mer 24 avril 2024 - 08:04

« La Dame à la licorne » s’expose à Toulouse

Le chef d’œuvre du musée de Cluny voyage à Toulouse dans le cadre d’un prêt exceptionnel aux Abattoirs. Les tapisseries des années 1500 de “La Dame à la licorne” y dialoguent avec des artistes contemporains dans une perspective renouvelée.

Tissée vers 1500 au tournant du Moyen Âge et de la Renaissance, La Dame à la licorne est considérée tant par les historiens que par le public d’aujourd’hui comme un chef-d’œuvre. Imprégnant la culture visuelle contemporaine, populaire au point d’apparaître dans des films ou des livres comme un symbole idéalisé de la période médiévale, sa beauté et son mystère résonnent jusqu’à nous.

Profitant de l’opportunité des travaux de rénovation du musée de Cluny – musée national du Moyen Âge, ces six tapisseries voyagent pour la première fois dans un lieu d’art contemporain, aux Abattoirs. Travaillant sur deux époques différentes, ces deux institutions se rejoignent pourtant dans leur démarche : collecter, conserver, étudier, pour transmettre, discuter et partager avec le public. Cette proposition offre donc un cadre fort pour engager une réflexion sur les définitions de l’art, sur la temporalité de la création, car chaque œuvre, même ancienne, a un jour été contemporaine, et soulève des questionnements sociétaux différents pour chaque époque.

Qu’est-ce qu’une icône aussi forte dit du passé mais aussi du présent ? Si le propre d’un chef d’œuvre est de rester actuel quelle que soit l’époque, comment cette tenture est-elle comprise aujourd’hui ? Qu’est-ce que le regard contemporain dit d’une œuvre historique, et parmi ces regards, quelles lectures les artistes en font-ils pour aujourd’hui ?

Chacun et chacune de ceux participant à cette exposition offre à sa manière une réflexion sur l’actualité du Moyen Âge et son héritage, ainsi que sur la figure mythique de la licorne. Chaque proposition contemporaine est une porte ouverte sur un enjeu différent : l’importance de la représentation et de l’affirmation féminine et féministe qui fait corps avec la licorne, le rapport à la nature, parfois abordé sous l’angle du merveilleux, mais aussi confronté aux enjeux écologiques actuels.

Si le médiévalisme est présent dans la culture populaire, celle des jeux de rôle, de la vidéo ou de la Fantasy, les artistes soulignent ici également la dimension collective de l’art au Moyen Âge, son répertoire de formes, d’histoires, mais aussi de techniques, comme la tapisserie et l’enluminure.  La programmation culturelle, conçue comme un volet de l’exposition, éclaire cette place importante du Moyen Âge dans l’histoire contemporaine, celle d’un “Moyen Âge émancipateur”, bien loin des clichés attendus.

À ce titre, rencontrer La Dame à la licorne dans les Abattoirs permet au public qui ne l’a jamais vue de la découvrir, et à tous et toutes, y compris ceux qui la connaissent déjà, de mesurer combien une œuvre ancienne aussi puissante est porteuse d’une incroyable modernité sans cesse renouvelée.

Avec : Will Cotton, Maïder Fortuné, Rebecca Horn, Suzanne Husky, Agathe Pitié, Southway Studio et avec la présentation du rideau de scène de Pablo Picasso

Programmation Culturelle : Clovis Maillet et Thomas Golsenne

Infos pratiques :

« La Dame à la licorne » – Du 30 octobre 2021 au 16 janvier 2022

Les Abattoirs, 76 allées Charles-de-Fitte – 31300 Toulouse

05 62 48 58 00 (administration) :05 34 51 10 60 (accueil musée)

Horaires : Ouvert du mercredi au dimanche de 12h à 18h.

Nocturne les jeudis soir jusqu’à 20h (hors vacances scolaires)

Tarifs : Les caisses ferment 30 minutes avant la fermeture du musée.

Plein tarif : 9 € ; Demi-tarif : 7 € ou 6 €

En savoir plus, notamment sur les conditions d’accès  https://www.lesabattoirs.org/infos-pratiques/horaires-et-tarifs

Sources : France Bleu Occitanie ; Les Abattoirs

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti est directeur de la rédaction de 450.fm. Il a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du Compagnon de l’Union Compagnonnique des Compagnons du Tour de France des Devoirs Unis (UC) Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire, membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France (IMF) et médiateur culturel au musée de la franc-maçonnerie (Musée de France), il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour plusieurs revues obédientielles dont « La Chaîne d’Union » du Grand Orient de France et « Perspectives » de la Fédération française de l’Ordre Mixte International Le Droit Humain ou encore « Le Compagnonnage » de l’UC. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en a été le commissaire général. En 2023, il est fait membre d'honneur des Imaginales Maçonniques & Ésotériques d'Épinal (IM&EE).

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES