lun 05 décembre 2022 - 05:12

John Marvin Steele, le célèbre parachutiste du 6 juin 1944 était-il Franc-Maçon ?

John Marvin Steele (1912-1969) est un parachutiste américain de la Seconde Guerre mondiale, connu pour être resté accroché au clocher de l’église de Sainte-Mère-Église dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, la nuit précédant le débarquement de Normandie.

Église de Sainte-Mère-Église, avec un mannequin du parachutiste
John Marvin Steele accroché au clocher – Photos © YG

D-Day : la véritable histoire de John Steele

Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, les parachutistes américains sautent sur le Cotentin (opérations Albany et Boston) pour créer une tête de pont aéroportée à l’arrière d’Utah Beach, une des deux plages américaines du débarquement pour faciliter la sortie des troupes qui vont y arriver à l’aube. En effet les nombreux marais et terrains volontairement inondés à l’arrière de la côte ainsi que le peu d’accès routier sont très favorables à la défense allemande et risquent d’empêcher la progression américaine sur la terre ferme. L’unité de John Steele doit sauter aux abords de Sainte-Mère-Église et prendre le bourg normand.

John Steele, second à partir de la droite

Mais le pilote du C-47 qui transporte une quinzaine de parachutistes, dont Steele, vole trop haut, de peur de la DCA. Les hommes sont donc mal largués et sont parachutés aux alentours de 1h du matin sur le village même. Lors de sa descente, John Steele est atteint au pied par une balle ou un éclat métallique. Il ne peut plus contrôler son parachute et atterrit finalement sur le clocher de l’église. Il se balance et tente de se libérer de son parachute tandis que sur la place, tout autour de l’église, les combats font rage.

John M. Steele Airborne Museum (Sainte-Mère-Église)

Il essaye de se décrocher à l’aide de son couteau mais malheureusement celui-ci tombe. Il prend alors la décision de faire le mort afin d’éviter de servir de cible à l’ennemi. Après plus de deux heures, un soldat allemand du nom de Rudolf May vint le décrocher. John Steele fut soigné et fait prisonnier. Il s’évade trois jours après.

« The Longest Day », « Le Jour le plus long » et Sainte-Mère-Église

En 1957, il reçoit un courrier de Cornelius Ryan, un journaliste qui prépare un livre sur le Jour J et qui sollicite des centaines d’anciens combattants. Il leur adresse un questionnaire type, libres à eux de rajouter des éléments biographiques. À la question « Où étiez-vous le 5 juin 1944 à minuit », John Steele écrit, en lettres capitales, « SUSPENDU AU CLOCHER SOUS LA CORNICHE DE L’ÉGLISE DE SAINTE-MÈRE ». Ryan contacte alors Steele et l’interviewe. Son livre Le Jour le plus long est publié aux États-Unis en novembre 1959. Une vingtaine de lignes sont consacrées à Steele, suffisant pour le faire connaitre. Il est ainsi invité à une prestigieuse soirée-débat à Washington avec une dizaine d’autres anciens GI et des officiers supérieurs.

John Steele lors de son premier retour à Sainte-Mère-Église

Le succès du livre est tel qu’une adaptation cinématographique est rapidement programmée, reprenant le titre de l’ouvrage Le jour le plus long. Le rôle de John Steele est interprété par Red Buttons, alors une star comique américaine (doublé en France par Guy Piérauld). La scène ne dure que 140 secondes – sur un film de 2 heures 50 – mais va faire connaitre au monde entier l’épisode du clocher et John Steele.

John Steele tel que vous ne l’avez jamais vu !

Un mannequin est accroché sur l’église de Sainte-Mère-Église en hommage à John Steele. Il est régulièrement « descendu » afin de lui refaire une beauté, généralement une à deux semaines avant le 6 juin, Jour- J.

Mannequin de John Steele – décrochage pour entretien – Photos © YG

À Sainte-Mère-Église, une auberge porte son nom.

John Steele franc-maçon ?

J’ai toujours entendu dire que le John Marvin Steele, soldat du 3e Bataillon du 505th Parachute Infantry Regiment de la 82nd Airborne Division, était Franc-Maçon. Il s’avère toutefois que cela soit ce que nous qualifions aujourd’hui de fake news !

Cependant sa dépouille repose au cimetière maçonnique de Metropolis – sa ville de naissance – dans le comté de Massac, Illinois.

Il est sans doute confondu avec un John Steele dont le nom figure sur liste de francs-maçons connus aux USA dès la fin du XVIIIe siècle dans le célèbre Biographical Congressional Directory, 1774-1903, p. 19-21.

Pierre tombale de John Marvin Steele

Sources : Wikipédia ; H. Paul Jeffers, The Freemasons In America : Inside Secret Society ; Masonic Cemetery, Metropolis, Massac County, Illinois, USA fr.findagrave.com ; Le Blog Normandy American Heroes normandyamericanheroes.com

82nd Airborne Division Shoulder Sleeve Insignia
Mannequin de John Marvin Steele – Photos © YG
John Marvin Steel – Photos © YG
John Marvin Steel – Photos © YG
Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Retraité, Yonnel Ghernaouti a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du compagnon de l’Union Compagnonnique des Devoirs Unis Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire et membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France, il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour « La Chaîne d’Union », revue trimestrielle d'études maçonniques, philosophiques et symboliques du Grand Orient de France. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en est le Commissaire général.

Articles en relation avec ce sujet

1 COMMENTAIRE

  1. Et aujourd’hui lundi 6 juin 2022, à 21h10, sur France 3 « Le jour le plus long ».
    En son temps, pour définitivement débarrasser l’Europe du fléau nazi…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES