dim 23 janvier 2022 - 13:01

PAYS-BAS : Pour une fois, malgré la porte fermée, regardez à l’intérieur chez les francs-maçons à Almelo

De notre confrère hollandais tubantia.nl – Par Jeroen de Kleine

Le feu crépite et crépite. La pluie fouette les vitres et le vent bat à la porte. Comme si la franc-maçonnerie n’était pas déjà assez mystérieuse. « Mais nous ne sommes pas si secrets. » Bienvenue à la franc-maçonnerie à Almelo.

Norbert Wolberink (59 ans) soupire et dit : « Quand les gens entendent que je suis franc-maçon, on me demande souvent si je veux révéler le secret de la vie. Il se graisse la gorge avec du café et poursuit : « Je dois les décevoir. Ce n’est pas de cela qu’il s’agit. »

De Almeloër est prêt à admettre que la société a des côtés mystérieux et mystiques. La proximité est un bon exemple. Lorsque les messieurs se rencontreront mercredi, la porte sera verrouillée. « Vous n’avez pas besoin de devenir franc-maçon pour le mystère. Alors vous serez probablement bientôt prêt », dit Norbert. Non pas que la loge Almelo Fraternité ne souhaite pas de nouveaux membres. « Au contraire. Ils sont simplement les bienvenus.

Belle addition

Les frères Norbert Wolberink et Herbert de Witte (53) racontent leur histoire dans le bâtiment du lodge, situé à l’ombre de l’église de la ville De Bleek sur la Hofstraat. Où Norbert va à l’église le dimanche. « La franc-maçonnerie est parfois décrite comme une secte ou une religion, mais ce n’est pas vrai », dit-il. « Vous pouvez être parfaitement religieux et franc-maçon. Ils se complètent magnifiquement.

Alors c’est quoi? Sur Internet, vous trouverez d’innombrables pages d’explications. Des livres épais ont été écrits à ce sujet. Selon Herbert, il est préférable de consulter la source elle-même. « Bien sûr, vous pouvez aller sur le Web », dit-il. « Presque tout y est. Jusqu’au contenu de nos rituels. En même temps, vous trouverez beaucoup d’informations qui sont incorrectes. 

Il regarde dans le feu et dit : « Cela ne veut pas dire que nous ne sommes pas autorisés à regarder sur Internet. Certaines choses que vous avez juste à expérimenter par vous-même. C’est la beauté de la franc-maçonnerie. Cela se déroule lentement mais sûrement. » « Bien qu’il n’y ait pas de WiFi ici », dit Herbert avec un sourire.

Construire

Les francs-maçons sont une société active au niveau international avec de nombreuses branches régionales, entre autres, à Almelo, Hengelo, Oldenzaal et Enschede. À Almelo depuis plus de cent ans. Les membres aspirent au développement spirituel et moral et le font, entre autres, par des rassemblements où les frères (et maintenant parfois les sœurs) approfondissent toutes sortes de thèmes dans une atmosphère amicale et respectueuse.

Quand nous nous réunissons, nous ne portons pas tous du noir maussade pour rienHerbert de Witte, franc-maçon

« Et vraiment profond », dit Norbert. « Pour beaucoup de gens, la vie se termine par le travail, les relations et les belles voitures, mais cela ne s’applique pas à nous. Réfléchissez bien au « confort » ou au « chagrin ». Quand vous en parlez, les exemples de votre propre vie viennent au premier plan. Vous le mettez sur la table. Le but est d’apprendre les uns des autres. Nous ne discutons pas. Ce qui est discuté reste aussi privé. « Il faut pouvoir dire n’importe quoi ici. Cela ne fonctionnera que si vous pouvez le faire en toute sécurité. Nous ne le vendons pas.

Le temple

Les murs du bâtiment sont recouverts de peintures : au compas et à l’équerre. Le symbolisme et les rituels jouent un rôle important. Le symbolisme du bâtiment revient souvent. « Nous décrivons l’homme comme une pierre brute qui doit être polie », explique Herbert.

Je voulais en savoir plus, je cherchais les réponses aux questions de la vieHerbert de Witte, franc-maçon

Le professeur de la Zone.college nous conduit à l’« atelier » de la loge, aussi appelé le temple. Une porte en bois avec un lourd heurtoir ferme la pièce. Connaissez-vous au-dessus de l’entrée. Le temple rectangulaire est baigné de lumière bleue. Trois bougies scintillent au milieu de la pièce. L’œil qui voit tout scrute l’espace. 

a frappé à la porte

Les initiations ont lieu dans ce cœur du lodge. Herbert a rejoint la confrérie ici il y a sept ans. « Je voulais en savoir plus. Je cherchais les réponses aux questions de la vie. Cela m’a poussé à frapper à la porte », dit-il. « Voilà comment cela fonctionne. Une partie intéressée doit se déclarer. Nous ne sélectionnons pas.

Cela peut prendre jusqu’à six mois pour que le membre soit intronisé. « C’est un processus minutieux, dit Norbert. « Un processus de nombreuses conversations, dans lequel les membres potentiels doivent clairement indiquer pourquoi ils veulent cela. De cette façon, nous empêchons généralement quelqu’un d’abandonner immédiatement. C’est autorisé, mais si vous traînez et parlez si intensément les uns avec les autres, c’est dommage. Il est absurde d’interdire aux gens de se désengager.

Amitié 

Même s’ils ne l’approfondissent pas, il est clair qu’Herbert et Norbert se sentent ici chez eux. Et pas seulement parce qu’ils couvrent des sujets lourds chaque semaine. Les membres deviennent souvent de bons amis. « Nous sommes aussi une véritable association. Les belles soirées d’été, nous ouvrons la porte de derrière et mangeons et buvons ensemble. Des hommes entre eux. C’est tout aussi important, même si vous ne devriez pas simplement vous asseoir ici pour vous amuser.

Ils accordent également ce sentiment de fraternité aux autres. « Nous sommes un club sain avec environ 50 membres. C’est super, mais les nouveaux membres plus jeunes sont certainement les bienvenus. » C’est pourquoi il y a une après-midi d’information le 19 décembre, au cours de laquelle les francs-maçons expliquent leurs activités aux intéressés. Tout le monde est le bienvenu. « C’est un malentendu que nous soyons un club riche ou un club service », dit Herbert. «Quand nous nous réunissons, nous ne portons pas tous du noir discret pour rien. De cette façon, toutes les différences disparaissent.

Inscrivez-vous : secretaris@fraternite.nl

Herbert de Witte (à droite) et Norbert Wolberink allument une bougie dans l'atelier, comme on appelle souvent le temple des francs-maçons.
Herbert de Witte (à droite) et Norbert Wolberink allument une bougie dans l’atelier, comme on appelle souvent le temple des francs-maçons. © Wouter Borre

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES