sam 19 juin 2021 - 11:06

On en parle : la « médecine quantique », qu’en penser ?

La médecine quantique ou la psychothérapie quantique et tout ce qui est quantique, intéresse ! Les francs-maçons peuvent-ils y trouver un intérêt ?

Résumer en quelques mots l’émergence de la « médecine quantique » est une gageure et je sollicite l’indulgence de la lectrice et du lecteur. Aujourd’hui celle-ci devient un phénomène de société et il n’est peut-être pas inintéressant que les francs-maçons s’en préoccupent.

Dans la succession des nouvelles connaissances Max Planck (1858-1947) révolutionne en 1900 la connaissance de la matière atomique en conceptualisant la théorie des quanta, que l’on peut comprendre comme une modélisation des échanges énergétiques au niveau de l’atome. Cela lui valut le Prix Nobel de physique en 1918. A sa suite la physique change d’envergure où l’être humain gravit une haute marche dans l’approche de la matière.

Conséquemment d’autres chercheurs, impliqués dans la recherche biologique, explore la dynamique de la lumière au niveau de la matière vivante. En 1970, Fritz-Albert Popp biophysicien allemand propose d’analyser la qualité des aliments à partir de l’étude des modifications de la lumière à leurs contacts par l’utilisation de la spectrométrie. Delà naît une nouvelle spécialité « la médecine quantique », spécialité plutôt conçue par ce que l’on pourrait appeler la « médecine parallèle » mais qui aujourd’hui interroge le monde universitaire à travers l’utilisation associée de la technique du biofeedback.

Pour de nombreux auteurs, la théorie quantique appliquée à la médecine conforte la notion d’énergie utilisée dans la médecine chinoise. Comme chacun sait, la médecine chinoise est une des applications de la philosophie taoïste. La notion d’énergie, le Qi, induit le fait qu’en dehors de la physiologie des organes et des fonctions, il existe dans le corps humain, une potentialisation des échanges (l’énergie) qui circule dans les différents espaces de la matière vivante.

La théorie des quantas appliquée à la biologie donne un certain crédit à la théorie énergétique chinoise tout en se vulgarisant sur sa propre dénomination de médecine quantique.

Source : https://www.xwhos.com/person/edmund_jacobson-whois.html

C’est sur la base des travaux d’Edmund Jacobson (1888-1983), médecin américain, qui, dès 1908 mit en évidence l’importance du contrôle psychique sur le comportement somatique, que dans les années 1970 est mis au point le premier appareil destiné à permettre à l’utilisateur de contrôler la production des ondes alpha : le biofeedback EEG (EEG pour électro-encéphalogramme). Rappelons que les ondes alpha enregistrées à l’EEG apparaissent lorsque la personne enregistrée éveillée ferme les yeux et se détend.

Aujourd’hui, l’EEGfeedback a été perfectionné et est devenu le neurofeedback. D’autres appareils de biofeedback sont proposées sur le marché ; ils concernent l’enregistrement du rythme cardiaque, du tonus musculaire (en particulier pour les troubles périnéaux), de la douleur, de l’attention, etc. Le principe est toujours le même : la visualisation du signal exprimant une activité somatique permet à l’activité cérébrale de se concentrer sur lui pour modifier son intensité et réguler l’activité en question.

La médecine quantique est en quelque sorte l’association de l’utilisation de spectromètres (conséquences des travaux de Fritz-Albert Popp) et d’appareils de biofeedback (conséquences des travaux d’Edmund Jacobson).

A cela s’est ajoutée la psychologie quantique et son versant thérapeutique la psychothérapie quantique qui elle aussi utilise l’appareillage décrit ci-dessus pour traiter les troubles psychosomatiques. La psychologie quantique se fonde en particulier sur les travaux de Roger Penrose, mathématicien, cosmologiste et philosophe des sciences britannique, né en 1931 et qui, dans les années 1970, a conceptualisé la notion d’esprit quantique ; rappelons que Roger Penrose a participé aussi à la notion d’espace-temps (qui pourrait permettre une compréhension du concept du 450, mais c’est une autre histoire). L’esprit quantique ou la conscience quantique concerne l’interaction des phénomènes d’activité de physique quantique au niveau des atomes des médiateurs chimiques sur l’activité cérébrale.

Quelle implication dans la démarche maçonnique ?

Chacun sait que pour certains auteurs, la démarche maçonnique est d’abord un processus d’engagement volontaire ; Jean Mourgues dans son livre « La Pensée Maçonnique » évoque ce qu’il appelle les trois composantes du travail maçonnique que l’on pourrait résumer par se soumettre, observer et rechercher.

D’autres auteurs et en particulier, les tenants d’un mysticisme qui serait inhérent à la démarche initiatique évoque un « processus transcendantal » qui se manifesterait. D’autres mystiques parlent de « l’esprit divin » qui illuminerait l’initié !  

Toujours est-il qu’il est clair que quelle que soit l’hypothèse ou la conviction, tout se joue au niveau cérébral.

Connaître et contrôler son activité cérébrale peut se comprendre comme une des composantes du « Connais-toi toi-même ! ».

On a vu dans un précédent article que la méditation participait à la prise en compte de cette préoccupation.

L’utilisation du biofeedback appliqué à la « maitrise » de son activité cérébrale pourrait être adapté à la démarche maçonnique ; plusieurs appareils de neurofeedback existent sur le marché. Certains psychothérapeutes quantiques en utilisent aussi.

Même si de nombreux ouvrages ont popularisé leur application, il est souhaitable, malgré tout, de bénéficier d’un accompagnement pour bien maîtriser leur utilisation.

En ce qui concerne les appareils de spectrométrie qui prétendent diagnostiquer des troubles de fonctionnement en analysant des parties du corps humain ou la qualité des aliments, de nombreux travaux sont encore nécessaires pour démêler la réalité des convictions.

Ce qui est sûr aussi, c’est que les « marchands du temple » sont omniprésents et toujours très convaincants !  

En paraphrasant le célèbre proverbe, on pourrait dire « Prudence est mère de sainteté ! »


Lire aussi : Théorie quantique et médecine : le point de vue d’un physicien

Avatar
Alain Bréant
Médecin généraliste, orientation homéopathie acupuncture initié en 1979 dans la loge "La Voie Initiatique Universelle", à l'orient d'Orléans, du GODF Actuellement membre de la RL "Blaise Diagne" à l'orient de Dakar - GODF Auteur sous le pseudonyme de Matéo Simoita de : - "L'idéal maçonnique revisité - 1717- 2017" - Editions de l'oiseau - 2017 - "La loge maçonnique" - avec la participation de YaKaYaKa, dessinateur - Editions Hermésia - 2018 - "Emotions maçonniques " - Poèmes maçonniques à l'aune du Yi King - Editions Edilivre - 2021

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

DERNIERS ARTICLES