sam 19 juin 2021 - 10:06

« Napoléon n’est plus », l’exposition au musée de l’Armée

« Napoléon n’est plus », l’exposition au musée de l’Armée, Paris

Napoléon Bonaparte (1769-1821), général français durant la Révolution, puis proclamé Premier consul de 1800 à 1804, avant de devenir empereur des Français de 1804 à 1815, sous le nom de Napoléon 1er.

Le 5 mai dernier, nous commémorions les 200 ans de sa mort à Sainte-Hélène.

L’exposition temporaire, coorganisée avec la Fondation Napoléon https://fondationnapoleon.org/ « se propose de revenir sur les grands sujets qui entourent la mort de Napoléon en renouvelant les perspectives et en convoquant de nouvelles disciplines scientifiques (archéologie, médecine, chimie) afin de compléter les sources historiques déjà connues ». Pour en savoir plus sur « Napoléon n’est plus », regardez la bande-annonce https://bit.ly/3w0xGkT

  • « Napoléon n’est plus », le livre

Le catalogue de l’exposition est un magnifique ouvrage collectif (coédition Gallimard/Musée de l’Armée, 2021, 296 pages, 35 €).

Nous vous invitons à prendre connaissance de la 4e de couverture de ce très beau-livre.

– La présentation de l’éditeur :

« De la mort de Napoléon, le 5 mai 1821 à Sainte-Hélène, à son exhumation, en passant par la réalisation du masque mortuaire, l’autopsie, l’exposition du corps, l’enterrement… la succession des faits est connue à la minute près. Tout se passe comme si tous ceux qui se trouvaient à Sainte-Hélène au moment de sa mort avaient eu une conscience aiguë du fait qu’ils étaient en train de vivre un moment d’histoire. En décembre 1840, au moment du rapatriement des restes mortels de l’Empereur, le processus se répète et s’amplifie…

Pour autant, malgré le foisonnement des Mémoires, des lettres, des croquis, des reliques et des récits, cette histoire présente des zones mal éclairées, des incertitudes, des contradictions… Fleurissent alors les hypothèses, les théories, les assertions, les controverses : de quoi au juste Napoléon est-il mort ? Est-il vraiment mort à Sainte-Hélène ? Le corps d’un autre n’aurait-il pas été substitué au sien ? L’existence même de ces hypothèses – leur persistance surtout – démontre que, dès le jour de sa mort, Napoléon ne s’appartient plus. Transfiguré, il est devenu un archétype, un élément constitutif de l’inconscient collectif ».

  • Napoléon et la Franc-Maçonnerie

L’Empereur était-il le protecteur des Francs-Maçons ? Pourquoi commémorer en 2021 la mort de Napoléon ? Écoutez Thierry Lentz écrivain et historien, spécialiste de l’histoire du Consulat et du Premier Empire et directeur de la Fondation Napoléon depuis 2000.

Thierry Lentz rappelle combien l’histoire de Napoléon est indissociable de l’identité de l’Europe et de la France. Bien sûr, les conditions sanitaires jettent un trouble sur la tenue de certaines manifestations. Mais, même à distance, 2021 sera une belle « Année Napoléon » !

Nous espérons que cela sera encore l’occasion d’aller plus loin sur la connaissance de la Franc-Maçonnerie et du 1er Empire.

Découvrez le texte de Thierry Lentz sur le site de la BnF « La maçonnerie « impériale », mis en ligne à l’occasion de l’exposition temporaire « La franc-maçonnerie », organisée par la Bibliothèque nationale de France et présentée sur le site François-Mitterrand, du 12 avril au 24 juillet 2016. https://bit.ly/38LZXmv

Ainsi que l’article « Napoléon & Empire – La franc-maçonnerie sous le Consulat et le Premier Empire » www.napoleon-empire.net/franc-macon.php

Si tel est votre désir, nous vous recommandons la lecture de La Franc-Maçonnerie sous l’Empire : un âge d’or ? un collectif publié cher DERVY en 2007 ou encore de Pierre Mollier, coécrit avec Pierre-François Pinaud et préfacé par Charles Napoléon L’État-major maçonnique de Napoléon – Dictionnaire biographique des dirigeants du Grand Orient de France sous le Premier Empire (A l’Orient, 2009).

  • Infos pratiques :

Musée de l’Armée – Hôtel National des Invalides, 129 rue de Grenelle, 75007 Paris.

Tous les jours de 10h à 18h. Du mercredi 19 mai 2021 au dimanche 31 octobre 2021

Tarifs : Plein tarif : 14€ – Tarif réduit : 11€ – Gratuit pour les moins de 18 ans

Sources :

  • Musée de l’Armée
  • YouTube « Pourquoi commémorer en 2021 la mort de Napoléon ? » bit.ly/3nsPlgt
  • BnF « La franc-maçonnerie » bit.ly/38LZXmv
  • 2021 Année Napoléon : Lettre d’informations spéciale du 13 novembre 2020 www.napoleon-empire.net/franc-macon.php
Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti, membre de la Respectable Loge Le Centre des Amis N° 1 de la Grande Loge Nationale Française et Chapelain de la Loge Nationale de Recherches Villard de Honnecourt, est désormais, après six ans passés en qualité de Député Grand Archiviste, responsable, dans le cadre de la culture et de la communication, de l'organisation des salons maçonniques et de l’éditorial des réseaux sociaux. Membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France, il est le chroniqueur littéraire de la G.L.N.F., écrit aussi dans La Chaîne d’Union du Grand Orient de France et collabore à de nombreux ouvrages.

Articles en relation avec ce sujet

1 COMMENTAIRE

  1. À la suite de ce bel article, je me permets de rappeler l’existence d’un mouvement de résistance maçonnique ayant eu lieu en 1802 pour tenter d’empêcher Bonaparte de devenir Consul à vie, ourdi par des maçons fidèles aux idéaux de la Révolution. L’ouvrage suivant en relate le déroulement et les circonstances historiques, ainsi que ce que fut la franc-maçonnerie sous le Premier Empire. https://www.editions-academia.be/livre-le_complot_des_pots_de_beurre_des_francs_macons_resistent_a_napoleon_boris_nicaise-9782806635655-50611.html

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

DERNIERS ARTICLES