jeu 23 septembre 2021 - 14:09

(VIDEO) Cours de mathématiques au château de Guédelon par Hein Koenen

Guédelon ou le château de Guédelon est un chantier de construction expérimental d’un château fort, débuté en 1997, selon les techniques et les matériaux utilisés au Moyen Âge.

Ce projet architectural situé à Treigny dans l’Yonne, dans une ancienne carrière désaffectée au centre d’une forêt et proche d’un étang à une trentaine de kilomètres au sud-ouest d’Auxerre, vise à améliorer les connaissances en castellologie et en archéologie expérimentale. Tout en développant une réflexion du type « art et traditions populaires », il met en scène dans un déroulement réel la construction d’un programme monumental, ce qui le différencie des parcs à thème.

Les mathématiques au temps des Châteaux Fort :

Cliquez ci-dessous

Cliquez ici pour prendre votre cours complet

Objectif

La méthode de construction est celle des châteaux de l’époque médiévale construits au xiiie siècle (plus exactement entre la fin du xiie siècle jusqu’au début xive siècle, en cohérence avec le type d’architecture philippienne), en partant d’un site vierge et en utilisant uniquement des techniques de l’époque telles qu’elles étaient connues en Puisaye dans l’Yonne.

Le projet de Guédelon est notamment de permettre à l’archéologie expérimentale médiévale l’analyse complète d’un chantier de construction sur le long terme et ainsi d’aller au-delà d’une expérience ponctuelle sur des objets ou des opérations isolées. Dans ce souci du détail, l’utilisation de produits industrialisés est réduite au strict nécessaire, notamment pour des questions de sécurité. De même l’usage des radios, de canettes, des montres est prohibé sur le chantier, tandis que les fumeurs doivent faire preuve de discrétion1.

Le chantier a pris pour parti de faire du château la propriété fictive d’un seigneur de bas rang dénommé Guilbert Courtenay, ou Guilbert de Guédelon, avec une date de démarrage fictive du chantier en 1229. Ce parti pris vise à rendre réaliste historiquement la taille du château en justifiant l’absence de pont-levis, de douves, de prison, d’oubliettes mais la présence d’un donjon, d’une chapelle, d’une chambre seigneuriale et d’un moulin hydraulique.

La définition d’une époque, le milieu du xiiie siècle, et la mise en scène d’une stratégie de déroulement ont donné au chantier sa vraie dimension. Déjà en cela, parce que la part d’improvisation provoque d’inévitables « remords de constructeur », l’entreprise est représentative du cheminement médiéval. Le maître d’ouvrage et le maître d’œuvre savent qu’à chaque étape vont surgir des problèmes inédits. Non seulement cela n’a rien d’étonnant, mais c’est l’intérêt d’un tel ouvrage. Et le mérite est d’être à l’affût, de guetter comme une promesse, chaque complication ou contrariété, parce qu’elle fait partie de la raison d’être du chantier de Guédelon.

Guédelon n’est pas au premier chef un lieu pour faire des démonstrations d’outils et d’habileté artisanale. Bien sûr, il est aussi cela, et bien plus encore puisqu’il se veut un instrument éducatif, un lieu pour faire réfléchir autant qu’intéresser à des professions. Mais en fin de compte, il ne s’agit pas tant de construire un château fort que d’expérimenter, de redécouvrir, de vérifier et de trouver des réponses au parcours d’obstacles d’une telle tentative…

(Source du texte fr.wikipedia.org)

En complément et si tel est votre désir, je vous invite à télécharger la fiche pédagogique “mathématiques” Guédelon : Cliquez ici
De 3 à 33 ans… Mais non, pour toutes et tous !!!

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

DERNIERS ARTICLES