mer 10 août 2022 - 09:08

18/07/1989 : Inauguration de la Grande Arche à Paris

Une Grande Arche… mais est-elle Royale ?

Selon « Ephemeride.com », il s’agit bien du 18. Selon d’autres, l’inauguration a lieu le 14 juillet 1989 lors du bicentenaire de la Révolution française et à l’occasion du G7. Elle est même initialement nommée « La Grande Arche de la Fraternité ».

Bicentenaire de la Révolution française

Cette fenêtre sur le monde, selon l’expression de son créateur, a alors pour mission de devenir un carrefour de la communication, un lieu de rencontres interculturelles, porteur de valeurs humanistes.

Projet initié sous François Mitterrand (1916-1996), le président bâtisseur, dans la lignée des Grands travaux de Paris, c’est à l’issue d’un concours international d’architecture en 1982 pour la Tête-Défense que le danois Johan Otto von Spreckelsen remporte le premier prix du jury et devient l’architecte des fondations du « Cube ».

Johan Otto von Spreckelsen

Elle clôt à l’ouest l’axe venant du Louvre, comme une pierre taillée, polie à l’extrême. « Un cube ouvert, une fenêtre sur le monde », selon son architecte danois JohanOtto von Spreckelsen (1927-1987). Ultime porte, comme dans l’Antiquité, vers le monde des morts, elle rappelle aux frères leur quête absolue de perfection et le passage à « l’Orient Éternel ».

Jean-Pierre Raynaud

Au sommet, le sculpteur et artiste plasticien jean-pierre Raynaud, grand prix de sculpture de la ville de Paris en 1986, a conçu un dallage avec les douze signes zodiacaux, hommage à la voûte céleste, que l’on retrouve dans les nefs des temples maçonniques.

En réalité, Il réalise la Carte du Ciel dans les quatre patios de la Grande Arche de la Défense, 1600 m2 en marbre blanc et granit noir.

La Grande Arche n’est pas exactement dans l’Axe historique de Paris, avec lequel elle fait un angle de 6°33′ pour deux raisons : la première pour une raison d’ordre technique, Erik Reitzel  a dû installer les fondations de la structure de l’Arche en fonction des contraintes du passage de l’autoroute, des  lignes ferroviaires existantes, ainsi que celles du projet de prolongement de la ligne 1 du métro de Paris. La seconde raison est d’ordre plus symbolique, Johann Otto Von Spreckelsen a en effet souhaité décaler la Grande Arche de 6°33′ afin de mettre en valeur le volume du cube et de recréer le décalage existant déjà entre la Cour Carrée du Louvre et la place de la Concorde.

Une esquisse de la Grande Arche – Johan Otto von Spreckelsen

Sources : Le Figaro ; site La Grande Arche

Yonnel Ghernaouti
Membre de la Respectable Loge « Le Centre des Amis » N° 1 et du Collège de la Loge Nationale de Recherche « Villard de Honnecourt » N° 81 de la Grande Loge Nationale Française, Yonnel Ghernaouti est chroniqueur littéraire. Dans le cadre de la culture et de la communication, il met en œuvre et collabore à l'organisation de salons maçonniques – notamment celui des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon en qualité de Commissaire général - et à la ligne éditoriale de réseaux sociaux. Membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France, il coopère également à de nombreux ouvrages maçonniques.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES