jeu 08 décembre 2022 - 06:12

LE PÈRE LACHAISE – Un trésor maçonnique à ciel ouvert

Guy Péquignot – Préface de Pierre Mollier

Conform Édition, 2022, 352 pages, 49 €

Pierre Mollier

Préfacé par Pierre Mollier, qui signe ici en qualité de conservateur du musée de la franc-maçonnerie, ce très beau-livre, voire ce livre d’art, est tout autant destiné à être feuilleté qu’à être lu.

Habitant depuis plus de 35 ans le quartier du Père Lachaise (20ᵉ arrondissement de Paris) et arpentant régulièrement les allées du cimetière à la recherche de tombes maçonniques, Guy Péquignot, inspecteur de l’Éducation nationale retraité et franc-maçon du Grand Orient de France, s’est vu confier, le 1er mai 2022, la responsabilité d’organiser le parcours du rassemblement interobédientiel pour la célébration de la Commune de Paris, pour la République, pour la défense de la Laïcité, allant de l’entrée principale du cimetière du Père Lachaise, située boulevard de Ménilmontant, au mur des Fédérés – 147 fédérés, combattants de la Commune, ont été fusillés par l’armée versaillaise à la fin de la Semaine sanglante, en mai 1871, et jetés dans une fosse commune ouverte au pied du mur. C’est dire si c’est « the right man in the right place », soit le bon homme au bon endroit…

Le cimetière de l’Est, conçu en 1804 par l’architecte franc-maçon Alexandre-Théodore Brongniart (1739-1813), plus grand et plus célèbre cimetière parisien, créé dans une ancienne propriété jésuite où François d’Aix de La Chaize (1624-1709), confesseur du roi Louis XIV pendant trente-quatre ans, avait résidence, n’aura plus de secret. En effet le cimetière du Père-Lachaise nous convie à près de 220 ans d’histoire en visitant 70 000 sépultures, dont celles de nombreuses célébritésAbélard, Apollinaire, Arago, Bacri, Balzac, Barbusse, Bernhardt, Champollion, Chopin, Clément, Colette, Corot, Éluard, La Fontaine, Méliès, Molière, Modigliani, Morrison, Piaf, Salvador, etc., y compris maçonniques. Un émouvant voyage à travers le temps !

L’auteur nous invite à parcourir les allées du cimetière. À commencer par l’avenue des Acacias. Nous cheminons et découvrons les tombes, parfois remarquables, des francs-maçons du Père-Lachaise. Nous remontons une frise historique nous conduisnat de l’Ancien Régime à nos jours. Du siècle des Lumières à la maçonnerie d’Empire, de celle de la Restauration à celle du « roi des Français » Louis-Philippe (1773-1850) et de la Seconde République, où nombre de maçons furent en première ligne, jusqu’au retour à l’ordre avec Napoléon III. Puis c’est avec la Commune de Paris – plus importante des communes insurrectionnelles de France en 1870-1871, qui dura 72 jours, du 18 mars 1871 à la « Semaine sanglante » du 21 au 28 mai 1871 – et la Troisième République, époque où la franc-maçonnerie est très fortement impliquée dans la vie politique et sociale, que se poursuit la balade insolite dans ce lieu unique qui est un véritable musée à ciel ouvert. Après avoir traversé le XIXe siècle, nous entrons, dès 1918, de plain-pied dans les tombes maçonniques du XXe siècle.

Un recensement exhaustif est réalisé, amenant le lecteur de l’écrivain, journaliste et critique d’art, membre de l’Académie française, à Edmond About (1828-1885) à Félix Ziem (1821-1911), peintre de l’École de Barbizon.

Ballade n° 1 : « Peintres, musiciens, architectes, sculpteurs »

Nous aimons l’index historique et thématique des francs-maçons, l’index général des sépultures présentant des symboles maçonniques mais aussi les cinq promenades thématiques. Avec les « Peintres, musiciens, architectes, sculpteurs » : Clément, Nadar, Oberkampf, David d’Angers, Benjamin Raspail, Chénier, Cherubini ; « Autour du livre et du spectacle » : Firmin Didot,  David,  Gossec, Saint-Simon, Volney, Wilde –  tombe monumentale intitulée « Flying Demon Angel », sculptée dans un bloc de pierre de vingt tonnes inspirée d’un taureau ailé assyrien conservé au British Museum –; « Scientifique et médicale » : Arago, Esquirol, Lalande le Français, Raspail, Messier, Crussol d’Uzès, Cadet de Gassicourt, Larrey, Dupuytren ; « Commune et 3e République » : Faure, Hoff, Ranc, Amouroux, Allemane, Malon Nelly Roussel ; « Napoléonienne » :  Bruix, Belliard, Masséna, Murat, Lefebvre, Cambacérès, Gobert, Caulaincourt, Mac Donald, Kellermann, Mortier, Dessolles.

Enrichi de très belles illustrations, cet ouvrage est aussi une façon de prendre conscience de la grande diversité des sœurs et frères qui ont illustré la franc-maçonnerie. Une belle leçon d’histoire.

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Retraité, Yonnel Ghernaouti a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du compagnon de l’Union Compagnonnique des Devoirs Unis Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire et membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France, il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour « La Chaîne d’Union », revue trimestrielle d'études maçonniques, philosophiques et symboliques du Grand Orient de France. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en est le Commissaire général.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES