jeu 18 août 2022 - 09:08

Conspirations ? – Les signes cachés du pouvoir

De notre confrère La Chaine Parlementaire

Francs-maçons, illuminati, certains voient des symboles cachés un peu partout. Simples coïncidences ou indices suspects ? Les réseaux sociaux regorgent de discours complotistes guidés par leur intuition ou leur obsession, qui cherchent à repérer des relations et donc un sens caché à des éléments épars. C’est ce qu’on appelle l’apophénie.

Trois minutes pour comprendre, déconstruire et décrypter les théories du complot. Du grand remplacement au mouvement Qanon en passant par les chemtrails. Des questions posées par des jeunes, habitués des réseaux sociaux. Et les réponses de deux journalistes spécialistes du décryptage des fake news et des théories complotistes : Thomas Huchon et Rudy Reichstadt.

Vous pouvez continuer votre exploration, en cliquant sur l’image ci-dessous et voir ainsi les nombreux décodages sur de prétendues conspirations qui nous entourent…

10 épisodes sur l’émission Conspirations suir la Chaine LCP (cliquez sur la photo)

Qu’est-ce qu’une conspiration ?

Une conspiration est soit une entente secrète entre plusieurs personnes en vue de renverser le pouvoir établi, soit une organisation en vue d’attenter à la vie ou à la sûreté d’une autorité. Le terme « conspiration » et ses quasi-synonymes, notamment « complot » et « conjuration », ont fait l’objet de distinctions sémantiques par plusieurs spécialistes de la langue.

Les objectifs d’une conspiration sont variés, ainsi que ses moyens. Le faux témoignage et la rumeur, l’enlèvement, l’attentat, l’assassinat et le coup d’État sont parmi les méthodes les plus visibles et les plus utilisées des conspirations connues. Si un coup d’État nécessite généralement le secret des putschistes, tous les assassinats et tous les attentats ne s’inscrivent pas dans le cadre d’une telle union secrète, et certains peuvent même être ouvertement tramés.

Gravure du xviie siècle représentant les artisans de la conspiration des Poudres.

François Guizot remarque que « les définitions de cabale, complot, conspiration et conjuration, bien que synonymes, marquent chacune de ces choses d’une empreinte si particulière qu’au lieu de les distinguer par des lignes de séparation, elles coupent, tranchent par des traits aussi forts que multipliés, leur ressemblance ».

Le rapport existant entre ces quatre termes avait déjà été remarqué par Roubaud au xvie siècle. Ils signifient, une union entre particuliers, sujets ou citoyens, pour nuire, pour renverser, pour frapper un coup. Mais ils supposent des vues, des motifs et des effets bien plus graves : ils marquent des projets cachés et sinistres, qui ont d’ordinaire un dénouement tragique, qui ne vont pas à moins qu’à se défaire d’une personne odieuse, en l’immolant, s’il le fait; et ils annoncent dans ceux qui forment ces desseins coupables, des sentiments de vengeance, de haine profonde ou de patriotisme exalté. Par la cabale un homme est harcelé ou décrié, ou tout au plus chassé de son poste; mais il tombe victime d’un complot, d’une conspiration ou d’une conjuration. Ces derniers mots expriment des attentats à commettre : aussi dit-on tremper dans un complot, dans une conspiration et dans une conjuration, comme on dit tremper dans un crime.

Articles en relation avec ce sujet

2 Commentaires

  1. Gare aux zozotéristes…
    Selon le numismate Marc Labouret, l’expression zozotérisme apparaît devant des objets ou des phénomènes dont l’origine nous est inconnue, dont la finalité nous échappe, dont le mode de construction nous étonne, mais que nous voulons néanmoins comprendre…
    Le zozotérisme, l’apophénie des ésotéristes ???

    Par ailleurs, François Guizot est cité dans le texte. S’agit-il de l’historien François Pierre Guillaume Guizot (1787-1874) homme d’État, membre de l’Académie française et plusieurs fois ministre…
    Celui-là même dont personne, ou presque, ne relève son appartenance sous la monarchie de Juillet, en particulier des Affaires étrangères de 1840 à 1848 et président du Conseil en 1847, avant d’être renversé par la Révolution française de 1848.

    Fils de Jean-Paul Huchon, président de la région Île-de-France de 1998 à 2015, et d’Odile Vadot, haute-fonctionnaire et ancienne élue au Conseil général des Yvelines, Thomas Huchon, né le 14 septembre 1981 à Poissy, est un journaliste, auteur et réalisateur français, spécialiste du web, des fake news et des théories complotistes.
    Il tient, dans cette vidéo, des propos éclairants !!!

  2. La vidéo de LCI et de Jean-Paul Huchon est hémiplégique.
    Elle dénonce le complotisme de façon totale.
    Dire que rien n’est complot est aussi ridicule que tout est complot.
    Il existe de nombreux complots, parfaitement documentés et dont la dénonciation ne relève pas du « complotisme » mais de la simple recherche de la vérité et de sa communication.
    Un bel exemple de complot qui a fait des centaines de milliers de morts en Irak, c’est d’avoir prétendu que Saddam Hussein avait des armes de destruction massives et qu’il était responsable des attentats du 11 septembre 2001.
    A l’époque, ceux qui dénonçaient un complot américain pour justifier l’invasion de l’Irak étaient souvent traités de complotistes.
    L’histoire a tranché…Les « complotistes » avaient raison !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES