une grotte et à proximité. Peinture d’Hugo Darnaut, 1885.

L’intéressant article consacré au « Feu dans la Bible » est traité par Françoise Sabadell, Vénérable Maître de la Loge Nationale de Recherche Bathilde Vérité N° 1, dont nous vous avions présenté, le 31 octobre 2022 , le premier volume.

Cet élément naturel, tant dans la religion juive que dans la chrétienne, occupe une place primordiale, car représentant la puissance du divin Créateur. Cinq parties – « Feu, instrument de Dieu » ; « Feu sacré et paroles de Dieu » ; « Alliance de l’eau et du feu » ; « Feu terrestre » ; « La renaissance du feu purificateur » – structure l’article.

Fête autour d’un feu à l’Âge de la pierre. Peinture de Viktor Vasnetsov (détail), 1883.

S’ensuit six autres chapitres. Traitant du feu nourricier et du feu destructeur – du progrès social à la destruction –, des fêtes et du feu, mais aussi du feu au service de l’art. Un chapitre passionnant intitulé « Bestiaire enflammé » retient toute notre attention. Il traite bien évidemment de la salamandre, créature légendaire et animal royal – François Ier en avait fait son emblème qui était surmontée d’une couronne portant la devise Nutrisco et Extinguo, qui signifie « je me nourris du bon feu, j’éteins le mauvais ». N’était-elle pas associée au feu car on lui prêtait des pouvoirs magiques dès le Moyen Âge. Quant au phénix, oiseau fabuleux originaire d’Ethiopie, il précède les présentations du dragon cracheur de feu et du vert blanc. Un animal peu connu décrit par Michel Pastoureau, dans son Bestiaire du Moyen Âge, comme de taille immense et « dont la vue est si perçante qu’elle traverse les murs et les montagnes. Son nom, le lynx. Puis, questions d’actualité  « les mégafeux, un nouvel âge du feu » et « Le choix du feu, une question contemporaine », deux travaux qui parle de notre devenir en matière d’écologie et de développement durable. Nous pouvons aussi consulter la bibliographie ainsi que les sources Internet.

Le triangle du feu montrant les trois éléments indispensables pour une combustion chimique.

Lors de la cérémonie de réception/initiation, le Vénérable Maître prononce, ce qui pourrait faire trembler le néophyte, la sentence suivante : « qu’il passe mais qu’il soit purifié par le Feu »…

Cherchons, grâce à cette lecture enrichissante, nous aussi l’idée derrière le symbole. Le feu éclaire, réchauffe et brûle. Il est destructeur, purifiant et régénérateur !

Après l’épreuve du feu, le Vénérable Maitre déclare alors : « Les flammes que vous avez traversées heureusement, ont complété votre purification. Puissent celles de l’Amour embraser votre coeur !

C’est bien ce qu’a réalisé cet opuscule. Embraser notre coeur, de la chaleur des propos tenus, de cette chaleur si communicative. Puisse-t-il attiser la flamme qui est en vous…

Conform édition, Coll. Voix d’initiées, N° 21, 2022, 80 pages, 13 €. Disponible chez Conform édition https://bit.ly/3I3XMw8

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Retraité, Yonnel Ghernaouti a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du compagnon de l’Union Compagnonnique des Devoirs Unis Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire et membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France, il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour « La Chaîne d’Union », revue trimestrielle d'études maçonniques, philosophiques et symboliques du Grand Orient de France. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en est le Commissaire général.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES