lun 27 juin 2022 - 22:06

Le Cardo révélé… et tant pis pour Dan Brown

Vous connaissez tous les tribulations du célèbre Abbé Saunières et du trésor de Rennes le Château. Tant d’encre a coulé, depuis la découverte de Saunières que vous pensez que tout a été dit sur les lieux magiques ourlés de fantasmatique réécriture de l’histoire... Quant à la mystérieuse progéniture de Jésus Christ populairement exposé dans le Da Vinci Code de Dan Brown, je parie que vous pensez que plus aucun thriller mystico religieux ne saurait vous surprendre …et si…

Les voies de la vérité sont-elles impénétrables?

Les légendes sont pour l’homme ce qu’est l’ambroisie pour les Dieux: une délectation gourmande promise à ceux qui font fi de toute paresse. Alors préparez votre bâton de pèlerin, mais surtout armez vous d’humilité lorsque vous aborderez le roman de Rhonan de Bar co-écrit avec Athanhorus. En premier lieu: un portrait de l’Abbé Saunières, rondement écrit et documenté, ontologiquement bâti strate par strate, appuyé par des documents découverts à Alet Les bains. Et en second lieu: les métamorphoses et les questionnements des héros qui suivent la voie du Cardo.

Les Emeralidistes-Le Cardo révélé. Disponible en format broché sur AMAZON-21 euros

L’histoire

Extrait de la quatrième de couverture:

« A partir de Rennes le Château et de ses mystères, Jean et Remy décident de se mettre en route tels deux pèlerins sur le chemin. Ils traversent le pays selon un axe vertical et vont de révélations en révélations. Leur quête initiatique se transforme rapidement en œuvre collective dépassant tout entendement. Alchimie et transcendance s’imposent. »

La quête de l’Eternel repose sur la volonté guidée par l’instinct du devoir.

« Une vie trop calme est une aurore monotone » comme l’avancent Rhonan de Bar et Athanhorus. ORA et LABORA. Prie et travaille. La voie du Cardo est avant tout spirituelle. Elle se déploie par le feu attisé par l’éther. Et concrètement, le Cardo est une voie verticale qui regroupe différents lieux hautement et historiquement énergétiques et dont chacun a un signifié ésotérique précis. Par analogie, ces lieux entretiennent des liens avec le trésor de Rennes-le Château. Cependant ce sont la Foi et la Fraternité qui maintiennent l’édifice.

La rencontre entre Rhonan de Bar et Athanhorus

L’histoire du Cardo révélé est largement autobiographique et a d’abord pris racine chez les deux auteurs dans la volonté d’épouser les mêmes valeurs. L’Amour pour la Vérité et pour la voie spirituelle sont la preuve que la fraternité existe au delà des distances. Et quand celle-ci se rassemble c’est dans le creuset de la littérature. L’imagination reste et restera toujours la meilleure parade à la paresse. Et ce feu de l’Esprit permet de se surpasser sans se brûler au contact d’un soleil incandescent. Pour le Juste et l’humble…

Imagination, ô toi qui nous emportes

Parfois si loin de nous qu’on ne s’aperçoit pas

Que sonnent à l’entour plus de mille trompettes,

Qu’est-ce qui t’émeut donc, si les sens ne t’éveillent?

C’est un rayon de feu qui prend sa forme au ciel,

Ou de soi-même, ou par un vouloir qui l’envoie.

Dante-Chant XVII purgatoire. Les paresseux-Divine Comédie

Dan Brown n’a plus qu’à prier et travailler!

Rhonan de Bar co-auteur du Cardo révélé

Vous souhaitez en savoir davantage sur les travaux de Rhonan de Bar et d’Athanhorus ? Retrouvez-les respectivement sur leur blog: (Cliquez ici)

Athanhorus co-auteur du Cardo révélé

Blog du co-auteur Athanhorus: (Cliquez ici)

Nous leur souhaitons tout le succès qu’ils méritent!

Retrouvez la dernière chronique Des Livres et Vous (Cliquez ici)

Article précédentZoomons sur le monde réel !
Article suivantJe suis Hiram
Christelle Manant
Christelle Manant est consultante en rédaction web SEO. Elle est également auteure d’un livre « la lumière brille dans les ténèbres… » paru aux éditions Maïa, qui relate le parcours de 3 personnages en quête de paix et dans lequel chacun se vautre dans les 7 péchés capitaux tout en cheminant entre Rennes le Château et la Calabre, en compagnie du génial Dante Alighieri (la divine comédie), jusqu’au point de solitude, où chacun doit apprendre à vivre avec sa part d’ombre et sa part de ténèbres. Par ailleurs, elle a suivi l’enseignement du regretté Jacques Bouveresse sur « la nécessité et la contingence chez Leibniz » et s'est tourné vers la sémiotique et l’ontologie du pragmatisme peircien avec Claudine Tiercelin (Collège de France) en 2021.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES