mar 29 novembre 2022 - 16:11

Gros plan sur : Le tatouage

De notre confrère theconversation.com

Objets inanimés, avez-vous donc une âme ? demandait le poète. S’ils ont une âme, il s’agit bien de la nôtre. C’est ce que démontrait le sémiologue Roland Barthes dans ses Mythologies, publiées en 1957. L’intellectuel y étudiait en effet les objets et les rites populaires qui révélaient l’esprit d’une époque et les affects collectifs du pays, inventant ainsi une nouvelle manière de faire de la sociologie, accessible, impertinente et ludique. La DS, le steak-frites, les jouets en plastique… rien n’échappait à sa sagacité.

Nos modes, nos mythes, nos rites, éditions EMS (2013). Author provided

Aujourd’hui, ces objets ne sont plus les mêmes, et la globalisation a grandement changé la donne. Mais l’exercice lui, n’a pas pris une ride et c’est Pascal Lardellier, professeur de sociologie à l’université de Bourgogne, auteur entre autres de Nos modes, nos mythes, nos rites qui se penche sur nos objets cultes.

Un Français sur cinq et près d’un Américain sur trois sont tatoués. Il faut dire que depuis les années 70, le tatouage a quitté le monde des parias, des bas-fonds et des hommes pour investir tous les corps, toutes les parties du corps et toutes les classes sociales. Sous forme d’images de plus en plus sophistiquées de textes, de signes, chaque tatoué invente et raconte son histoire personnelle.

Extraits
● « Scaffold of Repeated Addition », One Man Book, 2022.


Crédits : conception et animation, Sonia Zannad ; réalisation, Romain Pollet ; chargé de production, Rayane Meguenni.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES