dim 28 novembre 2021 - 18:11

Les Vietnamiens Francs-maçons

Présenté par Chau NGUYEN NGOC

Il convient de noter qu’on compte parmi les francs-maçons des personnalités les plus diverses : quinze des quarante-cinq présidents des USA jusqu’en 2020 (dont George Washington, Franklin D. Roosevelt, Lyndon B. Johnson et Gerald Ford), Charles X, Édouard VI, Édouard VII, les Ducs de Kent d’Angleterre, Guillaume Ier d’Allemagne, Lafayette, Winston Churchill, Benjamin Franklin, Auguste Bartholdi, Abd-el-Kader, Rudyard Kipling, Voltaire, Mozart, Salvador Allende, John. H. Glenn, Edwin Aldrin, Prince Philip (mari de la reine Elisabeth II, etc.

La Franc-maçonnerie n’est pas une organisation internationale monolithe, mais est constituée de sociétés initiatiques indépendantes, des Grandes Loges composées de Loges, qui se reconnaissent par l’adhésion à un certain nombre de “points de repère ˮ (« landmarks ») qui les définissent et qui ont pour objectif l’amélioration morale et spirituelle de leurs membres.

Sauf dans quelques très rares Grandes Loges qui font bande à part en réfléchissant sur des sujets sur la société, les discussions sur la politique et la religion, facteurs de division, y sont interdites. La Grande Loge Unie d’Angleterre, la première Grande Loge créée au monde, déclare sur son site internet que

« ses racines viennent de la tradition des tailleurs de pierre médiévaux qui ont construit les cathédrales et les châteaux »

et que pour les francs-maçons , « quatre valeurs importantes aident à définir leur chemin dans la vie: l’Intégrité [Construire de bonnes personnes], la Fraternité [Construire ensemble], le Respect [Construire l’unité] et la Charité [Construire la compassion]…». 

Il était donc normal qu’un certain nombre de Vietnamiens profitât d’un séjour en France pour se faire initier franc-maçon, avec le parrainage de leurs amis français. Ils pensaient probablement que certaines personnalités politiques françaises qui étaient Francs-maçons pouvaient éventuellement leur apporter leur soutien dans leur lutte pour l’indépendance de leur pays. L’impossibilité, pour les Francs-maçons vietnamiens, d’obtenir un quelconque appui de la part de leurs frères français dans leur combat, montrait que leur fraternité restait bien limitée.

Certains Francs-maçons français étaient même hostiles à la création, au Việt Nam, de Loges dominées par des Vietnamiens, celles-ci risquant, d’après eux, de se transformer en «  foyers de combat contre la domination française ».

Les Vietnamiens dans la Franc-maçonnerie coloniale, un article de la Revue Française de l’Histoire d’Outre-Mer de Jacques Dalloz ; et Chroniques secrètes d’Indochine (1928-1946), Tome 1 Le Gabaon, de Gilbert David, aux éditions de l’Harmattan. 5 Jean Lan, de La Fraternité tonkinoise, Paquin, de L’Étoile du Tonkin, et Bouault, du Réveil de l’Orient sont cités dans Les Vietnamiens dans la franc-maçonnerie coloniale, un article de la Revue Française de l’Histoire d’Outre-Mer écrit par Jacques Dalloz.

Chau NGUYEN NGOC

Ecrire à l’auteur

Temple maçonnique à Hà Nội, qui s’est écroulé le 22 septembre 2015.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES