lun 05 décembre 2022 - 05:12

Les cinq grandes Obédiences passées aux bancs d’essai par le Midi Libre

Hier, le quotidien Midi Libre titrait : « La franc-maçonnerie dans le Gard : les affinités idéologiques des principales obédiences. » Du Grand Orient traditionnellement ancré à gauche à la Grande Loge Nationale Française, le choix d’une Obédience peut aussi être guidé par des préférences politiques.

Grand Orient de France

La préférence des élus de gauche va au Grand Orient, aux convictions laïques revendiquées. Le GO a défendu l’interdiction du port de la burqa, prône la constitutionnalisation de la loi de 1905 de séparation des Églises et de l’État, a défendu le mariage pour tous et aspire à voir évoluer les textes sur la fin de vie.

Grande Loge Nationale Française

Issue de la branche dite « anglaise » de la maçonnerie, croire en Dieu pour la GLNF est un prérequis essentiel, bien que les opinions et croyances de chacun sont respectées. Le mouvement attire traditionnellement des élus de droite, des chefs d’entreprise ou des avocats, et tend exclusivement vers des recherches philosophiques, ésotériques et symboliques. Elle proscrit officiellement tout débat politique en interne.

Grande Loge de France

L’Obédience s’interdit de s’occuper des questions politiques ou religieuses. Ses débats philosophiques et spirituels internes se consacrent à l’amélioration de l’homme. Elle tient cependant à son rôle de conservatoire de valeurs, en particulier celles de la République.

Le Droit Humain

Orienté traditionnellement plutôt à gauche, le Droit Humain défend des valeurs humanistes et met en avant une démarche de réflexion. L’obédience non dogmatique, avec ou sans référence au Grand Architecte de l’Univers, fait travailler ses membres sur des sujets de société : l’égalité hommes-femmes, la laïcité, la grande pauvreté, la procréation, la dépendance ou l’école. Ils transmettent leurs propositions aux élus et responsables politiques.

Grande Loge Féminine de France

Résolument à l’écart de toute instrumentalisation et des controverses politiques ou confessionnelles, la GLFF promeut l’indépendance et la liberté de penser de ses membres. L’Obédience féminine mène des combats progressistes en faveur des droits des femmes. Par le passé, elle a été en pointe sur le planning familial, le droit à la contraception et à l’avortement.

Une loge mixte est plus constructive !

La Grande Loge Féminine de France a beau être implantée dans le Gard, les sœurs sont rares sur l’échiquier maçonnique départemental. La majorité d’entre elles sont membres d’obédiences mixtes, à l’instar de la Grande loge Mixte de France ou encore du Droit Humain à laquelle, il y a quelques années encore, appartenait Roselyne Gasco, enseignante et ancienne conseillère régionale socialiste : « Être membre d’une loge 100 % féminine ne m’a jamais intéressée. La société est composée d’hommes et de femmes, je ne vois pas pourquoi la franc-maçonnerie devrait favoriser l’un ou l’autre des deux sexes ! Et puis une loge mixte est toujours plus constructive, les sujets y sont souvent plus ouverts. » 

C’est pour « connaître du monde et échanger autour d’idées que je suis devenue membre du Droit humain », confie celle qui, dix ans plus tard, quittera la franc-maçonnerie car elle « n’y trouvait plus d’intérêt ». « Ma vie avait changé, j’avais déménagé à Montpellier et continuer devenait trop contraignant. » 

Comme de nombreux francs-maçons, l’ancienne élue assure que sa loge « n’entretenait aucun lien avec le monde politique ». Pour autant, elle rappelle que « c’est moi qui ai fait rentrer Françoise Dumas (NDLR : députée LREM de la 1re circonscription) au Droit humain, à une époque où la loge nîmoise comprenait une petite trentaine de membres, autant d’hommes que de femmes, âgés de 35 à 60 ans ».

RENÉ DIEZ

Articles en relation avec ce sujet

1 COMMENTAIRE

  1.  » … je ne vois pas pourquoi la franc-maçonnerie devrait favoriser l’un ou l’autre des deux sexes ! Et puis une loge mixte est toujours plus constructive, les sujets y sont souvent plus ouverts. »
    Manifestement, cette sœur n’est pas à l’abri de certains préjugés.
    Confondre la mixité sociale et la mixité initiatique est une opinion et rien de plus.
    Tant mieux si elle se croit  » plus constructive « .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES