jeu 23 septembre 2021 - 14:09

ITALIE : Franc-maçonnerie – une lettre ouverte d’un frère en crise

De notre confrère italien expartibus.it

Les francs-maçons auraient de facto appuyé sans le savoir sur le bouton d’autodestruction de l’Ordre.


Alain Bauer – Le crépuscule des frères : La fin de la franc-maçonnerie ?

La franc-maçonnerie est née pour être une avant-garde spirituelle de l’humanité : elle risque aujourd’hui de constituer un fardeau anachronique plutôt qu’un moteur évolutif.
Hermeticus – Les dix portes

Cher Frère, je me réfère à votre phrase chirurgicale et incontestable en réponse à Frère V. :

L’eggregore lui-même ne peut pas contenir de maillons dans la chaîne contraire à ses énergies.

Excusez la franchise fraternelle, mais un niveau initié de ton niveau, après avoir exposé certaines réflexions partagées, par souci de cohérence, devrait tirer des décisions concrètes et opérationnelles.

Il faut espérer que les « Francs-Maçonneries » les plus connues entrent joyeusement dans une phase de crise et d’élaboration profonde. Et sérieusement commencer à laver leur linge en famille. Surtout dans les étages supérieurs, même si les vrais étages supérieurs de la Franc-Maçonnerie sont les Loges bleues, pas les Grandes Loges.

La franc-maçonnerie est une école initiatique mais, à quelques exceptions près, son « personnel enseignant » est aujourd’hui dans des conditions misérables. Surtout si l’on considère que dans une école ésotérique, ce ne sont pas les discours ou les leçons théoriques qui comptent, mais surtout les exemples concrets et opérationnels.

Les comportements de vie que tout « simple » frère plus âgé témoigne et propose comme modèle aux néophytes. Comme un bon père devrait toujours le faire envers ses enfants. Mais la classe actuellement dominante, en contraste avec tant de frères inestimables et merveilleux, vous le savez mieux que moi, est composée d’une multitude de ratés, d’arrivistes, de petits bureaucrates, de narcissiques, de carriéristes, de bourgeois et de patients. avec des ” tabliers “.

Il est temps que la franc-maçonnerie historique passe des paroles aux actes. Sinon, dans les prochaines décennies, ils seront les oubliés de l’histoire. Changer est fatigant. L’inconnu fait peur. Vous connaissez. Notre inséparable gardienne du seuil est toujours à l’affût pour nous empêcher, par des résistances infinies et « séculaires », de transcender notre ego malade. Ainsi, à la suite de dystoniques, de sommation égrégoriques, certaines institutions nobles tombent également malades. Et, en fait, ils s’opposent à ce processus inévitable de nettoyage, de réforme et de renouveau qui traverse le monde souterrain maçonnique depuis un certain temps .

Les sujets à l’ordre du jour sont toujours les mêmes. J’en ai parlé plusieurs fois mais cela vaut la peine de les résumer. L’éveil initiatique au centre de la mission, une sélection rigoureuse des impétrants, la suppression des prérogatives et des prébendes, car l’initiation et le sacré ne sont pas des biens, l’élimination de toute bureaucratie oppressive, la véritable récupération de la souveraineté de la loge, la liberté de renouvellement rituel, le thème central des opérations maçonniques, (ce qui compte ce n’est pas ce que tu dis), l’application concrète du principe de Fraternité Universelle, avec la possibilité de “circuler” librement en tant que visiteurs dans les différents Ordres, au-delà de reconnaissances officielles.

Il y a ceux qui font déjà ce travail extraordinaire avec humilité et sans proclamation. Dans le secret expérimental de nouvelles chaînes initiatiques. Mais les soi-disants “grands” ne remarquent ou ne veulent rien remarquer et la majorité des Frères qu’ils “administrent” – quelle vulgarité ! – ils continuent à vivre dans les quartiers confortables de lieux confortables et/ou prestigieux, jouant à la lyre des histoires mythiques auto-gratifiantes habituelles. Faire beaucoup de bla bla autour de débats culturels, ou pseudo-tels, centrés sur des thèmes (profanes) en tous genres. De l’épigénétique, aux ovnis, aux exploits de d’Annunzio et à l’ésotérisme des Schtroumpfs.

Autore Hermes

Je suis un franc-maçon quelconque. Fièrement placé à la base de la Pyramide. De temps en temps je me lève vers le sommet pour me dégourdir les jambes. Et il me vient à l’esprit des réflexions, des méditations, des pensées que je couche ensuite sur la feuille.

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

DERNIERS ARTICLES