dim 25 septembre 2022 - 16:09

Les Templiers utilisaient une méthode permettant de cultiver sans eau

De notre confrère nicematin.com – Par Claire Camarasa

Le compost : une solution qui date du XIIIe siècle pour lutter contre la sècheresse. Dès le XIIIe siècle, les Templiers utilisaient une méthode permettant de cultiver sans eau. Leur technique : utiliser du compost pour une agriculture biologique et sans irrigation.

Cultiver son jardin sans eau, c’est possible et surtout très utile à l’heure où les restrictions d’eau fleurissent en raison de la canicule qui sévit depuis le début de l’été. Et la solution viendrait des Templiers.

« C’est une technique qui a fait ses preuves, indique Edmond Rossi, écrivain et historien niçois. Les templiers pratiquaient une culture biologique, mise au point à partir de divers composts. Des traditions agricoles pratiquées au Moyen-Orient et qu’ils ont rapportées en Occident. »

En d’autres termes, l’idée est d’utiliser les ressources naturelles pour en faire du compost.

Une technique qui a fait ses preuves

« Cette technique permet d’obtenir un compost qui sera adapté à un sol aride et qui sera efficace même pour un petit potager familial, poursuit l’historien. Les résultats se sont avérés et cette technique a fait ses preuves à travers les siècles. Aujourd’hui, la menace de sécheresse actualise ces méthodes d’un autre âge »

Le processus est simple. Il faut dans un premier temps créer son compost (lire par ailleurs).

Une fois qu’il est prêt à être utilisé, il suffit de l’étaler, avec une épaisseur de 7cm, sur la surface où l’on veut planter. On y ajoute ensuite quasiment la même épaisseur de paille ou de feuilles pour recouvrir le tout. L’espace est alors prêt à accueillir les plantations.

« L’épaisseur du compost va favoriser le résultat, confie Edmond Rossi. Les plantes vont y plonger leurs racines et trouver plus bas les substrats et les bactéries nécessaires, sans irrigation. »

Une technique qui peut même être appliquée sur un sol rocheux.

Avec ce procédé, il peut ne pas tomber une goutte de pluie pendant 5 mois sans que cela n’affecte la plantation.

« La nature fait bien les choses, elle nous guide et nous donne l’exemple pour trouver une parade à la chaleur », conclut Edmond Rossi.

1. Dans son livre Les Templiers en Pays d’Azur, il retrace la vie des Templiers dans la région et dévoile leur héritage.

Récupérer des végétaux pour les accumuler dans un récipient, de préférence en bois, avant de les tasser avec des pierres.

Sortir les végétaux de leur bac, trois heures plus tard, pour en faire un tas que l’on va piétiner et comprimer.

Laisser reposer pendant 3 semaines.

Étaler le tas à plat avant de le rassembler en formant une pyramide (comme une sorte de toit).

Recouvrir le tout de terre ou de sable et y ajouter des branchages.

Le compost sera prêt à être utilisé au bout de trois mois.

Article précédentPain bénit
Article suivantPlein soutien à Salman RUSHDIE

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES