dim 23 janvier 2022 - 14:01

Émancipation, initiation, les chemins de l’autonomie

François Carer, Commission des droits des femmes, Collectif GLFF

Conform édition, Coll. Voix d’initiées, N° 20, 2021, 120 pages, 16 € port compris

Présentation de l’éditeur :

Changer les règles du jeu peut se révéler être un passionnant jeu de dames :

Dames, femmes, filles qui ont dû, au gré du temps, subir patriarcat, misogynie, esclavage, servitude ;

Femmes qui, loin de se laisser affaiblir ont choisi de guerroyer, avec leurs propres armes, sur les terres qui leur sont interdites : l’affranchissement et l’émancipation, tout en conquérant une liberté souveraine âprement revendiquée ;

Femmes, qui ne font pas table rase du passé, ne déconstruisent pas impétueusement, mais construisent une autre voie : la conquête de l’autonomie ;

Femmes qui luttent contre les obscurantismes et se battent sur les terres du savoir, avec force courage, refus des règles non librement consenties ;

Femmes qui ont l’audace de choisir leur destin dans une parfaite insoumission assumée, et que nos contemporains aiment à baptiser du nom de « femmes puissantes »

Cet opus de « Voix d’Initiées » a choisi de proposer une étude de ce processus, à travers temps et espace, chez les femmes d’hier et d’aujourd’hui, d’ici et d’ailleurs, fidèle ainsi à la démarche de la Grande Loge Féminine de France.

[NDLR : Présentée en conférence publique le vendredi 15 octobre 2021, à Ronchin (Nord), avec l’association Le Rameau D’Or, « Émancipation, initiation, les chemins de l’autonomie » avec Marie-Thérèse Besson, ancienne Grande Maîtresse de la GLFF et Françoise Carer, ancienne présidente de la commission nationale des Droits de la Femme de la GLFF a connu plus qu’un succès d’estime. C’est dire que ce sujet passionne.

Marie-Thérèse Besson

Il est vrai que « patriarcat, misogynie, esclavage, servitude » sont hélas, en 2022 toujours à l’ordre du jour. Jours funestes, s’il en est, puisque déjà au 9 janvier nous comptons depuis le 1er janvier 2022 quatre féminicides…

Rappelons que 2021 a compté 113 victimes de féminicides survenus en France !!!

Et pourtant que de chemin parcouru depuis ce mercredi 26 août 1970 où neuf femmes tentent de déposer sous l’Arc de Triomphe à Paris une gerbe pour la « femme » du Soldat inconnu, avant d’être arrêtées par les forces de l’ordre à leur approche. Pour beaucoup, cette date est associée aux débuts du mouvement de libération de la femme…

La table des matières :

PRÉFACE :

Les chemins de l’autonomie.

– Dédicace à Anne Le Gall

TROIS MOTS ET PLUS DES CONSTATS

– Encore une histoire de mots ! Virilité au féminin ? Ça existe ?

– Les femmes piétinent à l’orée des chemins de l’émancipation

– L’autonomie des femmes : de leur premier cri à leur dernier souffle

LES MÉCANISMES DE L’ÉMANCIPATION

– Une construction, plus qu’une déconstruction

– De l’une aux autres

– Processus de l’autonomisation

LES CONQUÊTES

– De l’esclavage à l’affranchissement

– Les femmes antillaises entre esclavage, émancipation et autonomie

– Du conditionnement à l’autonomie

– L’audace d’être soi

INITIATION À L’AUTONOMIE

– De l’initiation des femmes

– Des itinéraires de francs-maçonnes vers la liberté 99

À L’ŒUVRE

– Histoire d’un ajout

– La franc-maçonnerie féminine participe à l’autonomisation des femmes

Rappelons que Catherine Carer est coautrice de Cris, révoltes et dévoilements (Conform éditions, Coll. Voix d’initiées, 2012), prix littéraire de l’Institut Maçonnique de France, catégorie « Essais » en 2012 – pour mémoire, la Grande Cause nationale de l’année 2010 fut dédiée aux violences faites aux femmes -, et de Quelle éducation pour le XXIe siècle ?, le N° 11 de ladite collection (Conform édition, 2017). Collection de la Grande Loge Féminine de France dirigée par Corinne Drescher Lenoir, gynécologue médical et obstétricienne. Ce dernier opus est préfacé par Catherine Lyautey, Grande Maîtresse de cette Obédience née en 1952 mais sui fut fondée par la transformation de « l’Union maçonnique féminine de France », formée à la fin de la Seconde Guerre mondiale, en vue de créer la première obédience maçonnique exclusivement féminine. Depuis, elle se développe principalement en France et en Europe. L’obédience fait partie du courant des obédiences dites libérales.

Pas moins de 18 Loges ont contribué à la rédaction de cet ouvrage.

Notons que Marie-Dominique Massoni, poète, partie prenante du mouvement surréaliste et secrétaire de rédaction de la revue Le Maillon de la chaîne maçonnique et Noëlle Martin, membre de la commission d’histoire et de recherche, font partie des plumes de cet opuscule.

Un vibrant et touchant hommage est rendu à Anne Le Gall, une Sœur dont le nom est cité dans le volumineux – 1754 pages – Dictionnaire des féministes – France – XVIIIe-XXIe siècle (PUF, 2017). Une bibliographie indicative classée par thème nous est proposée : droit des femmes ; émancipation ; émancipatrice ; esclavage ; féminisme ; initiation ; pouvoir ; religion ; servitude ; sexe, genre ; virilité.

Sceau GLFF

La Commission Nationale des Droits des Femmes

Depuis sa création, La Grande Loge Féminine de France a toujours été particulièrement attentive au respect des droits des femmes et de leur dignité. Partant du constat que la discrimination envers les femmes traverse toutes les sociétés et tous les champs sociaux, que les droits des femmes sont encore aujourd’hui trop souvent bafoués, et que, dans notre pays, le décalage persiste entre le principe d’égalité et sa mise en place, la Grande Loge Féminine de France s’est dotée d’une Commission Nationale des Droits des Femmes, relayée dans chacune des douze Régions par une Commission Régionale, qui elle-même est en relation permanente avec les Loges (environ 450), réparties en France et à l’international) .

La Commission s’attache à porter le regard des franc-maçonnes sur les problématiques des femmes d’aujourd’hui, à interroger les structures politiques, sociales et religieuses, ainsi que les courants culturels, qui pérennisent l’inégalité entre les femmes et les hommes, au détriment des femmes, et à imaginer des moyens pour y remédier.

La réflexion de la Commission se porte particulièrement sur quatre thèmes :

– Elargissement des droits démocratiques en France et en Europe, exigence d’exercice de la parité

– Dignité et intégrité des femmes : violences physiques, verbales, psychologiques, culturelles, encore trop souvent tolérées, et prostitution,

 – Situation économique et financière : précarité des emplois, temps partiel, interruptions dans le travail, inégalités salariales, difficultés d’accès aux formations rémunératrices, inégalité des retraites, etc .,( Rapport sur la paupérisation des femmes),

– Promotion d’une éducation à l’égalité, dès le plus jeune âge, pour que filles et garçons aient des chances égales et puissent épanouir pleinement leurs potentialités.

Rôle :

Elle participe à l’élaboration des dossiers pour les auditions de la GLFF auprès des Institutions de la République : loi sur les signes religieux à l’école, loi sur le voile intégral, accompagnement des personnes en fin de vie, égalité entre femmes et hommes contre les intégrismes religieux…

Elle propose des actions : envoi aux candidat-e-s à l’élection présidentielle de 2012 d’une plate-forme « 2012 : Pour une politique d’autonomie des femmes », 2013 : questionnaire aux candidat.e.s aux élections européennes portant entre autres sur le thème des droits des femmes, 2017 : questionnaire aux candidat.e.s aux élections présidentielles.

En outre, elle organise en direction du public des manifestations, tant à Paris qu’en Province, pour faire avancer la réflexion et participer à l’établissement des droits des femmes. (Source : https://glff.org/)

D’ailleurs, pour celles qui souhaitent aller plus loin, le site de cette Grande Loge propose afin « de devenir, vous aussi, des Femmes libres, architectes de l’avenir, envoyez un message à info@glff.org ».

Coffret Voix d’initiées Conform édition 2015

La collection

La collection « Voix d’initiées » publiée par la Grande Loge Féminine de France a été créée pour faire connaître et porter les réflexions et les travaux des membres de l’obédience.

« Rassembler ce qui est épars » est un adage cher aux franc-maçon-ne-s qui préside à la conception de nos ouvrages. Chaque livre est construit avec le désir d’une mise en commun de la pensée en ses cheminements et interrogations. Il s’agit d’un travail d’écriture qui en tissant les fils des idées et le pluralisme des points de vue s’appuie sur les contributions des loges, les apports individuels, mais aussi des documents d’archives.

La diversité de la collection permet de constater que le champ de réflexion ouvert par la franc-maçonnerie est sans limite et qu’il permet à chaque personne d’agir plus consciemment dans le souci du bien commun. La progression de la démarche est un outil qui permet de creuser une réflexion sur tous les sujets qu’ils soient historiques, philosophiques, sociétaux, symboliques.

Pour commander ces ouvrages : www.conform-edition.com

Article précédentLe mot du jour : Pont
Article suivantL’Expérience de l’Absolu
Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti, membre de la Respectable Loge Le Centre des Amis N° 1 de la Grande Loge Nationale Française et Chapelain de la Loge Nationale de Recherches Villard de Honnecourt, est désormais, après six ans passés en qualité de Député Grand Archiviste, responsable, dans le cadre de la culture et de la communication, de l'organisation des salons maçonniques et de l’éditorial des réseaux sociaux. Membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France, il est le chroniqueur littéraire de la G.L.N.F., écrit aussi dans La Chaîne d’Union du Grand Orient de France et collabore à de nombreux ouvrages.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES