dim 23 janvier 2022 - 14:01

(Éphéméride) 8/I/1996 : Décès de l’ancien président François Mitterrand. Quels étaient ses rapports avec la Franc-Maçonnerie ?

Décédé à l’âge de 79 ans, François Mitterrand a été, de 1981 à 1995, président de la République. Il a joué un rôle de premier plan dans la construction de l’Europe et a transformé le paysage politique de la France. Sous son premier septennat surtout, nous découvrons le nouveau visage de la Franc-Maçonnerie.

Extrait de l’excellente revue mensuelle de vulgarisation consacrée à l’histoire, le magazine L’Histoire (mensuel 49 – daté octobre 1982) : « Avec le septennat de François Mitterrand, la franc-maçonnerie connaît un nouvel essor. Pourtant, elle n’est plus exclusivement de gauche, elle n’est plus unanimement anticléricale, elle se féminise un peu, son recrutement socio-professionnel se diversifie… Elle reste un pôle d’attraction, un centre d’influence. Mais jusqu’où ?

Si le président de la République, M. François Mitterrand, et son Premier ministre, M. Pierre Mauroy, n’appartiennent à aucune obédience maçonnique, il est certain que depuis la victoire de la gauche, en mai 1981, les francs-maçons sont nombreux dans leur entourage : une dizaine au gouvernement et beaucoup plus dans les cabinets ministériels ou les différents organes de la puissance publique : Mme Yvette Roudy, ministre des Droits de la femme ; MM. Charles Hernu, ministre de la Défense, Edmond Hervé, ministre chargé de l’Énergie, Jean Auroux, ministre du Travail, André Henry, ministre du Temps libre, Louis Mexandeau, ministre des PTT. Plusieurs secrétaires d’État : MM. Autain, Lemoine, Abadie. Au cabinet du président de la République : MM. Guy Penne, conseiller pour les Affaires africaines. Comme ces personnalités disposent souvent – mais pas toujours – des relais nécessaires dans les niveaux inférieurs de l’administration, dans les municipalités, les départements, les régions … « (Source : https://www.lhistoire.fr/)

Sceau GODF

Rappelons aussi qu’« En mai 1987, François Mitterrand est le premier président de la République à recevoir officiellement le Grand Orient à l’Elysée, le grand maître Roger Leray met beaucoup d’espoir dans cette invitation : « Je vais le remercier d’avoir reconnu la franc-maçonnerie comme une institution culturelle importante dans le devenir de la France. Elle est encore considérée comme une organisation occulte, subversive. Désormais les francs-maçons ne seront plus considérés comme ils l’étaient naguère. » »

François Hollande en 2015

Et le lundi 27 février 2017, la visite du président François Hollande, cette fois-ci au Grand Orient, est-elle de nature à définitivement changer l’image de la franc-maçonnerie ?

En savoir plus, avec « Histoires d’info » de Thomas Snégaroff https://bit.ly/3HKuUpj

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti, membre de la Respectable Loge Le Centre des Amis N° 1 de la Grande Loge Nationale Française et Chapelain de la Loge Nationale de Recherches Villard de Honnecourt, est désormais, après six ans passés en qualité de Député Grand Archiviste, responsable, dans le cadre de la culture et de la communication, de l'organisation des salons maçonniques et de l’éditorial des réseaux sociaux. Membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France, il est le chroniqueur littéraire de la G.L.N.F., écrit aussi dans La Chaîne d’Union du Grand Orient de France et collabore à de nombreux ouvrages.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES