sam 01 octobre 2022 - 15:10

« The Lost Symbol », Dan Brown bientôt sur M6 !

Meurtres, conspirations et menaces planétaires…

Dan Brown, en 2015

Les fans du Da Vinci Code en auront rien que pour leurs yeux !

Pour ce mois d’août M6 fait le pari du thriller. La chaîne diffuse, à compter du 13 août 2022, la série « The Lost Symbol », en français Le Symbole Perdu, une fiction adaptée d’un roman de l’américain Daniel Gerhard Brown, dit Dan Brown, auteur de plusieurs best-sellers appartenant au genre du thriller mâtiné d’ésotérisme, qui a vendu près de deux cents millions d’exemplaires de ses romans, disponible en avant-première sur Salto.

Si l’été à la télé est souvent synonyme de rediffusions, certaines chaînes misent toutefois sur des nouveautés. C’est notamment le cas de M6 qui diffuse, à partir du samedi 13 août 2022, la série inédite « The Lost Symbol ». Il s’agit de l’adaptation d’un roman à succès de Dan Brown que les abonnés de Salto ont pu découvrir en avant-première dès février dernier.

Des romans de Dan Brown avaient déjà fait l’objet d’une adaptation, mais pour le cinéma, jamais encore pour la télévision. Da Vinci Code, Anges et Démons et Inferno avaient été portés sur grand écran par Ron Howard, avec Tom Hanks.

En France, Le Symbole Perdu, roman paru en 2009, a été écoulé à plusieurs centaines de milliers d’exemplaires. Son adaptation télévisée en 10 épisodes est coproduite par Dan Brown et Ron Howard. Si Tom Hanks a prêté ses traits au personnage de Robert Langdon pour le cinéma, à la télé, ce personnage est incarné par Ashley Zukerman. Dans la série, il donne notamment la réplique à l’humoriste britannique Eddie Izzard, Beau Knapp (The Guilty sur Netflix) et Rick Gonzalez (Wild Dog dans Arrow).

La série a été annulée par la production après la première saison.

Synopsis : Les aventures de jeunesse de Robert Langdon (Ashley Zukerman), alors que son mentor est kidnappé et qu’il doit résoudre une série d’énigmes mortelles pour le retrouver. Avec la CIA, celui qui deviendra le célèbre symbologiste de Harvard, va mettre à jour une conspiration effrayante…

Logo de M6 depuis le 1er septembre 2020 

La bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?v=hVl1hr9-pLk

Source : Laura B., https://www.sortiraparis.com/

La chaîne M6

M6, abréviation de Métropole Télévision, est une chaîne de télévision généraliste nationale française commerciale privée qui émet depuis le 1er mars 1987. Après avoir été entre 2011 et 2017 la 3e chaîne la plus regardée de France2, depuis 2018, M6 est la 4e chaîne la plus regardée, derrière TF1 et les chaînes publiques France 2 et France 33. Elle est disponible sur la TNT (sauf en France d’outre-mer), le câble, le satellite, la télévision par xDSL et Internet. M6 est la chaîne principale du Groupe M6, qui possède d’autres chaînes parmi lesquelles figurent W9, 6ter, Paris Première, Téva, M6 Music, RFM TV, MCM, Tiji, Canal J et Gulli.

Retour sur les ouvrages traitant du Symbole perdu

Ma recension dans La Chaîne d’Union, en 2009.

Depuis quelques années, l’ésotérisme séduit un plus large public. C’est à la Franc-maçonnerie d’être sous les feux de la rampe. S’ouvrant ainsi aux profanes, les livres offre une meilleure pédagogie. Preuve à l’appui : 82 millions de Da Vinci Code vendus. Alors, quand sera-t-il du dernier opus de Dan Brown, « gentleman ésotérique » ?  Le Symbole perdu, dernier best-seller paru le 15 septembre dernier aux Etats-Unis et en Grande Bretagne, en est déjà à six et trois millions d’exemplaires. En France, record absolu : 150 000 ventes le premier week-end.

Les 133 chapitres conduisent le lecteur, après la pyramide du Louvre et la Cité Vaticane, au sein des mystères anciens et ésotériques de la cité de Washington, bâtie selon des plans de l’Architecte, mais aussi grâce à une confrérie : la Franc-maçonnerie. Et pourtant, la trop célèbre Agence, la CIA, est omniprésente. Alors, une grande affaire d’espionnage ? Notre monde est-il en péril ? Qui sait ? Fascinante mise en scène, avec suspense, qui fait de Dan Brown le meilleur « page turner » du moment. Rythme si justement donné par l’alternance de petits chapitres, sautant d’une action à l’autre. Captivant.

Truffé de révélations, l’auteur procède à une enquête minutieuse. Jusqu’à la fin se joue une lutte, dans le secret d’une guerre impitoyable : celle de la connaissance du savoir.

Le lecteur comprend l’enjeu des aventures rocambolesques, des symboles (ceux du cabinet de réflexion, de l’alphabet maçonnique, des devises franc-maçonnes, de la Melencolia de Albrecht Dürer), des frères américains, du monde scientifique en général et de la noétique en particulier. Mais aussi du royaume de l’information et de la désinformation. L’agent du Mal, Mal’akh (le roi ?), joue avec la vie de l’Homme. Acteurs et lecteurs sont manipulés.

Cette plongée dans le monde du symbole, ce monde qui vacille et peut basculer du mauvais côté de la balance, est une affaire de pouvoirs. Le vainqueur sera instrument de guerre ou de paix.

C’est l’opportunité de découvrir une maçonnerie américaine affichant publiquement sa Bienfaisance active, avec les Shriners.

Découvrons ce que nous sommes préparés à découvrir, et  soyons comme des enfants. Cherchons à comprendre. Des réponses nombreuses et instructives donnent accès à un autre domaine, une autre dimension où tous les mystères de la nature se dévoilent à nos yeux.

Version britannique

Prenant les libertés du romancier, Dan Brown nous dépeint une maçonnerie américaine peu ou mal connue des maçons du Vieux Continent.

Pour pénétrer ce monde, Alain Bauer, expert en criminologie, ancien Grand Maître du Grand Orient et Roger Dachez, historien de la Franc-maçonnerie, nous livrent leurs enquêtes très documentées. Cet écrit, en trois parties, nous guide et est aussi haletant que le roman.

La première partie éclaire les thèmes du Symbole perdu.

La seconde présente les grands personnages maçons dont Benjamin Franklin, père de la Déclaration d’Indépendance et George Washington, premier Président. Querelle des anciens et des modernes, révolution, la lutte pour l’indépendance des Amériques et visite guidée de la ville nous sont dévoilés. La dernière partie situe les sources authentiques de l’Art Royal aux XVIIIe siècle.

Cette fabuleuse aventure fait l’objet d’un autre décryptage : celui de Eric Giacometti, journaliste et Jacques Ravenne, maître maçon. En neuf chapitres, nombre sacré s’il en est, ils démasquent préjugés et légendes, nous révèlent d’étonnants mystères et nous offrent un passionnant voyage dans les arcanes de la franc-maçonnerie américaine.

Version US

Cette exploration passionnante devient un outil primordial d’apprentissage qui laisse peu de questions sans réponses.  Une mise en lumière des mystères : de la géométrie sacrée aux rites légendaires en passant par l’obligation morale de ses membres, ses codes et autres sociétés secrètes.

Les deux ouvrages s’accompagnent de dates clés, glossaire maçonnique, bibliographie et s’agrémentent d’illustrations dont la fabuleuse Main des Mystères ou main des philosophes.

Des lectures indispensables : enquête dans l’enquête aussi enivrante que le roman. Avec rigueur, passion et intelligence, ces deux essais sont complémentaires et nous apportent érudition et plaisir de lire. « Bon sang ne saurait mentir » : pour mieux appréhender les subtilités et allusions du thriller, lisez ces livres.

Si moralité il y avait, tels les contes d’antan, nous pourrions notre regard vers la Lumière et se fixer des enjeux de construction en éveillant les esprits, en faisant comprendre à l’humain combien est beau et digne notre engagement : celui de rendre l’homme et le monde meilleur.

Le Symbole perdu, Dan Brown – JC Lattès, 2009, 597 pages, 22,90€

Le Symbole Perdu décodé, Alain Bauer & Roger Dachez – Éditions Véga, 2009, 244 pages, 16 €

Le Symbole retrouvé – Dan Brown et le Mystère Maçonnique, Giacometti & Ravenne – Fleuve Noir, 2009, 288 pages, 15,90€ – poche, 2011, 336 pages, 7,70 €

Version poche

Le symbole perdu décrypté – Le guide indispensable pour comprendre les faits derrière la fiction, Simon Cox – Traduction Pascal Loubet – Michel Laffon, 2009, 283 pages, 15,16 €

Yonnel Ghernaouti
Retraité, Yonnel Ghernaouti a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du compagnon de l’Union Compagnonnique des Devoirs Unis Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire et membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France, il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour « La Chaîne d’Union », revue trimestrielle d'études maçonniques, philosophiques et symboliques du Grand Orient de France. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en est le Commissaire général.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES