mar 06 décembre 2022 - 05:12

L’ésotérisme dans la franc-maçonnerie régulière viennoise et dans le «Journal des francs-maçons»

Du site catholique katholisches.info – par le Père Paolo M. Siano

La thèse pro-maçonnique de Mgr Michael Heinrich Weninger (publiée en 2019 par l’Université pontificale grégorienne), à laquelle j’ai consacré deux articles critiques (voir ici et ici ), m’a incité à poursuivre mes recherches sur la franc-maçonnerie régulière autrichienne (voir ici , ici , ici , ici , ici et ici ). Contrairement à ce que prétend Mgr Weninger, il y a aussi une incompatibilité entre la franc-maçonnerie autrichienne et l’Église catholique.
Dans ma nouvelle étude, je me concentre sur la franc-maçonnerie « pure » pratiquée en Autriche dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, c’est-à-dire à l’époque de l’empire des Habsbourg.

1. Remarques sur la franc-maçonnerie autrichienne à l’époque de la loge « Vers la véritable unité »

La première loge maçonnique d’Autriche remonte à 1742 et comptait parmi ses fondateurs et membres éminents un homme d’Église : le futur prince-évêque de Breslau Philipp Gotthard von Schaffgotsch (1716-1795). Cette loge utilisait la langue française pour ses travaux rituels et ses protocoles. 1 Certains signes et phrases kabbalistiques des protocoles de la première loge viennoise, appelée plus tard la loge « Aux trois canons », renvoient à la mystique rosicrucienne et alchimique. 2

Au moins jusqu’en 1784, la franc-maçonnerie autrichienne est directement liée à la franc-maçonnerie des autres États allemands, en particulier à deux systèmes de haut degré néo-templiers : le Rite de la Stricte Observance et le Système Zinnendorfer ou Rite Suédois, ce dernier pratiqué par la Grande (GLLFvD). En 1784, la franc-maçonnerie autrichienne s’est alors réunie sous le nom de Grande Loge d’État d’Autriche . 3

Musée maçonnique Château Rosenau

A cette époque, de nombreux francs-maçons autrichiens, en particulier les francs-maçons viennois, cultivent l’affiliation à l’un des deux grands courants initiatiques de l’époque, voire les deux dans certains cas , en plus de leur appartenance aux loges à trois degrés (ou Johannislogen) habituelles : le courant rationaliste et anticlérical des Illuminati bavarois (également présent en Autriche) et le courant mystique-rosicrucien, c’est-à-dire alchimique et cabalistique, qui comprend les ordres de l’or et de la rose-croix et des frères asiatiques .

Les francs-maçons Kuéss et Scheichelbauer déclarent que la loge viennoise « Zurecht Eintracht » sous Ignaz von Born (1742-1791 ) pratiquait la franc-maçonnerie pure et voulait libérer la franc-maçonnerie régulière du courant rosicrucien-magique-cabalistique. Pour Born, Maître de la Chaire de la Vraie Unité, ce courant n’était pas la vraie franc-maçonnerie. 4

19 % (soit un sur cinq) des francs-maçons de la Loge « Zur true unity », dont Ignaz von Born, appartenaient aux Illuminati, eux aussi fortement représentés à Vienne et à Innsbruck au Tyrol. 5

En 1785, un édit de l’empereur Joseph II ordonna de limiter le nombre de loges. La Loge « Zur true unity » fut dissoute le 27 décembre 1785 et forma la nouvelle Loge viennoise « Zur Sicherheit » avec deux autres loges . 6

L’objectif culturel déclaré des Illuminati (tels que von Born, Sonnenfels) parmi les francs-maçons de la « Véritable unité » était de nettoyer la franc-maçonnerie autrichienne des rosicruciens, des alchimistes, des frères asiatiques et d’autres groupes engagés dans la magie. Mais ils ne devraient pas pouvoir. sept

Des dignitaires très importants de la franc-maçonnerie autrichienne à cette époque appartenaient à des groupes rosicruciens ou magiques. Certains étaient même Illuminati sans renoncer à leur expérience ésotérique. Je ne citerai que quelques noms :

  • Johann Baptist Carl Walther Graf Dietrichstein-Proskau (1728–1808), ami personnel de l’empereur Joseph II, fut initié comme franc-maçon à Copenhague au début des années 1860; En 1777, il était « Grand Maître Provincial de la Grande Loge d’Autriche » et aussi « Or et Rose-Croix, Frère Asiatique, Illumination ». 8ème
  • Otto Heinrich Reichsfreiherr von Gemmingen auf Hornberg et Treschklingen (1755–1836), écrivain et dramaturge, l’un des plus importants francs-maçons du XVIIIe siècle, éclaireur, anticlérical, franc-maçon à partir de 1781 ; En 1784, il était Grand Secrétaire de la Loge Provinciale d’Autriche ; il est aussi « Seigneur Templier », « Frère Asiatique » et « Illuminé ». 9
  • Karl Hieronymus Graf Pàlffy von Erdöd (1735–1816), 1776 vice-chancelier de Hongrie, était franc-maçon à partir de 1782 ; 1786 Grand Maître Provincial de Hongrie, 1784 Grand Maître des Grandes Loges d’Autriche, principal protecteur des Frères Asiatiques et en même temps Provincial de Transylvanie dans l’Ordre Illuminati. dix

2. Le journal des francs-maçons de la Loge « Zurecht Eintracht » (1781-1785) et son actualité

Le Journal für Freymaurer est le magazine des francs-maçons, qui de 1784 à 1786 a rassemblé les publications des francs-maçons, membres ou visiteurs de la Loge viennoise « Zurecht Eintracht » en douze volumes trimestriels. 11

Les érudits de la Grande Loge d’Autriche présentent cette loge du XVIIIe siècle comme une loge de l’élite viennoise, avec un total de 226 francs-maçons, dont des nobles autrichiens, bohémiens et hongrois, des scientifiques, des artistes, des musiciens, des publicistes, des bibliothécaires, des archivistes, des professeurs, enseignants, prêtres , religieux, officiers et architectes. 12

La « Vraie Concorde » représente les idées des Lumières et se retourne ainsi contre le « dogmatisme » ecclésiastique et la Contre-Réforme catholique. A cette époque, de nombreux francs-maçons étaient membres ou anciens membres de la Compagnie de Jésus (Ordre des Jésuites), qui avait été dissoute en 1773 par le pape Clément XIV. 13

Les articles philosophiques du périodique « Zur true unity » de la Loge contiennent la pensée éclairée de Hume, Rousseau, Bayle, Kant et Lessing avec le panthéisme de Goethe et le déisme de Lord Shaftesbury. 14 La « Wahre Eintracht » théorise une réforme de la société dans un sens humaniste et éclairé. 15

Comte Schaffgotsch, fondateur de la première loge maçonnique viennoise et plus tard prince-évêque de Breslau, publication commémorative pour la consécration au temple de la loge « Zurecht Eintracht » 1783 et frère de loge Ignaz von Born (de gauche à droite)

Fondée en 1781, cette loge a eu une vie courte mais intense. Dissoute en 1785, certains de ses membres, avec des francs-maçons d’autres loges viennoises, fondèrent la nouvelle loge « Zur Ehrlich » qui continua à publier le Journal des francs-maçons en 1786, dernière année de sa parution.

L’esprit du Journal für Freymaurer est toujours important pour les francs-maçons autrichiens de la Grande Loge d’Autriche ( GLvÖ) aujourd’hui.

Dans l’avant-propos 16 d’un livre publié par la Grande Loge d’Autriche en 1984 , son Grand Maître d’alors Alexander Giese (1921-2016) explique que la Loge « Zur véritable unité » de 1782 à 1785 à la demande du Maître de la Chaire Ignaz von Born , 21 exercices écrits pour maîtres maçons réalisés, dont une partie a été publiée dans le Journal für Freymaurer . Giese présente ces écrits comme les pierres angulaires de la franc-maçonnerie autrichienne d’aujourd’hui :

« Ces 21 loges pratiquent « Vraie concorde », se sont des pierres taillées en douceur sur lesquelles l’œuvre maçonnique du temple de toutes les loges autrichiennes pourraient désormais être érigées. Vous êtes la base. Ils valent la peine d’être connus. » 17

Ce livre de la Grande Loge d’Autriche contient les trois premiers exercices écrits du 4 novembre 1782 sur les thèmes suivants : les mystères égyptiens antiques (Partie 1), la Kabbale juive (Partie 1) et le roi Salomon.

Déjà dans la première partie du rapport « Sur les Mystères des Égyptiens », Maître Ignaz von Born donne un aperçu des liens idéaux entre la franc-maçonnerie régulière et l’Égypte ancienne : le culte de la nature, symbolisé par Isis ; Hermès Trismégiste en tant que Maître de Sagesse et de Science ; les prêtres de l’Égypte ancienne comme gardiens du savoir, etc. 18 Ce rapport de Born fut publié intégralement en 1784 dans la première édition du Journal für Freymaurer .

Dans la première partie de l’étude en deux parties  » Sur la Cabale des Hébreux », le frère maçonnique Anton von Scharf (1753-1807), membre de la Vraie Concorde, explique que le mot Cabale signifie « tradition », c’est-à-dire la mystique explication des Saintes Ecritures. Moïse a non seulement reçu la loi de Dieu, mais aussi l’explication de la loi, à savoir la Kabbale. 19 , alors qu’Adam avait déjà reçu la Kabbale des anges (« Ange Zachiel », « Ange Jedechiel », « Ange Raziel »)… La Kabbale contient le savoir secret pour éviter les maladies et entrer en contact avec les anges et les démons et faire des miracles. 20

En revanche, Scharf considère comme probable que l’origine de la « Kabala » soit à rechercher dans la philosophie égyptienne ( » l’origine de la Kabala, que je retrouve dans la philosophie des Egyptiens » 21 ) . Les Esséniens auraient adopté les enseignements égyptiens. 22 Distingue nettement une vraie Kabbale d’une fausse Kabbale. Le nom de Dieu (« Jéhovah ») rend les miracles possibles. À travers la Kabbale, Moïse a défié les magiciens de Pharaon. 23 La « cabale philosophique » enseigne que tout est esprit et que l’esprit est Dieu d’où émerge le monde :

« Les grands principes de cette philosophie qui devrait être sont unis dans le fait que tout ce qui est est un esprit, mais cet esprit est un Eusoph, un Dieu infini dont le monde lui-même a découlé ». 24

Scharf mentionne les dix Sephiroth, chacune associée à un nom de divinité, un nom d’anges, une planète, une partie du corps humain. La lumière divine a une influence sur les anges, ceux-ci sur les planètes et ceux-ci sur le corps humain. 25

Malheureusement, les travaux de Born (sur les mystères de l’Égypte ancienne et les liens avec la franc-maçonnerie) et de von Scharf (sur la Kabbale juive) n’ont pas été entièrement publiés dans ce livre de la Grande Loge d’Autriche . Contrairement à l’étude de Born ci-dessus, l’étude kabbalistique de Scharf n’est pas publiée dans le Journal für Freymaurer . En tout cas, il est intéressant que ce volume GLvÖ de 1984 attire également l’attention des francs-maçons sur les anciens mystères égyptiens et la Kabbale juive. (La suite suit.)

Le Père Paolo Maria Siano appartient à l’Ordre Franciscain de l’Immaculée (FFI); le docteur en histoire de l’Église est considéré comme l’un des meilleurs experts catholiques de la franc-maçonnerie, à laquelle il a consacré plusieurs ouvrages de référence et de nombreux essais.

Traduction : Giuseppe Nardi
Image : MDZ/dbc.wroc.pl/Wikicommons (Captures d’écran)


1 Cf. Gustav Kuéss/Bernhard Scheichelbauer : 200 ans de franc-maçonnerie en Autriche. À l’occasion du 175e anniversaire de la Grande Loge, Verlag O. Kerry, Vienne 1959, p. 18.

2 Cf. ibid., p.20.

3 Cf. ibid., p. 27, 46-57.

4 Cf. ibid., p. 46, 65f.

5 Cf. Hans-Josef Irmen (éd.) : Les protocoles de la loge maçonnique viennoise « On True Harmony » (1781 –1785), Verlag Peter Lang – Europäischer Verlag der Wissenschaften, Berne – Francfort-sur-le-Main 1994, pp. 15f.

6 Cf. ibid., p.19f

7 Cf. ibid., p.18.

8 Ibid., p.348.

9 Ibid., p.352.

10 Ibid., p.364f.

11 Cf. [Groupe de recherche historique de la Grande Loge d’Autriche], Journal für Freymaurer. Une publication commémorative de la Grande Loge d’Autriche à l’occasion du 250e anniversaire de la fondation de la Grande Loge anglaise, Vienne 1967, p. 34.

12 Cf. ibid., p.35.

13 Cf. ibid., p.35.

14 Cf. ibid., p.36.

15 Cf. ibid., p.59.

16 Erich Lessing (éd.) : Les loges d’entraînement de la loge juste et parfaite Pour une vraie harmonie en Orient à Vienne 1782-1785, Grande Loge d’Autriche, Vienne 1984, p.7f.

17 Ibid., p.8.

18 Cf. ibid., p. 56f, 60.

19 Voir ibid., p. 61.

20 Cf. ibid., p. 61.

21 Ibid., p. 62.

22 Cf. ibid., p. 62.

23 Cf. ibid., p.62.

24 Idem. p.64.

25 Cf. ibid., p. 64.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES