dim 28 novembre 2021 - 19:11

Vous reprendrez bien un p’tit coup de vaccin ?

J’avoue, j’ai longtemps hésité. Pour m’éclairer, je me suis lancé dans la lecture des Confessions de Saint Augustin, puis de celles de Jean-Jacques Rousseau et là, pas d’erreur, à la page sept, sans plus, j’étais convaincu, il valait mieux tout vous dire et bouquiner le dernier Astérix. Eh bien voilà : la vérité, c’est que je ne connais rien à la science, pas davantage à la technologie et à tous ces trucs-là, mais… ça me fascine.

Il faut voir les avancées depuis qu’on a inventé le fil à couper le beurre et l’argent du beurre ! Avec la même coupe on a réussi à couper court pour aller plus vite (bel hommage à la torpédo !), puis notre époque exceptionnelle a réussi à couper la parole sans couper le souffle ce qui fait que dans tous les débats on a des bribes de mots où chacun peut entendre ce qu’il veut, merveille du respect d’autrui ; et, toujours plus raffiné, on coupe les cheveux en quatre, performance inégalable !

Alors, pensez donc pour le vaccin ! Avant, c’était sportif. Il fallait coincer le microbe ou le virus, le tuer ou l’affaiblir, je présume en lui tapant plus ou moins fort sur l’occiput, tandis qu’avec le système à ARN messager, le progrès est considérable. À commencer par le nom choisi dans notre mythologie gréco-latine, puisque le grand messager, celui des dieux, était Mercure. Il est vrai que c’était aussi le dieu des voleurs, mais ne nous attardons pas sur cette question, quoiqu’elle soit bonne.

Deuxième progrès, la technique mise en œuvre. Rien que d’y penser, j’en ai le cervelet qui frétille. C’est bien la preuve que le génie existe ! Maintenant ce n’est plus un attaquant extérieur que tes soi-disant frères humains te refilent, non, ce sont tes propres cellules que l’on oblige à fabriquer elles-mêmes l’ennemi contre lequel tu vas apprendre à te défendre. Sioux, hein ? Le masochisme guérisseur, quelle formidable trouvaille ! Comme ça, tu n’as qu’à t’en prendre à toi-même, voilà qui te remettra l’humilité en place.

Moi, quand j’ai appris ça, je me suis rappelé Maurice Radiguet, le père de Raymond, mort de la typhoïde à vingt ans, peu après avoir écrit « Le diable au corps ». Son papa, donc, avait publié un article, dans l’hebdomadaire « Le Pêle-mêle » du 11 février 1900, imprimé chez G. Richard, 7 rue Cadet, une chronique où il s’émerveillait de la découverte du vaccin contre la rage de Pasteur et imaginait la production de vaccins pour remédier aux maux de notre société. L’antiéthyline, pour combattre l’alcoolisme, l’anti-kleptomane, contre le vol, sans compter des vaccins contre la paresse, microbe composé, selon lui, de : Sang de vieux loir : 0,100 ; Sang de couleuvre : 0,100 ; Sang de lézard : 0,100 et Sang de vieil employé d’administration : 0,700. Il imagine aussi des vaccins contre le tempérament belliqueux, la passion du jeu, l’impolitesse, les ragots, et autres.

Mais ce ne sont que des vaccins « anti », contre, ce qui donne une idée bien négative de notre généreuse société. Positivons, que diable ! Et l’ingénieux Maurice d’imaginer un vaccin optimiste : le Vaccin matrimonial. En voici la formule :

La composition de ce virus est encore un secret que l’Institut Multivaccinal ne peut révéler. Un des plus graves problèmes sociaux est certainement celui de la repopulation. On se marie de moins en moins… Les jeunes hommes, actuellement, avec un farouche égoïsme, préfèrent rester célibataires plutôt que de connaître les douces joies de la misère partagée. La découverte du virus matrimonial est donc le plus grand bienfait pour l’humanité.

Ô vous, pauvres mères, qui traînez à la remorque de grandes filles à marier, vous, jeunes filles qui pour tout bien n’avez que vos charmes et votre jeunesse, achetez notre sérum matrimonial… Et partout, partout, au théâtre, au bal, au bois, aux champs, à la mer, piquez, piquez sans relâche, ce sera beaucoup plus convenable que de faire les doux yeux et le résultat ne se fera pas attendre. Vingt soupirants aspireront à cette main charmante qu’aucun d’eux ne semblait remarquer et n’auront plus qu’un rêve : posséder ce minois piquant ! (Pour plus de sûreté, joindre au virus matrimonial une bonne dose de virus du désintéressement, d’un effet foudroyant sur les coureurs de dot).

Après ce récit épique, imaginez à présent l’immensité du champ qui s’ouvre devant l’ARN messager. Tous les maux intérieurs que nous connaissons bien, l’ignorance, le fanatisme et l’ambition non pas combattus par la raison, combat inégal s’il en est, mais transformés dans notre for intérieur par l’élixir du bien. Ah ! moyennant une petite piqûre de rien du tout, sécréter de l’intérêt pour ses frères humains, une véritable fraternité au lieu d’ignorer l’autre, de l’écoute et un dialogue constructif après transmutation du fanatisme, et avec la modestie en prime…

Bon, c’est décidé ! Je vais de ce pas déposer un brevet pour créer un laboratoire P4 de recherche sur ce messager-là. Je vous en révélerai l’emplacement dès que j’aurai reçu l’agrément des autorités chinoises. Rejoignez mon joint-venture. C’est le jackpot assuré, je vous dis. Des milliards en perspective. En attendant, vous reprendrez bien un p’tit coup de vaccin ? Allez, c’est moi qui régale !

________________

Documentation issue du site « La France pittoresque ».

Jean François Maury
Agrégé d'Espagnol, concours externe (1969). Inspecteur d'Académie (depuis le 01/06/1977), hors-classe.Inspection Générale de l’Éducation Nationale. Parcours maçonnique sommaire : 5e Ordre du Rite Français, 33e Degré du REAA Initié à la GLNF en 1985 au Rite Français (R⸫L⸫ Charles d’Orléans N°250 à l’O⸫ d’Orléans). - 33e degré du R⸫E⸫A⸫A⸫ - Grand Orateur Provincial de 3 Provinces de la GLNF : Val-de-Loire, Grande Couronne, Paris. Rédacteur en Chef : Cahiers de Villard de Honnecourt ; Initiations Magazine ; Points de vue Initiatiques (P.V.I). conférences en France (Cercle Condorcet-Brossolette, Royaumont, Lyon, Lille, Grenoble, etc.) et à l’étranger (2 en Suisse invité par le Groupe de Recherche Alpina). Membre de la GLCS (Grande Loge des Cultures et de la Spiritualité), Obédience Mixte, Laïque et Théiste qui travaille au REAA du 1er au 33e degrés, et qui se caractérise par son esprit de bienveillance.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES