mer 08 février 2023 - 01:02

1 siècle de franc-maçonnerie au DROIT HUMAIN

Créé en 1893, l’Ordre maçonnique mixte et international « LE DROIT HUMAIN » occupe une place toute particulière dans le paysage maçonnique mondial en général et français en particulier. Il regroupe en son sein des hommes et des femmes, reconnus égaux en droits et en devoirs, qui se déclarent fraternellement unis dans l’amour de l’humanité et se reconnaissent dans la triple devise : Liberté – Égalité – Fraternité.

Il faut cependant attendre l’année 1901 pour assister à la naissance de la Fédération française, portant désormais le nom d’Association Philosophique Française LE DROIT HUMAIN (APFDH).

À l’occasion de l’anniversaire de son centenaire, LE DROIT HUMAIN édite deux remarquables volumes sous coffret – plus de 1600 pages –, retraçant l’histoire de l’Ordre, expression des convents de 1922 à nos jours, sur les questions sociales mais aussi maçonniques.

Dans la préface signée, à l’époque, du Grand Maître National Georges Voileau, à l’initiative de cette publication, ce dernier nous explique la méthode mise en œuvre et le type de questions qui s’imposent pour les travaux des Loges. Donner des éléments afin de permettre aux Francs-Maçons d’accomplir leur devoir à l’extérieur du temple, tel est le but de ces questions sociales.

Questions et réponses à la croisée des chemins comme la démographie et le poids du vieillissement, la protection sociale et la politique de santé, le chômage et le service public de l’emploi, etc., et sociétales qui sont, elles, relatives à la société, à ses valeurs, et à nos institutions.

Quant aux questions maçonniques, il s’agit bien évidemment de l’approfondissement des connaissances du rite pratiqué au sein de l’Obédience, le Rite Écossais Ancien et Accepté, son rituel et la démarche initiatique.

Dans un premier temps des éléments de contexte sont donnés expliquant que les questions à l’étude des loges sont un exercice traditionnel des Obédiences françaises, LE DROIT HUMAIN n’y échappant pas. Sont donc expliqués les secrets de fabrications, du début de l’année maçonnique, en septembre, jusqu’à la fin de celle-ci fin août. Du rapport de synthèse en passant par le rassemblement de l’ensemble des documents, véritable travail de bénédictin pour aboutir à une diffusion régulière.

Le coffret

Les archives de la Fédération, entre tradition et modernité, aborde dans le premier volume, à compter de1922, tous les points de vue allant du rôle social de la femme, de son éducation civique, des principes de liberté-égalité-fraternité, valeurs en péril ou non, jusqu’à la nationalisation de l’enseignement, au désarmement et aux statuts de la Franc-Maçonnerie dans la défense de la démocratie.

Le volume 2, selon le même schéma – préface du Grand Maître National, éléments de contexte – retrace l’ensemble des questions maçonniques, telles que « Comment faire travailler un atelier ? Quelles questions mettre à l’ordre du jour au point de vue symbolique et rituel ? Quelle propagande faire pour retenir sur les colonnes les membres de la loge et attirer les Frères visiteurs étrangers à notre Obédience ? » Des questions posées dès 1921-1922 et qui restent d’une brûlante actualité… Le Maçon y trouvera moult éléments de réponse sur le symbolisme, le cérémonial, les devoirs du Maçon tant individuel que collectif – définition, devoirs envers lui-même, sa famille, sa profession, envers la nature, l’Obédience, etc.

Une belle façon de rendre hommage à tous ces hommes et ces femmes qui, durant un siècle, fraternellement unis sans distinction de races, de religions, de philosophies ont contribué au perfectionnement de l’humanité à travers le monde. À noter que, concernant les questions maçonniques, ces dernières sont divulguées pour la première fois.

Volume 1 : Questions sociétales à l’étude des loges

Volume 2 : Questions maçonniques à l’étude des loges

Collectif – Conform édition, 2021, 2 vol., 1632 pages, 64 €

Initialement, cette note de lecture a été publiée dans le journal papier de 450.fm, La Lumière Mars 2022 N° 1, page 35, dans notre rubrique La Sélection de la rédaction.

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Retraité, Yonnel Ghernaouti a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du compagnon de l’Union Compagnonnique des Devoirs Unis Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire et membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France, il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour « La Chaîne d’Union », revue trimestrielle d'études maçonniques, philosophiques et symboliques du Grand Orient de France. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en est le Commissaire général.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES