dim 01 août 2021 - 22:08

ITALIE : L’avenir de “l’homme nouveau” : athéisme, Illuminati, gouvernement du “Dieu unique”…

De notre confrère italien corrispondenzaromana.it

(P. Paolo M. Siano) Le professeur Giuliano Di Bernardo, professeur de philosophie à l’Université de Trente, a été Grand Maître du Grand Orient d’Italie (GOI) de 1990 à 1993. Initié en 1961 dans la Loge bolognaise « Risorgimento – 8 août »(GOI), en 1988 (à seulement 49 ans), il a été admis au Conseil suprême du 33e et dernier degré du Rite écossais ancien et accepté (REAA). Après quelques années, il démissionne du Conseil suprême. Puis en 1993, il quitte le GOI et fonde la Grande Loge Régulière d’Italie (GLRI) obtenant la prestigieuse reconnaissance de la Franc-Maçonnerie de Londres ( Grande Loge Unie d’Angleterre – UGLE) et autres Grandes Loges du circuit pro-anglais.

En 2002, Di Bernardo quitte la GLRI et la franc-maçonnerie, mais sans cesser d’être franc-maçon. Cette même année, il fonde une nouvelle association initiatique à Trente, l’« Accademia degli Illuminati », ou « Ordre des Illuminati », ou « Ordre de la Dignité » basée à Vienne. L’ Ordre de la Dignité des Grands Prieurés en Italie, Ukraine, Slovaquie, Serbie. Depuis 2002, Di Bernardo est Grand Maître de cet Ordre des Illuminati (“ordre ésotérique international”: qui, contrairement à la franc-maçonnerie anglaise traditionnelle, admet également les femmes à la fois à l’initiation et aux plus hautes charges).

En 1996, en tant que Grand Maître de la GLRI, Di Bernardo avait publié le livre La reconstruction du Temple. Il y développe le projet maçonnique pour une nouvelle utopie (Marsilio Editori, Venise), dans lequel :

  • il défend une éthique universelle et maçonnique détachée de la « vérité absolue » (cf. pp. 50-51) ;
  • il loue le « mysticisme » de la « Kabbale juive » (cf. pp. 12, 85-89) ;
  • il souhaite de la reconstitution de « l’unité avec Dieu » « détruite par la religion », puis d’une « race unique », la fin des religions, une religiosité, une culture et une philosophie uniques (cf. pp. 90-92) ;
  • il précise que le « mysticisme » est dans les rituels maçonniques (cf. p. 94).
    Dans l’interview de Giacomo Amadori ( journal Libero ), en février 2016, à la question «Êtes- vous religieux ?», Giuliano Di Bernardo répond :« J’ai toujours été athée et darwinien ». Mais alors comment est-il devenu le Fondateur et Grand Maître du GLRI (1993-2002) avec la forte reconnaissance de l’ UGLE qui n’accepte pas les athées ? (cf. UGLE, Constitutions , Londres 2020, pp. x, 147 ).

Dans son livre, Philosophie de la franc-maçonnerie et la tradition initiatique (Marsilio Editori, Venise 2016 ), le Pr Di Bernardo déclare qu’il voit en Italie des Grands Maîtres « qui tentent, heureusement en vain, d’être élus à vie. Comme dans le monde profane, ils ne veulent pas quitter le trône du roi Salomon […] » (p. 38).


Pourtant, l’art. 8 des Constitutions de l’« Ordre de la Dignité », relatif au Grand Maître, affirme : « Il demeure en fonction jusqu’à ce qu’il décide de se retirer ». Dans le Règlement Général, il est réaffirmé que le Grand Maître : « restera en fonction jusqu’à ce qu’il décide lui-même de se retirer ».

Dans ce livre de 2016, Di Bernardo fait l’éloge de la franc-maçonnerie et aussi de l’Ordre des Illuminati de Bavière (cf. pp. 51-52).

Puis, en 2020 , toujours avec chez Marsilio Editori à Venise, le Fondateur Grand Maître de l’Ordre des Illuminati publie le livre L’avenir de l’Homo sapiens . C’est un livre inquiétant par sa clarté, car il dessine un avenir défini par les facteurs suivants : athéisme éclairé, modèle chinois, gouvernement mondial et dictatorial d'”Dieu unique” assisté de son Conseil des Sages de préférence tous Illuminati…


Selon Di Bernardo, toutes les religions, y compris la religion chrétienne, sont des inventions humaines et disparaîtront lorsque les finalités économiques qui les ont créées cesseront. A l’avenir, l’économie sera déterminée et réalisée par le gouvernement du “Dieu unique” (cf. pp. 15-16).

Une forme initiatrice du futur gouvernement du « Dieu unique » est celle de la Chine où le président est élu à vie, le contrôle social est total grâce à la technologie 5G, le peuple obéit en vertu de l’idéologie confucéenne, toute dissidence est punie ( cf. p. 15-16).

Partant de la théorie darwinienne de l’évolution, Di Bernardo définit l’homme comme un « singe pensant » qui a aussi inventé la religion. Tous les organismes vivants, y compris l’homme, dérivent d’une seule « cellule primordiale » (cf. p. 20).

Lire la suite de cet article de notre confrère italien corrispondenzaromana.it

Articles en relation avec ce sujet

1 COMMENTAIRE

  1. Surprenant, un grand maître descendant de charges qui, après avoir vilipendé ceux qui ne décrochent jamais de leur sautoir, créé une obédience à sa mesure et à sa botte (nous sommes en Italie). Et qui veut mettre en place une dictature à la chinoise, mais celle d’un Dieu unique athée.
    et bien sûr, ce système aurait un conseil des sages composé d’Illuminati. (dont il serait le président chef, Duce en fin de compte
    Là, on atteint le summum, apparemment, l’air respiré tout en haut des cimes doit être vicié et frapper sévérement les esprits trop faibles pour en assumer les fonctions.
    En Clair, il ne faut pas confier les responsabilités à n’importe et surtout s’il n’a pas la sagesse des Ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

DERNIERS ARTICLES