dim 28 novembre 2021 - 18:11

JAPON : Symboles de la franc-maçonnerie dans un cimetière d’étrangers de Hokkaidō

De notre confrère nippon.com – Par Nishino Takashi

En 1854, le commodore américain Matthew Perry débarqua à Hakodate, Hokkaidō, dans le nord du Japon. Deux membres de son équipage qui étaient morts de maladie ont été enterrés sur les pentes du mont Hakodate, c’est le début du cimetière des étrangers .

La section protestante du cimetière comporte plusieurs pierres tombales gravées d’un symbole particulier : un compas et une équerre, tous deux utilisés comme outils par les tailleurs de pierre. C’est le symbole de la franc-maçonnerie,le compas représentant la vérité et la morale. La franc-maçonnerie a ses origines à l’époque médiévale, lorsque la guilde des tailleurs de pierre a été créée ; elle s’est largement répandue avec les extensions maritimes de l’Empire britannique.

Les membres venaient principalement de la classe moyenne et comprenaient de nombreux intellectuels ; ils utilisaient des mots codés pour reconnaître les autres membres et avaient des rites secrets. Le groupe était ouvert à toutes les confessions, mais s’est caché dans la clandestinité en raison de l’opposition de l’église catholique et des gouvernements pour sa promotion de la libération de la politique réactionnaire. Mozart en serait membre, et certains voient son opéra La Flûte enchantée comme fondé sur les rites d’initiation.

Le cimetière d’Hakodate abrite au total quatre tombes de francs-maçons. Les citoyens britanniques qui y reposent sont le capitaine James Kilgour et l’ingénieur en chef George Todd, qui ont servi à bord d’un bateau à vapeur, et James Marr et James Scott, deux collègues d’une entreprise dirigée par leur compatriote Thomas Blakiston.

La tombe de James Scott porte un symbole de la franc-maçonnerie avec la lettre G au milieu, représentant des termes comprenant Dieu et la gloire.


La tombe de James Scott porte un symbole de la franc-maçonnerie avec la lettre G au milieu, représentant des termes comprenant Dieu et la gloire.

James Scott a immigré au Japon, où il a vécu pendant un demi-siècle jusqu’à sa mort à l’âge de 88 ans en 1925. Après avoir rencontré Blakiston, Scott a travaillé comme ingénieur en mécanique dans son entreprise de bois d’œuvre, d’abord dans la région du fleuve Amour en Sibérie et plus tard en l’aidant à ouvrir une usine à Hakodate et y gérer l’entrepôt.

À l’époque, il était tabou pour les francs-maçons de parler de leur appartenance à l’organisation, même à d’autres membres de leur propre famille. Cela présente cependant un mystère : comment le symbole de la franc-maçonnerie a-t-il été gravé dans les tombes ?

La vue du coucher de soleil depuis le cimetière. 
(2019)

le Cimetière des étrangers

se trouve à 15 minutes à pied de l’arrêt Hakodate Dock-mae sur le tramway de la ville de Hakodate

(Cliquez pour voir la carte )

(Publié à l’origine en japonais. Traduit par Aikawa Kōki dans le cadre d’un programme de stage avec l’Université Ritsumeikan et édité par Nippon.com .)

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES