lun 27 juin 2022 - 22:06

Chrétienté et maçonnerie

La branche irrationnelle est nourrie par l’occultisme, les mystères et la foi. A ce propos, la FM s’éloigne progressivement de son berceau chrétien. Faire le comparatif :

            1) « Aime ton prochain comme toi-même » est devenu « Aime-toi toi-même comme tu aimeras ton prochain »

            2) la chrétienté fondée sur la lâcheté (Pierre) et la FM sur le courage (Hiram)

            3) La faute, le péché originel qui pèse sur l’Homme est remplacée par « la seule satisfaction de sa conscience ». On rapatrie la responsabilité en l’Homme.

            4) Il faut que meure le fils pour que vive le père et le contraire pour nous

            5) la religion dit : « C’est la société qui crée l’individu » et la FM, est prométhéenne : « c’est l’individu qui crée la société »

            6) le père est omniprésent, tout puissant et unique contre les pères qui sont nombreux et effacés et inefficaces pour transmettre la loi.

            7) la religion préconise une morale et la FM aussi. Evolution vers la réflexion éthique ?

            8) Les chrétiens sont frères en Christ, par le baptême ; les FM sont frères per se, entre eux sans médiation

            9) La religion est fascinée par la torture quand Hiram est tué rapidement

            10) Même chose : la religion et la FM diffusent une morale différente : tolérance contre dogme

            11) la faute, la punition, la culpabilité = tristesse, vallée de larmes. La Voie ne gardera de cela que les aspects positifs, la joie, comme le gospel

            12) Chrétien = aucun recul. La Voie : la vision lucide dont une des preuves est l’humour.

            13) Chrétien : le passé conditionne ; la Voie selon moi, autant un passé qu’un avenir (théorie du repiquage). Car la Voie est jeune par rapport à la religion et elle invente toujours par rapport à une religion ancienne et tenue d’une main de fer

            14) la transcendance est extérieure pour la religion : un dieu. Elle est intérieure pour les Maçons : mon humanité au service de l’Humanité

            15) Les religions rassurent en répondant à la question de l’après-mort par une existence post-mortem ; elles sont tournées vers l’après. Alors que la Voie répond à la question « d’où je viens ? » et, de ce fait est tournée vers l’avant, le fœtus puis les 3,5,7 ans

« Le christianisme en Occident a été en son temps l’ouverture sur l’avenir. Il semble que la religion de demain soit –directement ou non- d’inspiration maçonnique par son universalisme, son éclectisme, par sa référence à l’homme éternel. Et cela en raison de la spécificité du travail maçonnique, qui est personnel dans le cadre d’une communauté traditionnelle. » Mourgues PUF 93 P. 137

« Évitons deux dangers : celui de singer les Église et celui de singer les Universités. Évitons deux illusions : celle d’être mieux informés que d’autres, et celle d’être des informateurs. Mourgues P. 160 »

 La Voie échappe au temps ; elle est la sculpture humaine. Mais la vêture, elle, est dans l’espace/temps, celui de l’histoire. S’il y a une histoire, elle est en deux aspects : celui de la vêture culturelle. Il domine largement et a pour ressort la question métaphysique : « D’où je viens ? » et celui de l’apparition des parties de la sculpture, éléments qui sont dans le fond commun du psychisme humain.

Peut-être un Dominique jardin ? Descendre c’est aller de la raison à l’émotion et à la sensation, de la vêture (les idées rationnelles, les raisonnements, la logique, les faits, le regard scientifique bref le visible) à la sculpture, les émotions et les sensations. A ce titre, les éclats de la pierre brute acquièrent, avec force, le sens de « contenus rationnels » qu’il faut enlever.

Passer du dualisme religieux à la dualité. Et de la morale collective à l’éthique individuelle. La religion conditionne l’intérieur par l’extérieur ; le contraire pour nous.

Jean Mourgues : « le baptême est une action venue de l’extérieur, qui vise à l’épanouissement d’une vertu intime. L’initiation maçonnique est un mouvement de l’intérieur qui s’épanouit dans l’Ordre social et cosmique » La Pensée maçonnique, une sagesse pour l’Occident PUF 1993 p. 66

« Le christianisme, en Occident, a été en son temps l’ouverture vers l’avenir. Il semble que la religion de demain soit –directement ou non- d’inspiration maçonnique, par son universalisme, par son éclectisme, par sa référence à l’Homme éternel. Et cela en raison de la spécificité du travail maçonnique, qui est personnel dans le cadre d’une communauté traditionnelle » p ; 137

Pour l’agir, au début du XXème, on insistait sur le fait que la FM (française) traite des causes et non des conséquences, comme la Fm anglo-saxonne. Je prétends qu’il faudra bien changer : traiter des causes fait dire n’importe quoi et n’incite pas à l’action. C’est devenu la culture du « pourquoi ? » qui est donc aujourd’hui, avec un regard concret, insuffisante. A ne traiter que des causes, on perd son temps quand ce qui est dénoncé perdure. Par exemple, les 12 000 enfants qui meurent de faim chaque jour : d’abord les nourrir avant de rechercher les causes, innombrables de la famine. Les trois femmes qui meurent, en une semaine, en France, sous les coups de leur conjoint. La prolifération de l’homo sapiens et le saccage écologique. Oui, il faut à la fois du curatif concret (club services) et du préventif concret lui aussi, pour les causes. Et aller à la cause première, la violence humaine.

Jacques Fontaine
Jacques Fontaine est né au Grand Orient de France en 1969.Il se consacre à diffuser, par ses conférences, par un séminaire, l’Atelier des Trois Maillets et par une trentaine d’ouvrages, une Franc-maçonnerie de style français qui devient de plus en plus, chaque jour, « une spiritualité pour agir ». Il s’appuie sur les récentes découvertes en psychologie pour caractériser la voie maçonnique et pour proposer les moyens concrets de sa mise en œuvre. Son message : "Salut à toi ! Tu pourrais bien prendre du plaisir à lire ces Cahiers maçonniques. Et aussi connaître quelques surprises. Notre quête, notre engagement seraient donc un voyage ? Et nous, qui portons le sac à dos, des bagagistes ? Mais il faut des bagagistes pour porter le trésor. Quel est-il ? Ici, je t’engage à aller plus loin, vers cette fabuleuse richesse. J’ai cette audace et cette admiration car je suis un ancien maintenant. Je me présente : c’est en 1969 que je fus initié dans la loge La Bonne Foi, à Saint Germain en Laye, au Rite Français. Je travaille aussi au Rite Opératif de Salomon. J’ai beaucoup voyagé et peu à peu me suis forgé une conviction : nous, Maçons latins, sommes en train d’accoucher d’une Voie maçonnique superbe : une spiritualité pour agir. Annoncée dès le début du XXème siècle. Elle est en train de se déployer et nous en sommes les acteurs plus ou moins conscients mais riches de loyauté.

Articles en relation avec ce sujet

2 Commentaires

  1. Bonjour à tous ! Propos intéressants en effet mais pensée unique hélas car en France nous avons la chance d’avoir différents courants et voies initiatiques maçonniques.
    Pratiquant le Rite Écossais Rectifié, je chemine très librement dans une pensée Chrétienne primitive et adogmatique. Nos vertus, communes aux autres rites , sont loin de nous éloigner des frères des autres obédiences. Nous nous referons tout simplement à 7 vertus (cardinales + 3) dès les trois premiers grades alors que les autres Rites offriront l’aspect Théologal en loge de perfection.
    Nos Frères sont loin d’être des contemplatifs, certains très engagés dans la vie de la cité, que ce soit en politique ou vie associative et entrepreunarial.
    Chemin sans doute différent de la maçonnerie dite « sociétale » mais même ADN : humain, Bienfaisant et fraternel,
    Bien fraternellement. Hervé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES