dim 25 septembre 2022 - 17:09

Cette flamme qui brûle dans le cœur du Franc-maçon

De notre confrère expartibus.it – Par Rosmunda Cristiano

Dans ces longues et chaudes journées d’été, tout coule lentement, les pensées errent librement sans salamecs ni fioritures. Les ateliers sont fermés. Maillets, Ciseaux, Compas, Équerres, Règles, tout a été nettoyé et rangé avec soin par les mains expertes d’ouvriers scrupuleux. Le tablier est soigneusement plié. Les gants mis de côté, le joyau de la loge poli et conservé. Le silence est tombé dans l’atelier, l’autel est obscur.

Les Frères et Sœurs ont dit au revoir au solstice d’été, avec la promesse de reprendre le travail bientôt « avec force et vigueur ».

Quelques jours se sont écoulés depuis ces salutations et ces embrassades fraternelles, mais la nostalgie persiste déjà en moi. Il n’y a pas de cliquetis des outils qui travaillent dans l’atelier, il n’y a pas de bruit de fond des Frères et Sœurs dans le temple, il n’y a pas d’odeur de l’encens qui brûle, il n’y a pas de lumière émanant des bougies de l’autel, il n’y a pas la chaleur et l’énergie des poignées de main gantées.

Lentement s’éteint la flamme qui brûle dans le cœur de chaque franc-maçon, qui est constamment alimentée par la fréquentation de la Loge, par le travail constant sur soi, mais elle ne s’éteint pas.

C’est à propos de ce feu que je veux écrire, celui qui brûle dans le cœur de chaque franc-maçon.

Il représente la force profonde qui permet l’union des contraires et l’ascension vers la sublimation ; c’est le moteur de la régénération périodique de la Nature et conduit l’esprit à l’acte et à l’action psychique.

Il forme l’individualité et le développement de la personnalité, le spermatozoïde, le principe des situations, le commencement des choses, la réaction et la cause.

Énergie, puissance, passion, action, mais aussi méditation, liberté : tels sont ses principaux attributs. Il faut aussi souligner qu’elle est l’agent relationnel naturel entre le microcosme et le macrocosme.

En alchimie, sa qualité vivifiante est accentuée, en ce sens qu’elle intervient dans une réaction, aboutissant à une modification de la matière.

Élément dynamique et agent purifiant maximal, il élève tout à un plus haut degré de perfection et, pour cette raison, se caractérise par la pureté et l’excellence.

Elle symbolise essentiellement la chaleur, la sécheresse, le mouvement rapide et l’extrême légèreté et raréfaction.

C’est l’élément de transformation, car la chaleur qu’elle dégage se dilate, modifie les formes et est surtout ambivalente : un facteur de salut qui purifie, régénère et anime le soi-disant « feu intérieur » mais, si elle est hors de contrôle, elle est totalement destructrice et dévorante, comme les passions ou la violence.

On laisse s’éteindre la flamme en ces longues journées d’été, mais on entretient les braises. Bientôt, dans les ateliers nous reprendrons le travail et nous aurons besoin du Feu dans toute sa puissance.

Comment la gardez-vous en vie ?

Nous respirons profondément et déplaçons notre conscience vers le cœur. A l’intérieur on visualise une petite flamme rouge qui brûle.

Nous disons mentalement les mots suivants :

Je suis franc-maçon.

Concentrons-nous sur leur signification. Alimentons doucement cette flamme. Regardons-là s’étendre dans toutes les directions. Imaginons que le processus de transmutation alchimique du plomb en or a commencé en nous et nous restons concentrés sur ce processus.

Nous continuons à le faire brûler.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES