jeu 23 septembre 2021 - 12:09

ITALIE : Entretien avec le professeur Luigi Pruneti sur le Comte de Cagliostro

De notre confrère italien opinione.it

« Giuseppe Balsamo était un fils de son temps, une époque extraordinaire, au cours de laquelle naissent et se développent des tendances et des caractères opposés : De Sade et Beccaria, rationalisme et irrationalisme, noble privilège et revendications révolutionnaires. Dans les loges de ce siècle savants et soi-disant magiciens, empiristes et occultistes, chimistes et alchimistes se mêlaient. Cagliostro a joué sa comédie humaine sur cette scène ». Luigi Pruneti , écrivain, journaliste et chercheur, parle de la figure fascinante et énigmatique du comte de Cagliostro.

C’est aujourd’hui l’anniversaire de la mort du comte de Cagliostro, décédé le 26 août 1795. Était-il vraiment un personnage aussi extraordinaire qu’il en devint une « légende » ?

 Sans aucun doute, il était certainement un personnage exceptionnel pour les actes marquants de sa vie, pour sa renommée, pour le mystère qui planait autour de lui, pour sa fin tragique. Ce n’est pas un hasard si Cagliostro a fait l’objet d’innombrables essais, de nombreux romans, de nombreux récits et films.

Qui était réellement le comte de Cagliostro : un érudit, un alchimiste, un magicien, un faiseur de miracles, Giuseppe Balsamo de Palerme, un escroc astucieux ?

L’un et l’autre. Certains disent qu’il était un Portugais d’origine noble, même le fils du roi Jean V, en réalité il est né à Palerme, le 2 juin 1743, de Felicia Bracconieri et Pietro Balsamo, un marchand de draps. Il fut l’un des nombreux aventuriers du XVIIIe siècle, comme Giacomo Casanova ou Barry Lyndon, le protagoniste du célèbre film de Kubrick, d’après l’opéra William Makepeace Thackeray. Giuseppe Balsamo est donc un homme de son temps, d’une époque extraordinaire, au cours de laquelle naissent et se développent des tendances et des caractères opposés : De Sade et Beccaria, rationalisme et irrationalisme, noble privilège et revendications révolutionnaires. Dans les loges de ce siècle savants et soi-disant magiciens, empiristes et occultistes, chimistes et alchimistes se mêlaient. Cagliostro a joué sa comédie humaine sur cette scène. Généreux et charmant, curieux et approximatif, escroc et initié, vantard et innovateur. Il a sûrement trompé quelques puissants, créé des panacées improbables et détourné l’argent des nobles avides de pierres philosophales ou d’un rajeunissement irréaliste. C’était pourtant un anticonformiste, un libertaire aux traits picaresques et un martyr, condamné à une terrible agonie, dans le “puits” de San Leo.

Que doivent les disciplines latomistiques et la franc-maçonnerie aux expériences et pratiques du Comte ?

Les disciplines latomistiques doivent à Cagliostro au moins deux choses. La première est constituée par la fonction du « Grand Cofto » en tant que passeur de différentes expériences maçonniques, la seconde est représentée par la primauté qu’il avait à avoir répandu l’idée d’une franc-maçonnerie égyptienne. Remarquez qu’il était le diffuseur, pas le créateur, car l’idée d’un tel courant maçonnique est né avec le « Sethos » de l’abbé Terrasson et l’Ordre des architectes africains.

Le procès de Cagliostro fait-il partie de l’histoire de la Sainte Inquisition ?  Pouvez-vous nous raconter comment cela s’est déroulé et l’épilogue de l’histoire ?

Au printemps de 1789, Cagliostro se rendit à Rome, dans la gueule du loup, convaincu que la protection de l’évêque-comte de Trente suffisait à le protéger. A Rome, il fut imprudent et de plus il fut trahi par sa belle-famille et par sa femme elle-même, la fameuse Serafina. Par conséquent, le 27 décembre de la même année, il a été arrêté et emprisonné dans les cachots de Castel Sant’Angelo. À ce moment-là, la Sainte Inquisition a décidé d’utiliser le procès Cagliostro comme un acte médiatique, pour frapper la franc-maçonnerie et démontrer comment les “faits de France” étaient une conspiration due à la secte de l’équerre et du compas. Ses livres et objets rituels ont été brûlés, avec une grande théâtralité, à Pazza Sopra Minerva ; il fut condamné à mort, peine qui fut ensuite déclassée en prison à perpétuité dans la Forteresse de San Leo, où il était difficile de survivre plus de quelques années. Enfin, la Très Révérente Chambre Apostolique Romaine a publié le “Compendium de la vie et des actes de Giuseppe Balsamo, dit Comte de Cagliostro…”, en cinq chapitres, dont un consacré à sa vie et quatre aux “méfaits” de la Franc-Maçonnerie .

San Leo se dresse sur une falaise près de Saint-Marin. Dans la forteresse visible, a été emprisonné et a terminé ses jours, dans une cellule exiguë, l’un des protagonistes les plus énigmatiques du Siècle des Lumières. Son histoire continue d’attirer la curiosité et l’attention de beaucoup. 

Y a-t-il toujours des événements à San Leo qui commémorent le comte de Cagliostro ?

Je ne peux le dire. À un moment donné, le 26 août, un événement a été organisé, parrainé par la municipalité de San Leo, appelé « Alchimia Alchimie ». C’était une bonne initiative qui comprenait une sorte de foire, des conférences, des spectacles ; J’étais membre du comité technico-scientifique. Puis les choses ont changé, aussi parce que cette formule n’était pas appréciée de tout le monde. Depuis, je ne m’y suis plus intéressé, je ne sais pas s’il existe encore quelque chose. Peut-être que oui, mais je ne connais pas les caractéristiques.

A l’intérieur du complexe fortifié de San Leo, il y a un petit musée dédié à Cagliostro, avec quelques plaques et reliques. La cellule du comte peut être visitée ; J’ai vu son petit lit, honoré de lauriers et de bouquets de fleurs. Quels étaient ses mérites et quels sont les fruits de son existence aventureuse à ce jour ?

J’ai déjà répondu en partie. Le principal mérite était celui de devenir un mythe et une icône d’un aspect particulier de son époque. La légende de Cagliostro a, à son tour, inspiré des récits plus ou moins fantastiques et des œuvres littéraires comme un roman d’Alexandre Dumas. Ce n’est pas rien.

Parmi les diverses légendes, une, notamment, raconte qu’après sa mort présumée, le corps n’a jamais été retrouvé, comme pour témoigner des capacités magiques de cet homme. Quelles sont, en réalité, les constats historiques documentés sur ce point ?

Cagliostro mourut le 26 août 1795 vers 22h30. Ses geôliers l’ont enterré comme un hérétique impénitent, dans une terre profanée, dans un point non spécifié à l’ouest de la falaise de San Leo. Son corps n’a jamais été retrouvé. Cela a donné lieu à d’autres légendes et histoires fantastiques. Collin De Plancy, dans son “Dictionnaire Infernal” déclare qu’il se serait étranglé. D’autres affirment qu’il n’y serait pas mort, d’autres encore émettent l’hypothèse qu’à San Leo un sosie des siens est allé dans l’autre monde… bref, même avec sa mort Cagliostro a nourri le mythe.

L’attirance pour le monde égyptien, y compris les enseignements occultes et théurgiques, a inspiré des études et des rituels maçonniques. Je sais que vous avez analysé le sujet et rédigé un texte sur ce sujet en collaboration avec d’autres auteurs. Que pouvez-vous en dire ?

J’ai eu affaire à Cagliostro il y a longtemps, en 1996, lorsque j’ai écrit un essai : « La franc-maçonnerie de Cagliostro et le rite égyptien » qui a été publié dans le collectif « Procès de Cagliostro deux cents ans après sa mort ». Je suis revenu sur le sujet près de vingt-cinq ans plus tard, en publiant avec Antonio Donato, traducteur des rituels palermitains, le livre « Rituel égyptien de Cagliostro, avec des essais historiques et biographiques » (L’Arco e la Corte, Bari 2020). J’ai tellement aimé le sujet que, ce printemps, toujours avec Antonio Donato, j’ai publié les « Rituels de la franc-maçonnerie égyptienne de Cagliostro » (L’Arco e la Corte, Bari 2021). Ce dernier volume est un ouvrage complet, qui rapporte les textes latomistiques de notre précédent ouvrage. Par conséquent, moi aussi j’ai été fasciné et captivé par le “Gran Cofto”,

Article précédentEtonnant Maître Rabelais !
Article suivantLa Crise

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

DERNIERS ARTICLES