mer 29 juin 2022 - 11:06

Dans le sud Aveyron, les élus ont-ils trouvé le trésor des Templiers?

De notre confrère millavois.com

Un collectif s’étonne des sommes astronomiques dépensées dans leur petite commune pour des projets loin des besoins de leurs habitants donc inutile.

Depuis des mois, quelques habitants du Viala du Pas-de-Jaux s’opposent au projet de construction sur la commune d’une salle multi activités et culturelle (!) de près de 1M€ TTC pour une population de moins de 80 habitants à l’année : moins de 60 adultes et moins de 20 enfants et adolescents pour 35 foyers à l’année.

Ce projet est d’autant plus inutile que la commune possède déjà deux salles, vides, pouvant accueillir des réunions pour les habitants : la salle du rez-de-chaussée de la mairie et l’ancienne salle de classe de l’école.

Le projet initié en 2016 par l’achat d’un terrain a été monté par la municipalité dans la plus grande opacité sur ses coûts et son ampleur jusqu’aux premiers chiffres publiés en décembre 2019 d’environ 910 000 EUR TTC. Quelques habitants qui se posaient des questions avaient déjà demandé en juin de la même année une réunion d’information sur le sujet : réunion refusée par Monsieur le Maire et son conseil qui précisaient que « les réponses seraient exposées en temps utiles lors d’une réunion de présentation ».

Début 2021, le montant du projet s’élevait déjà à environ 960 000 EUR TTC. À la vue des sommes phénoménales engagées pour une si petite commune et pour un projet inutile, les quelques habitants se sont regroupés en collectif et ont essayé d’avoir plus d’informations en participant à un conseil municipal en juin 2021. L’accès à la salle leur a été refusé arguant des restrictions sanitaires sans aucune raison légale puisque les recommandations de la sous-préfecture étaient largement respectées.

Le collectif a alors décidé d’envoyer un courrier en recommandé aux élus de la commune avec copie à la préfecture et à la sous-préfecture pour demander une réunion publique d’information : elle a enfin a eu lieu fin décembre 2021 et le projet a enfin été dévoilé. Vu le délai de réponse -deux ans et demi- et la pression nécessaire exercée, le collectif note le caractère dictatorial de l’équipe municipale.

Aux questions posées par les nombreux participants (26 sur les 55 adultes du village + 5 conseillers municipaux sur 6, dont un seul s’est exprimé, et M. le maire) sur le financement, les activités proposées, la démarcation de cette salle par rapport à toutes celles (10) présentes dans un rayon de 15 km autour de la commune, l’attente des villageois pour ce type de projet (ou pour un autre), Mr le Maire est resté très évasif. Pour lui :

Le financement est réglé par les subventions acquises et promises et le reste à charge pour la commune serait largement supportable : ce qui est oublier que les subventions sont elles aussi payées par les contribuables européens, français, occitans, aveyronnais, larzaçiens et de la commune. Contribuables, vos impôts ne vont pas baisser de sitôt !

Les gens de la commune viendront (pour faire quoi ? Mystère), la salle se remplira de mariages et de quines ???

Il faut noter que la grande majorité des habitants présents s’est exprimée pour condamner ce projet et son montage confidentiel.

Il faut aussi préciser que cette salle sera construite au pied du seul monument remarquable du village (Tour et Logis des Hospitaliers) inscrit aux Monuments historiques et que cette tour en cours de rénovation, accueille déjà des expositions de peintures, de photos, d’artisanat local, des ravitaillements de diverses manifestations sportives qui se déroulent sur le causse, des concerts (avec une excellente acoustique), des conférences…. Toutes ces activités utilisent entre autres respectivement trois salles de 60, 90 et 200 m2.

Nous précisons aussi cinq points complémentaires à la suite d’une réunion avec Monsieur le sous-préfet de Millau :

Comment un permis de construire devant habituellement être respecté a pu être validé par l’Architecte des Bâtiments de France à moins de 500 m vis-à-vis d’un bâtiment inscrit en l’occurrence la tour Hospitalière du village ?

Comment les pouvoirs publics et les collectivités locales ont-ils pu accorder des subventions sans réaliser préalablement un audit sur place pour s’assurer du bien-fondé de cette construction ?

À propos de culture, pourquoi des fouilles préalables n’ont-elles pas été diligentées par la Direction Régionale des Affaires Culturelles sachant la proximité de la tour Hospitalière du Moyen Âge qui était occupée aux 12e et 13e siècles ?

Contrairement à ce qu’affirme monsieur le maire dans un article du Progrès Saint-Affricain, la commune est loin de compter 100 habitants : nous sommes moins de 80 habitants qui logent régulièrement sur le village !

Sur le permis de construire, la salle principale de 152 m2 est donnée pour 462 personnes ! La partie réservée aux chasseurs, cinq personnes à priori concernées sur le village, d’une surface de 40 m2 pour un investissement d’environ 100 000 EUR !

Pourquoi ne pas se mettre autour d’une table et proposer un projet commun nettement moins coûteux et avec un autre cachet qui le différencierait des autres salles périphériques ?

Le développement rural mené par les élus locaux passe-t-il vraiment par ce genre d’investissement et de dépenses somptueuses ?

Monsieur le Maire pense attirer des habitants grâce à la construction de cette salle. Mais ce qui attire les habitants, ce sont plutôt les commerces, les écoles, les facilités de déplacements, l’accès à Internet, les paysages et le calme.

Pourquoi aussi ne pas répertorier les maisons vides actuellement ou dans un futur proche, vu la moyenne d’âge des habitants et convaincre leurs propriétaires de vendre pour pouvoir attirer des jeunes avec de nouveaux projets.

Les habitants actuels préfèreraient sûrement pouvoir finir leurs jours au Viala : pourquoi ne pas transformer ce futur local en une maison afin d’installer une famille d’accueil pour personnes âgées qui pourrait à la fois répondre à l’établissement d’une famille, à la création d’emplois et au bien-être de la population vieillissante ?

Mesdames et Messieurs les élus financeurs, HONTE à vous tous qui, sans contrôle et étude préalables des projets sur le terrain et sans connaître les besoins réels des habitants, accordez des subventions exorbitantes pour satisfaire les ego et la mégalomanie de certains maires de petites communes. Les restes à charge imposés pour pouvoir bénéficier de ces subventions donc de l’argent public mettent certaines d’entre elles dans des situations financières catastrophiques. À qui le tour ?

Mesdames et Messieurs les électeurs des petites communes, ne regardez pas votre intérêt particulier, mais au moment de mettre un bulletin dans l’urne pensez à l’intérêt collectif.

Collectif des habitants du Viala du Pas-de-Jaux

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES