mar 06 décembre 2022 - 12:12

Rêve d’Égypte au musée Rodin (Paris)

Pour la première fois, le musée Rodin présente la relation de Rodin à l’art égyptien. L’exposition dévoile un Rodin égyptien, se nourrissant d’une Égypte rêvée, fantasmée puis collectionnée.

« Plus que tout, l’Égyptien m’attire. Il est pur. L’élégance de l’esprit s’enguirlande à toutes ses œuvres. » Auguste Rodin, Les Cathédrales de France, Armand Colin, Paris, 1914.

Rodin l’égyptien

L’exposition « Rêve d’Égypte » présente un parcours de plus de 400 objets, tous restaurés pour l’occasion, qui mêle collection et œuvres d’Auguste Rodin, sculptures et dessins, ainsi que des archives et photographies pour mettre en contexte ses « amis de la dernière heure », comme l’artiste aimait à appeler les antiques qu’il chérissait.

Elle évoque aussi la résonance de l’art égyptien dans l’œuvre de Rodin, à travers ses recherches sur la représentation du corps humain, la simplification des formes, le fragment ou la monumentalité — ainsi le Monument à Balzac (1898) dont il disait « Le Balzac est le Sphinx de la France ».

Il s’agit plus pour le sculpteur d’« être égyptien » que d’être inspiré par l’art égyptien. L’exposition bénéficie de prêts majeurs du musée du Louvre, du musée d’Orsay, du musée Bourdelle et de collectionneurs privés.

Le parcours ouvre aussi des fenêtres sur l’Égypte ; elles font surgir des figures de passeurs, écrivains, artistes, antiquaires et égyptologues, qui guidèrent l’artiste vers l’Égypte en le nourrissant de sources visuelles, de récits ou d’objets. La constitution de la collection de Rodin révèle ainsi l’histoire du marché de l’art et des antiquaires de cette époque.  Elle s’inscrit dans le programme de commémorations de l’année Champollion, organisé sous l’égide de France Mémoire.

Entretien avec Bénédicte Garnier, commissaire d’exposition

Entretien avec Bénédicte Garnier, commissaire d’exposition et responsable des activités scientifiques de la collection de Rodin et du site de Meudon. Comment Rodin découvre-t-il l’Égypte ? Quelles sont les résonnances de l’art égyptien dans son œuvre ? Quelle est l’ambition du sculpteur en créant son propre musée ? Autant de questions auxquelles répond la commissaire d’exposition, qui nous présente l’égyptomanie du XIXe siècle et les passeurs qui apportent l’Egypte a Rodin.

La vidéo https://www.youtube.com/watch?v=Hw4hY9aVofA&t=19s

La recherche au musée Rodin : le programme « Rodin et l’art égyptien »

L’exposition met en lumière une collection exceptionnelle, désormais accessible sur un site dédié. Ce site est le fruit d’un programme de recherche multidisciplinaire de quinze ans, à l’initiative de Bénédicte Garnier, responsable de la collection d’antiques de Rodin et commissaire de l’exposition, avec le soutien d’un comité scientifique et la participation de jeunes étudiants et chercheurs.

L’étude et la publication en ligne de la collection égyptienne d’Auguste Rodin ont été réalisés en partenariat avec le Centre de Recherche Égyptologique de la Sorbonne (CRES), le Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF), le musée du Louvre et l’Université de Paris-Nanterre, avec le soutien du Ministère de la Culture.

Commissariat : Bénédicte Garnier, responsable des activités scientifiques de la collection de Rodin et du site de Meudon

Scénographie : Atelier Cros & Patras, Violette Cros, architecte scénographe, c-album, Tiphaine Massari, conception graphique, Sarah Scouarnec, conception éclairage

Le musée Rodin remercie chaleureusement ses mécènes pour leur soutien à la restauration d’œuvres de la collection égyptienne de Rodin.

Vues de l’exposition © Agence photographique du musée Rodin – Jérome Manoukian

Rodin : l’homme, le sculpteur

Auguste Rodin (René François Auguste Rodin), né à Paris le 12 novembre 1840 et mort à Meudon le 17 novembre 1917, est l’un des plus importants sculpteurs français de la seconde moitié du XIXe siècle, considéré comme un des pères de la sculpture moderne.

Héritier des siècles de l’humanisme, l’art réaliste de Rodin est un aboutissement, croisement de romantisme et d’impressionnisme dont la sculpture est modelée par la lutte entre la forme et la lumière.

Camille_Claudel

La virilité de l’artiste, surnommé en son temps le « Bouc sacré », provoqua des drames semi-publics ou privés et est au centre d’une expression plastique de la sensualité, de l’érotisme, mais aussi de la douleur. Il fut le compagnon, une partie de sa vie, de la sculptrice Camille Claudel.

Par sa capacité de travail et d’organisation, Rodin laisse une œuvre hors norme, dont seul le musée Rodin de Paris détient le droit moral et inaliénable du sculpteur.

Le musée Rodin

Situé au cœur de Paris, le musée Rodin jouit d’une situation exceptionnelle à deux pas de la Tour Eiffel et des Invalides. Composé d’un hôtel particulier du 18ème siècle et d’un jardin de sculptures de presque trois hectares, le musée abrite les sculptures de Rodin. La parfaite harmonie du jardin de sculptures et le charme de l’architecture rocaille de son hôtel Biron feront de votre visite un moment unique de votre séjour à Paris.

Le musée Rodin, héritier

« Je donne à l’État toute mon œuvre en plâtre, marbre, bronze, pierre, et mes dessins ainsi que la collection d’antiques que j’ai été heureux de réunir pour l’apprentissage et l’éducation des artistes et des travailleurs – Je demande à l’État de garder en l’hôtel Biron qui sera le musée Rodin toutes ses collections, me réservant d’y résider toute ma vie ». Auguste Rodin, 1909.

Le musée Rodin est un musée assurant depuis 1919 la conservation et la diffusion de l’œuvre d’Auguste Rodin.

Infos pratiques : Musée Rodin, 77 rue de Varenne – 75007 Paris

Du 18 octobre 2022 au 5 mars 2023

Horaires : Le musée Rodin est ouvert tous les jours sauf le lundi/De 10 h à 18 h 30 Le musée Rodin est fermé le 25 décembre et le 1er janvier.

Tarif(s) : Tarif plein musée Rodin Paris : 13 € – Accès personnes à mobilité réduite

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Retraité, Yonnel Ghernaouti a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du compagnon de l’Union Compagnonnique des Devoirs Unis Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire et membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France, il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour « La Chaîne d’Union », revue trimestrielle d'études maçonniques, philosophiques et symboliques du Grand Orient de France. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en est le Commissaire général.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES