jeu 01 décembre 2022 - 10:12

La Lumière est pour tout le monde, mais il faut la désirer

De notre confère italien expartibus.it

L’équinoxe vernal tombe au milieu de la période appelée Quinquatria, comprenant les journées du 19 au 23 mars et consacrée par les Romains à Minerve, la Sagesse divine, ce que les Fedeli d’Amore appelaient Madonna, Fiore, Rosa.

L’équinoxe est le temps de la résurrection, de re-surgo , je reviens à une position verticale. C’est ce que nous devons faire nous aussi, en ces temps d’incertitude, d’obscurité. Nous en avons besoin, la franc-maçonnerie en a besoin, pour retrouver le rôle qui lui revient.

La franc-maçonnerie n’est pas, comme cela pourrait apparaître aux observateurs superficiels, notamment en raison de son développement au XVIIIe siècle, une association où de riches bourgeois aspirent à des accréditations pseudo-nobles et où des nobles au coucher du soleil tentent des accréditations dans la richesse bourgeoise.

La franc-maçonnerie n’est pas un lieu de rencontres d’intérêts profanes et pas même un garant d’ascensions sociales ou, pire, un refuge pour des complexes en quête de certitudes ou, encore, pour des paranoïaques en quête d’un piédestal sur lequel poser leur statue inutile.

La franc-maçonnerie est un lieu de recherche, de connaissance et d’élévation spirituelle ; c’est un lieu de libre pensée et de développement des libertés.

L’équinoxe de printemps n’est pas seulement de l’astronomie, c’est aussi et surtout des fêtes et des festivités. Depuis les temps anciens, partout dans le monde, l’obscurité qui cède la place à la lumière était et est associée au concept de renaissance, caractérisé par l’éveil des plantes et des animaux ; un moment à célébrer alors. Oestara, Alban Eiler, « Lumière de la Terre », est tombé le 21 mars, lorsque le jour et la nuit sont en parfait équilibre.

L’équinoxe de printemps marque précisément le moment de l’union dans une symbolique cosmique, liée à l’éveil de la Nature ; ceci est lié au thème du mariage entre une divinité masculine, appartenant à la sphère solaire, et une divinité féminine, liée à la Terre ou à la Lune. Le Dieu Soleil est couplé, en fait, à la Jeune Déesse Terre.

L’équinoxe de printemps est le moment de la renaissance, des nouveaux projets, celui où il est possible de réaliser ces rêves nés pendant la période froide. C’est le bon moment pour s’ouvrir aux sentiments et les vivre dans leur intégralité.

Renaître avec la Nature et fusionner avec la Terre Mère, la célébrer et se réjouir de la Vie qui s’épanouit et se manifeste sous toutes ses formes. Maintenant, le jour et la nuit sont parfaitement équilibrés et égaux en longueur et la force du soleil augmente.

La Grande Roue tourne sans relâche… cependant, c’est un jour très important que nous devrions être joyeux car il célèbre la chaleur et le pouvoir de guérison du soleil, le verdissement de la terre et la naissance d’une nouvelle vie au printemps.

C’est le jour où la Wicca commémore la descente de la jeune Déesse aux enfers et son retour triomphal à la surface de la terre, apportant avec elle les dons de lumière, de chaleur et de fertilité pour toute l’humanité.

Le motif du sacrifice et de la renaissance a une signification profonde pour les chrétiens qui commémorent la crucifixion, la mort et la résurrection du Christ avec Pâques. Quelles que soient nos croyances, c’est un moment où nous célébrons le triomphe de la lumière sur les ténèbres et la mort.

La dame du jour est, ou doit être, une occasion de nettoyage et de renouveau, une occasion d’ouvrir les fenêtres et de laisser passer le vent dans notre maison, même intérieure, en la débarrassant des influences prolongées de l’hiver. C’est aussi le moment de nettoyer et de renouveler son psychisme et d’apporter un équilibre dans sa vie.

L’équinoxe vernal, pour les initiés, a des significations ésotériques plus profondes : l’Année Magique place pour la première fois le moi devant le non-moi, l’Autre. Le chemin du Soleil à travers le Zodiaque, qui se reflète dans la succession des saisons, est la grande main qui va de pair avec la croissance spirituelle de l’Illuminé après l’Année Magique.

L’équinoxe vernal est le début du Zodiaque, ce qui indique que nous devrions voir un nouveau départ. C’est donc le cas, en fait. Commence un travail souterrain de préparation qui conduit à la Purification, dont le but électif est de supprimer les angles vifs de la douleur inconsciente liée aux souvenirs, un travail de purification qui s’approfondit chaque année et qui permet de se débarrasser des comportements erronés et de reconstruire les nouvelles.

Cette phase se caractérise par une acquisition croissante d’audace, un désir d’expérimenter de nouvelles voies, une volonté de vivre renouvelée, et c’est précisément à ce moment, alors que nous assistons à l’explosion des forces du Printemps, que le Zodiaque fait son premier impact. … avec le non-moi, avec « l’autre » qui ne doit plus rester l’antagoniste du moi.

Ceux qui sont contents d’eux-mêmes, pour un nouveau projet qui est sur le point de démarrer, vivent un moment de grand optimisme et de positivité et ont tendance à le transmettre aux autres, qui qu’ils soient : connaissance, ami, client ou personne rencontrée par hasard.

La libération de la douleur inconsciente a réduit les schémas de fermeture, de défense excessive, de manque de socialité et permet de tisser des liens plus profonds avec les autres et d’être plus disponible, jusqu’à avoir des perceptions extrasensorielles sur les faits qui les concernent. Concrètement, cette ouverture passe, si l’on veut, par la porte la plus facile, car c’est celle de l’amour.

Cependant, ce n’est qu’un simple changement d’apparence car le besoin d’accepter et d’être accepté par une autre personne n’est pas une mince affaire. Il faut y lire une indication claire que l’individu seul, pour continuer à grandir, doit se confronter aux autres et, de manière concrète, doit accepter et rendre l’amour d’un autre être humain.

L’équinoxe représente donc un point cardinal dans l’évolution d’une personne ; d’une part c’est le renoncement nécessaire et dramatique de l’Ego à sa propre unicité, d’autre part c’est le début de ce que les anciens appelaient « l’Entrée de l’Arbre »,  » la Tonnelle Intrat » , et que beaucoup appellent aujourd’hui « la prise de conscience ».

Un vrai chemin spirituel est toujours source de plus grand bonheur et l’individu qui augmente sa conscience durant cette période, obtient deux grands bénéfices personnels : sa propre satisfaction intérieure et la naissance d’une plus grande clairvoyance envers lui-même et envers les autres. Vis-à-vis du voisin, des événements sont captés, tandis que vis-à-vis de soi des suggestions, qui incitent à faire des choix précis et à éviter les autres.

L’équinoxe est donc bien une conjoncture particulière de la nature qui permet la vie sur notre Planète. Non seulement l’hiver cède la place au printemps, comme l’été cède la place à l’automne, mais quelque chose de plus important se produit.

L’homme se rend compte qu’il représente une période de sa propre dimension de vie et de celle de chaque être vivant sur notre planète, qui se déroule au fil des saisons du printemps, en passant par l’été, l’automne et, enfin, l’hiver. Nous naissons, nous grandissons, nous nous développons et nous retournons à la Terre Mère, dans le cycle éternel de la vie.

Ces passages marquent toujours un tournant, même lorsque nous n’en sommes pas explicitement conscients, et montrent que nous faisons partie de quelque chose de grand, d’éternel, de Divin, et qu’une étincelle de Lumière est toujours en nous.

Pour la franc-maçonnerie, les équinoxes sont des cycles vécus profondément dans leur ritualité. Dans le cycle cosmique du grand œuvre de la Nature, ce sont les jours où la Terre se présente comme un point de la ligne droite constituée par ses sources lumineuses, le Soleil et la Lune. Ainsi, pour les francs-maçons, ils incarnent l’équilibre du Cosmos, qui se configure comme un tout ordonné, parfait par opposition au chaos dont il est issu.

Aujourd’hui l’éternelle lutte entre la Lumière et les ténèbres trouve une harmonie parfaite mais à partir de demain la Lumière durera plus chaque jour, répandant ses bienfaits sur toutes les créatures.

Les maçons, cependant, sont conscients que cette lutte cosmique est cyclique – que bientôt les ténèbres prévaudront à nouveau lentement et inexorablement – mais ils sont déployés de manière compacte à la défense du Soleil et de la vie, prêts à se battre pour que les ténèbres ne l’emportent pas.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES