ven 02 décembre 2022 - 21:12

EXCLUSIF : Connaissez-vous ces 18 ordres paramaçonniques ?

Dans le domaine de la franc-maçonnerie, l’expression ordre paramaçonnique est parfois utilisée en français pour désigner des ordres initiatiques reprenant, dans leurs valeurs ou dans leur mode d’organisation, le modèle maçonnique, tels que les ordres martinistes ou l’Ordre des Élus Coëns ; les masonic bodies nord-américains ; certaines sociétés amicales du monde anglo-américain, lorsqu’elles s’inspirent fortement du modèle maçonnique ; certaines sociétés mutualistes qui tirent leurs histoires des Rites forestiers.

En revanche, cette expression française ne recouvre pas :

  • les obédiences maçonniques mixtes (dénommées « Co-Freemasonry » aux États-Unis) ;
  • les obédiences maçonniques strictement féminines (inconnues aux États-Unis) ;
  • les obédiences maçonniques noires américaines (dites Prince Hall) ;
  • lesquelles sont toutes considérées en français comme des obédiences maçonniques, régulières ou non, selon les conceptions.

Aujourd’hui nous consacrons notre propos aux ordres paramaçonniques américains avec une sélection de 18 parmi les plus connus.

Ancient Arabic Order of the Nobles of the Mystic Shrine – Shriners International

Les Shriners ou AAONMS (Ancient Arabic Order of the Nobles of the Mystic Shrine), traduisible par Ordre arabe ancien des nobles du sanctuaire mystique) sont une société paramaçonnique nord-américaine fondée par Walter M. Fleming et William J. Florence à New York dans les années 1870. Ils recrutent leurs membres parmi les francs-maçons du troisième degré. Revendiquant environ 400 000 membres dans le monde, ils sont présents dans environ 193 temples aux États-Unis d’Amérique, au Canada, au Mexique et à Panama, ainsi qu’aux Philippines, à Puerto Rico, en Europe, en Australie et dans de nombreux pays musulmans.

L’histoire de l’ordre débute lorsque William J. Florence fut invité à Marseille à une fête organisée par un diplomate arabe. Le spectacle fut une sorte de comédie musicale précisément rythmée dont la conclusion fit des invités les membres d’une société secrète. Ayant voyagé à Alger, puis au Caire, l’acteur prit note de ce spectacle et les suggéra à son ami Walter M. Fleming. Ce dernier les convertit pour créer l’AAONMS.

Dès lors, le groupe a adopté un cadre oriental codifié par son rite faisant référence aux Mille et une nuits et s’inspirant de la mystique soufie. Par exemple, le temple devient une « mosquée ». Les dignitaires ont comme degré « illustre grand prêtre et prophète ».

**************

DeMolay International

L’Ordre de DeMolay connu également sous le nom de DeMolay International depuis les années 1990. est un ordre paramaçonnique (masonic bodies) fondé à Kansas City, au Missouri en 1919, cette société fraternelle et mouvement de jeunesse est devenue internationale.

Cet ordre tire son nom de Jacques de Molay, le dernier grand maître des Templiers. Il regroupe des garçons de 12-21 ans, sans obligation de lien de parenté avec un franc-maçon.

DeMolay a pour vocation de recevoir des garçons, fils de Maçons ainsi que d’autres jeunes, cooptés par leurs pairs, tous âgés entre 15 et 21 ans.

DeMolay veut offrir aux jeunes des opportunités propres à éveiller en eux des principes de solidarité en les accompagnant au mieux pour leur permettre de devenir plus tard des personnes actives, performantes et respectueuses de valeurs essentielles à l’harmonie souhaitée entre les hommes et aux développements vertueux de la société.

DeMolay France propose aux jeunes de 15 à 21 ans des activités motivantes, volontariat dans des actions caritatives auprès d’associations reconnues, ainsi que des activités éducatives et valorisantes, dans les domaines de la culture, du sport et d’activités ludiques.

Les principes de base enseignés à tous les DeMolays vont exclusivement dans ce sens. Ces principes sont basés sur des valeurs d’amour et de respect des DeMolays pour leurs parents ainsi que pour les autres personnes qu’ils seront amenés à côtoyer dans leur vie.

**************

Order of the Eastern Star

L’Ordre de l’Étoile d’Orient (Order of the Eastern Star) est un organisme maçonnique philanthrophique et patriotique féminin, créé en 1850 à Boston par un franc-maçon américain dénommé Robert Morris. Cet ordre s’appuie essentiellement sur la Bible quoiqu’il soit accessible à tous les monothéismes. Il compterait environ 10 000 chapitres (similaires à des loges maçonniques) pour environ un million de membres affiliés au Grand Chapitre général. Il est ouvert aux hommes en leur qualité de maître et aux femmes âgées de dix-huit ans révolus ayant des relations spécifiques avec un membre de la franc-maçonnerie pour être son épouse, sa veuve, sa fille, sa sœur, sa mère, etc. Il demande notamment à ses membres la croyance en Dieu.

En 1874, William Myers, grand-maître de juridiction Prince Hall du district de Columbia met en œuvre un organisme maçonnique similaire qui prend le nom d’Ordre de l’Étoile d’Orient Prince Hall. Sa vocation est identique, mais la prédominance de ses affiliations est Afro-américaine.

**************

High Twelve

Le fondateur de High Twelve International, ancien ministre, EC « Wallie » Wolcott, qui était le secrétaire général du Young Men’s Christian Association YMCA – en français, « l’Association chrétienne de jeunes gens » – à l’époque et huit de ses associés commerciaux qui étaient également des maîtres maçons, se sont rencontrés à Sioux City, IA, pour la fraternité et la camaraderie et ont affrété le premier Club international High Twelve. C’était Founders #1, affrété le 17 mai 1921.

High Twelve est une organisation de maîtres maçons qui soutiennent les causes maçonniques avec un accent particulier sur le soutien des jeunes et les événements patriotiques. Il y a plus de 3 000 membres dans plus de 130 clubs à l’échelle nationale et à l’étranger.  

Bien que seuls les maîtres maçons puissent rejoindre High Twelve, tout le monde est le bienvenu. lors des réunions. Une réunion typique est brève dans ses affaires, pleine de camaraderie, et comprend un programme généralement un conférencier, sur une gamme illimitée de sujets. Certains clubs ont des dames à toutes les réunions, tandis que d’autres ont des dames lors d’occasions spéciales.

High Twelve est une association dédiée à l’unification des Maîtres Maçons, indépendante du rituel formel de la Loge, mais dédiée au service de la fraternité. Quelques-unes de nos réalisations ont été de développer des amitiés durables, d’encourager et de soutenir nos systèmes scolaires publics et de participer à des activités communautaires constructives et de préserver les principes d’un bon gouvernement fondé sur les droits de l’individu.  

High Twelve, qui est une extension sociale de l’expérience maçonnique, est ainsi nommé parce qu’il y a longtemps, midi était connu sous le nom de « high douze » et le temps d’annuler le travail pour se rafraîchir. En conséquence, de nombreux clubs High Twelve – mais pas tous – se réunissent à midi. Il n’y a pas de rituel ; mais il encourage fortement ses membres à être actifs dans leurs loges et leurs communautés.

High Twelve International offre une aide précieuse aux Loges Bleues de la manière dont elles en ont le plus besoin. High Twelve International est la maçonnerie en action dans la communauté où chaque club tient ses réunions et dans l’État où les différents clubs sont regroupés dans un but commun. Les Hauts Douze adhèrent strictement à la loi maçonnique de cette juridiction.

Les clubs de High Twelve International combinent la camaraderie avec l’aide aux autres dans leurs activités de qualité de vie, en particulier les jeunes adultes et les jeunes. Les deux objectifs philanthropiques du club sont la jeunesse et l’éducation, soutenant fortement l’Ordre de DeMolay, Rainbow Girls, Job’s Daughters et la Fondation Wolcott qui a été créée pour offrir des bourses aux étudiants de l’Université George Washington qui recherchent des carrières dans la fonction publique au sein du gouvernement.

**************

Cedars of Lebanon of North America

Association caritative et de soutien à la recherche contre la dystrophie musculaire et les maladies neuromusculaires

Les Grands Cèdres du Liban d’Amérique du Nord sont un degré annexe de la franc-maçonnerie dans certaines grandes juridictions, ouvert aux maîtres maçons en règle dans une loge maçonnique régulière. Sa devise, « Fun, Frolic, & Fellowship », est révélatrice de ce penchant social. Ses membres se distinguent par les chapeaux en forme de pyramide qu’ils portent lors de leurs fonctions. Le nom est dérivé des cèdres du Liban que le roi Salomon utilisa pour construire son Temple.

************

Amarante Order – les membres sont soit des maîtres-maçons soit des femmes de leurs familles

L’Ordre de l’Amarante est une organisation affiliée à la maçonnerie pour les maîtres maçons et leurs dames fondée en 1873. Comme dans l’ Ordre de l’Étoile d’Orient, les membres de l’Ordre doivent être âgés de 18 ans et plus. Les hommes doivent être des maîtres maçons et les femmes doivent être liées aux maçons en tant qu’épouses, mères, filles, veuves, sœurs, nièces, tantes, etc., ou avoir été des membres actifs de l’ Ordre international de l’arc-en-ciel pour les filles ou Job’s Daughters International pendant plus de trois ans et être recommandé par un maître maçon. Notons que depuis 2017, les femmes sans relation ou appartenance maçonnique quelconque peuvent demander à devenir membres avec le parrainage de deux maîtres maçons en règle.

L’Amarante était basée sur l’Ordre d’Amarante créé par la reine Christine de Suède le 6 janvier 1653 pour les dames et les chevaliers qui ne dura que jusqu’en 1654 lorsque Christine de Suède abdiqua.

En 1860, James B. Taylor de Newark, New Jersey s’est appuyé sur l’Ordre de la reine Christina pour créer une nouvelle société fraternelle. En 1873, Robert Macoy a organisé la société de Taylor dans l’Ordre de l’Amarante, dans le cadre d’un projet de rite adoptif de la maçonnerie. Eastern Star devait être le premier degré, et jusqu’en 1921, les membres d’Amaranth devaient d’abord rejoindre Eastern Star.

Dans les enseignements de l’Ordre, les membres sont rappelés avec force à leurs devoirs envers Dieu, envers leur pays et envers leurs semblables. Ils sont invités à dépeindre, par le précepte et l’exemple, leur croyance en la « Règle d’Or » et en se conformant aux vertus inhérentes à la VÉRITÉ, la FOI, la SAGESSE et la CHARITÉ, ils peuvent prouver aux autres la bonté promulguée par l’Ordre.

Amaranth est organisé en tribunaux, sous les Grands tribunaux au niveau de l’État. L’organe principal s’appelle le Conseil suprême (qui a également des tribunaux subordonnés directement sous lui). Les femmes membres de l’Ordre sont appelées « Honored Lady », tandis que les hommes sont appelés « Sir Knight ».

***************

Order of the White Shrine of Jerusalem (Ordre du Sanctuaire Blanc de Jérusalem)

Établi par Charles D. Magee à Chicago le 23 octobre 1894, l’Ordre du Sanctuaire Blanc de Jérusalem est un ordre maçonnique pour les femmes. L’adhésion est ouverte aux femmes qui ont une relation par naissance, mariage ou adoption légale avec un maître maçon en règle.

Comme d’autres Ordres maçonniques, le « Sanctuaire Blanc » est une organisation extrêmement hiérarchisée qui compte plusieurs bureaux et entretient des contacts étroits avec les autres Ordres. Parmi les principales préoccupations du « sanctuaire blanc », figure la promotion de la foi chrétienne.

L’Ordre de Dundee, appelé sanctuaire de Judée n° 39 de l’Ordre du Sanctuaire Blanc de Jérusalem, a été créé en 1935 et les réunions se sont poursuivies au moins jusqu’en 2000.

************

Order of Quetzalcoatl : association de francs-maçons de l’Ouest et du Sud-Ouest des États-Unis

L’Ordre de Quetzalcoatl (Order of Quetzalcoatl), familièrement connu sous le nom de « Q », est un ordre paramaçonnique américain. Il est essentiellement philanthropique et sa contribution principale va vers des fonds de transport pour des hôpitaux Shriners. Il recrute parmi les shriners émérites.

L’ordre, qui a été fondé le 14 mars 1945 par Arthur J. Elian, prend son nom du dieu aztèque Quetzalcoatl.

Ses chapitres (appelés teocalli, en nahuatl « maison d’un dieu ») sont situés aux États-Unis, au Canada, au Mexique, et au Panama.

L’Ordre dérive sa terminologie du nahuatl, et ses rituels sont tirés de rituel aztèque et de la légende authentique de Quetzalcoatl, y compris l’utilisation du tambour de guerre de teponaztli et de la boisson sacrée, le pulque.

C’est le seul ordre d’origine américaine qui, sur les principes maçonniques de l’amour fraternel, retrace la vie de Quetzalcoatl et dépeint la lutte éternelle entre les forces du bien et du mal.

************

Ordre de la Tortue

L’Ordre Ancien et Honorable des Tortues (« Association internationale des tortues », « Turtle Club », ou titre similaire) a commencé comme un « club de boisson » informel entre pilotes de la Seconde Guerre mondiale, autoproclamé comme « une fraternité de boisson honorable composé de dames et de messieurs de la plus haute moralité et d’un bon caractère, qui ne sont jamais vulgaires ».

Selon Denis P. McGowan de l' »Ancient and Honorable Order of Turtles », son père, feu le capitaine Hugh P. McGowan, US Army Air Corps/US Air Force Reserve et plusieurs pilotes de l’US Army Air Corps. La 8th Air Force a fondé l’Ancien et Honorable Ordre des Tortues dans un club d’officiers alors qu’il était stationné en Angleterre pendant la Seconde Guerre mondiale : « Nous effectuions des missions de bombardement de jour au- dessus du Troisième Reich d’Hitler. Nous voulions juste nous amuser un peu. Nous avions vu un signe montrant que l’’’Ancien Ordre des Forestiers’’ et l’’’Ordre Royal Antédiluvien des Buffles’’ se rencontraient dans le pub local, alors j’ai inventé le nom ‘’Ancient and Honorable Order of Turtles’’ pour le plaisir. Ce n’était pas censé être sérieux, il n’y avait pas de constitution ni de statuts, et c’était un soulagement des horreurs et des dangers que nous voyions tous les jours lors de nos missions. Il s’est propagé après la guerre à travers les postes de la VFW et de la Légion américaine, et finalement, aux groupes maçonniques aux collèges et même aux lycées des États-Unis ».

************

Ordre du Bouchon

Ye Antient Order of Noble Corks (usage américain) ou Ancient & Honorable Societas Korcorum Magnae Britanniae (Noble Order of Corks) (usage anglais), universellement connu, de manière informelle, sous le nom de The Cork, est un diplôme informel allié à la franc- maçonnerie. Il est décrit comme un diplôme « amusant », avec la collecte de fonds caritative comme objectif principal.

De forme nettement nautique, ses critères d’adhésion varient selon les branches de l’ordre. Alors que certaines branches (telles que la Grande Flotte) admettront tous les maîtres maçons en règle, d’autres restreignent l’adhésion aux maîtres maçons qui sont soit un compagnon de la Sainte Arche Royale, soit un directeur, maître ou ancien maître d’une loge artisanale. Le titre ‘Cork’ ou ‘Corks’ est dérivé du bouchon de liège d’une bouteille de vin, qui est le principal emblème de l’organisation. Dans différents pays, cet emblème apparaît diversement comme un bouchon miniature serti dans un fermoir en argent (pour le transport), ou un petit bouchon suspendu à un ruban bleu clair (à porter comme une médaille), ou l’image d’un bouchon avec un tire-bouchon inséré à un angle.

Les origines de la cérémonie des diplômes sont inconnues ; le rituel est satirique et basé autour de l’arche de Noé et du grand déluge. Les premiers enregistrements du diplôme, semble-t-il, sont détenus par la Grande Loge de Mark Master Masons of England, mais il s’agit d’une simple supposition car rien ne démontre à cette heure que le diplôme provient de cette organisation.

*************

Mystique des Prophètes Voilés du Royaume Enchanté (Grottes d’Amérique du Nord)

Mystic Order of Veiled Prophets of the Enchanted Realm : organisation caritative connue sous le nom de « Grotto ».

L’Ordre Mystique du Prophète Voilé du Royaume Enchanté (Mystic Order of Veiled Prophets of the Enchanted Realm en anglais) ou M.O.V.P.E.R. ou la Grotte (The Grotto) est un corps paramaçonnique (Masonic bodies) fondé en 1889 dans l’État de New York. Crée à l’origine comme une caricature/ parodie de loge maçonnique, par des francs-maçons ayant pour but de pratiquer l’humour potache, les blagues et l’autodérision entre membres, il évolue vers un ordre caritatif reconnu au travers des États-Unis en gardant l’esprit de franche camaraderie (Goodfellowship) qui présida à sa fondation.

Le 10 septembre 1889 cette association humoristique est fondée sous le nom de « Comité Fairchild Deviltry (FDC) » avec pour maître LeRoy Fairchild, par des membres de la loge maçonnique n° 120 d’Hamilton, du Comté de Madison de l’État de New York, pour se détendre, rire et s’amuser par des farces et humour potache, dans un esprit d’autodérision et de bonne camaraderie.

Le mouvement s’étend rapidement avec succès à d’autres localités et est rebaptisé le 13 juin 1890 sous le nom d’Ordre Mystique du Prophète Voilé du Royaume Enchanté. L’esprit de l’association est inspiré par l’œuvre Lalla-Rookh, romance orientale du poète irlandais Thomas Moore , publiée en 1817. Le costume rituel des membres est un fez noir, ce couvre-chef masculin en feutre, en forme de cône tronqué, orné d’un gland rouge, avec le visage du prophète persan Al-Muqanna représenté au milieu.

************

Heroes of ’76 – association liée aux National Sojourners & National Sojourners – association patriotique de francs-maçons ayant servi dans l’US Army en tant qu’officiers

National Sojourners est une organisation patriotique américaine de francs- maçons qui ont servi dans les forces armées des États-Unis. Les membres sont organisés et se réunissent en chapitres. Le but déclaré de l’organisation est « d’organiser le service actif et les anciens combattants des forces en uniforme (…) des États-Unis (…) qui sont des maîtres maçons (…) pour la promotion de la bonne camaraderie entre ses membres, (…) pour développer le vrai patriotisme et l’américanisme à travers la Nation (…) ».

L’organisation poursuit ses objectifs en aidant les autorités maçonniques locales à travers des initiatives qui promeuvent le patriotisme américain et l’américanisme, tant auprès de la fraternité que de la communauté. [2] Il s’agit notamment des programmes de leadership pour les jeunes, des concours de rédaction, des programmes éducatifs et de la participation aux prix ROTC – le ROTC inculque les valeurs de citoyenneté, de service aux États-Unis et de responsabilité personnelle par l’éducation et le mentorat – et JROT.

L’organisation s’est développée à partir d’un groupe de francs-maçons américains aux Philippines qui ont participé à partir de 1898 aux réunions d’une loge de campagne rattachée au North Dakota Regiment of Volunteer Infantry, qui s’est réunie sous une dispense accordée par la Grande Loge du Dakota du Nord. Lorsque le régiment se retira des Philippines en 1900, les francs-maçons américains laissés derrière eux formèrent un Sojourners Club informel.

En 1917, un groupe d’officiers militaires maçonniques, réunis à Chicago, Illinois , organisa officiellement le Chicago Sojourners Club. D’autres clubs de Sojourners se sont formés dans des postes militaires et des bases navales aux États-Unis et à l’étranger. En 1927, le mot Club a été officiellement abandonné et les National Sojourners ont été officiellement incorporés en 1931. Aujourd’hui, les National Sojourners sont organisés en quelque 160 chapitres dans 46 États des États-Unis ainsi qu’en Allemagne et en France.

Le siège social de l’organisation est à Springfield, en Virginie. Il abrite également le Musée de l’américanisme. Les deux sont ouverts au public.

************

Order of the Sword of Bunker Hil – ordre maçonnique patriotique de la côte est des États-Unis

Le Grand Ordre de l’Épée de Bunker Hill est un Ordre historique et patriotique fondé pour perpétuer les principes de la liberté américaine et pour imprimer de manière indélébile dans l’esprit de chaque génération les sacrifices consentis par les ancêtres maçonniques dans la formation et l’établissement des États-Unis d’Amérique.

Il convient de rappeler que « l’épée de Bunker Hill » n’est pas un diplôme maçonnique, mais plutôt un Ordre conféré à un maître maçon en règle, et doit donc toujours être appelé un Ordre et non un diplôme.

Il existe des Ordres locaux situés dans un certain nombre d’États, de la Nouvelle-Angleterre au Colorado. L’Ordre a été conféré à plus de 100 000 maîtres maçons au cours des dernières années. À ce jour, 127 ordres locaux ont été affrétés, bien que plusieurs soient désormais inactifs.

Il n’y a pas d’officiers salariés, ni dans le Grand Ordre ni dans les Ordres locaux subordonnés.

*************

Social Order of the Beauceant – Ordre mixte regroupant des Knights Templar, leurs épouses ou leurs veuves.

L’Ordre social du Beauceant a été créé à l’origine à la suggestion de la commanderie de Denver, au Colorado. Invités à accueillir le 25e Conclave triennal pour le Grand Campement des Templiers qui devait se tenir dans leur ville en août 1892, les Sir Knights ont estimé qu’avec une seule Commanderie et un peu plus de 300 membres, ils avaient besoin d’aide. Leurs femmes ont accepté de fournir l’aide demandée.

Lors de la première réunion officielle qui eut lieu en février 1890, les dames adoptèrent le nom de « Some of Our Business Society » et un bref rituel. Le SOOB a été organisé uniquement dans le but de fournir une aide et une sociabilité aux Sir Knights et aux dames qui assisteraient à la Triennale. Les dames ont tellement apprécié le travail qu’elles ne se sont jamais dissoutes, mais ont plutôt continué à fonctionner dans le but de « rendre la vie plus pure, meilleure et plus douce pour les autres ».

La Société est restée un petit groupe de femmes loyales, résidant localement et faisant le bien et aidant leurs Sir Knights, jusqu’à la triennale de 1913, lorsqu’elles ont décidé de prendre des initiatives pour se développer. C’est alors que les premiers membres d’autres villes ont été initiés. À cette même époque, il fut décidé de changer leur nom en quelque chose de plus approprié à Templier tout en conservant les initiales SOOB Dérivé d’une bannière utilisée par les anciens Templiers, l’« Ordre Social du Beauceant » en fut le résultat. Depuis ce petit début, l’ordre s’est étendu à plus de 15 000 membres. Il y a maintenant 2 229 membres avec 54 assemblées dans vingt-neuf États.

Beau et impressionnant, le rituel de Beauceant contient de nombreuses leçons qui sont illustrées par un cadre de dix-sept officiers dans les assemblées locales et de dix-neuf officiers à l’Assemblée suprême.

Admissibilité à l’adhésion – épouses, veuves, mères, sœurs, filles et petites-filles des Templiers des États-Unis d’Amérique, ou mères, sœurs, filles et petites-filles d’un membre, qui sont ou étaient au moment du décès en règle dans une Commanderie ou une Assemblée sont éligibles à l’adhésion. Un pétitionnaire doit être âgé d’au moins 18 ans au moment de la pétition.

L’un des points de repère les plus fondamentaux de l’ordre est l’avertissement de « cultiver l’esprit d’amour et de loyauté les uns envers les autres, et envers l’Ordre des Templiers, et la considération réciproque due à l’ordre ». Dans cet esprit, le Beauceant a adopté en 1957 la Commanderie’s Knights Templar Eye Foundation comme organisme de bienfaisance officiel. Depuis lors, ils ont fait don de plus d’un million et demi de dollars à la Eye Foundation.

Le Beauceant d’aujourd’hui est un Ordre avec une longue histoire de soutien à la Commanderie, qui s’est avéré être une source de plaisir et d’avantages à la fois pour eux et pour les Sir Knights. C’est une histoire dont ils sont fiers et qu’ils souhaitent maintenir. Par conséquent, ils continuent de répondre avec joie aux demandes d’assistance en matière de divertissement et d’hospitalité à tous les niveaux de leur organisation.

*************

Daughters of the Nile – Ordre d’épouses de Shriners

Filles du Nil est une organisation fraternelle internationale pour les femmes de 18 ans ou plus, qui sont liées par la naissance ou le mariage à un Shriner, un maître maçon ou une fille du Nil, ou qui sont un membre majoritaire en règle d’une organisation liée à la maçonnerie pour les filles ou qui était un patient, avec ou sans relation avec le sanctuaire ou maçonnique, dans un hôpital Shriners pour enfants. Fondée à Seattle, Washington en 1913, les Filles du Nil comptent 25 000 membres dans 136 villes des États-Unis et du Canada. Les membres sont fiers de leur longue association avec Shriners International et de leur soutien continu aux Hôpitaux Shriners pour enfants.

*************

Association de la Jeunesse Espoir de la Fraternité (A.J.E.F.) – garçons de 14 à 21 ans.

L’Association de la jeunesse espoir de la fraternité (AJEF) (Asociacion de Jovenes Esperanza de la Fraternidad) est une société fraternelle ou mouvement de jeunesse proche de la franc-maçonnerie. Cet organisme maçonnique s’adresse aux garçons de 14 à 21 ans. Il est essentiellement présent au Mexique, aux États-Unis et dans quelques pays d’Amérique latine comme le Chili.

L’AJEF est fondée en 1936 à La Havane (Cuba) par le franc-maçon Fernando Suarez Nunez (7 mai 1882, 24 janvier 1946).

La première loge AJEF, appelée Esperanza (Espoir) est créée le 9 février 1936, dans les locaux de la Grande Loge de Cuba par l’initiation de 82 jeunes. Inspiré des idées de José Marti, le fondateur trouve dans la jeunesse les ressources nécessaires à l’épanouissement de la maçonnerie et de la jeune démocratie cubaine. Dès 1939, l’AJEF compte au moins 5 000 membres. En 1939, une première loge AJEF mexicaine, portant le nom de Benito Juarez, est fondée à Véracruz. Leur devise est : « Fraternellement, travailler pour le pays et l’Humanité. »

*************

Job’s Daughters – filles de 10 à 20 ans, filles d’un maître maçon ou d’une « Job’s Daughter » majeure

Les Filles de Job (ou Job’s Daughters International) est un mouvement de jeunesse et un organisme maçonnique destiné aux filles de 10 à 20 ans ayant un lien de parenté avec un maître maçon.

À l’origine le mouvement de jeunesse se nommait The international Ordre of Job’s Daughters ; un vote en 2004 lui ayant donné sa désignation actuelle. Il fut fondé par Ethel Theresa Wead Mick dans la ville d’Omaha, Nebraska, en 1920 avec l’assistance de son mari.

Les Filles de Job font ainsi référence au récit biblique : « Il n’y avait pas dans tout le pays d’aussi belles femmes que les filles de Job. Leur père leur accorda une part d’héritage parmi leurs frères. »

L’idée de la créatrice était de réunir des jeunes filles pour leur inculquer des valeurs morales basées sur la Bible et le patriotisme américain. Les Filles de Job n’est pas une organisation religieuse – ni même une religion – mais elle exige de ses membres la croyance en Dieu et le respect de la Bible.

L’organisation coïncide avec celle de la franc-maçonnerie. Une loge est appelée Bethel et un collège d’officiers est élu en son sein. Le titre d’honorable reine (Honored Queen) correspondant de ce fait au vénérable maître.

Un Bethel est par ailleurs encadré par une structure adulte appelée Conseil du Bethel. Il est dirigé par un gardien (une femme ayant un lien ténu avec un franc-maçon) et un gardien associé (un maître maçon). Le conseil comprend d’autres officiers à l’égal du gardien-trésorier ou du gardien-secrétaire.

*************

International Order of the Rainbow for Girls – filles de 11 à 20 ans

Un organisme maçonnique féminin et un mouvement de jeunesse américain fondée en 1922. L’ordre fut créé en 1922 par le révérend W. Mark Sexson, un franc-maçon, qui fut invité à s’adresser à une assemblée de l’Order of the Eastern Star à McAlester (Oklahoma). Ayant étudié l’Ordre de DeMolay durant ses activités maçonniques, il suggéra qu’un ordre similaire pour filles serait bénéfique. La première cérémonie d’initiation consista à recevoir 171 jeunes filles le 6 avril 1922, dans l’auditorium du Rite Écossais Ancien et Accepté au temple de McAlester, le plus ancien bâtiment maçonnique de l’Oklahoma, inscrit en 1980 au registre national des lieux historiques.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

1,200FansJ'aime
105SuiveursSuivre
200AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES