mer 27 octobre 2021 - 12:10

Les lycéens sont-ils vraiment laïques ?

Un sondage IFOP sur la laïcité chez les lycéens pour la Licra et “Le droit de vivre” vient de sortir. L’enquête à été réalisée du 15 au 20 janvier 2021. On y apprend que 52% des sondés en ligne sont favorables au port de signes religieux ostensibles dans les lycées publics.

Voici un pourcentage bien inquiétant ! Les lycéens seraient-ils contre la laïcité ?

Déjà rassurons-nous, il s’agit d’un sondage et non d’une véritable étude sociologique. On sait bien que la méthode des quotas ou même la manière dont la question est posée biaise fortement le résultat d’un sondage. N’en faisons donc pas une généralité !

Sur le fond, si on avait expliqué aux sondés le grand danger qu’il avait à porter des signes religieux dans leurs établissements scolaires, il y aurait de fortes chances que le résultat change radicalement.

Quel danger me direz-vous ? Et bien reprenons un exemple qui date de quelques années. Cela c’est passé au Québec lorsque la loi sur les accommodements raisonnables sévissait. Sous couvert d’une prétendue lutte contre les discriminations, la loi autorisait les élèves à venir avec des signes religieux en cours. A qui cela peut-il bien faire du mal ? Ils ne font qu’exprimer leur foi ! Pourquoi les en empêcher ? 

Mais voilà, un jour, un collégien est venu en cours avec son poignard de cérémonie à sa ceinture. Un des préceptes de sa religion l’invitait à ne pas le quitter. On ne pouvait pas l’en empêcher puisque la loi était de son côté. L’affaire, passée en justice, donna raison au collégien.

L’exemple peut paraître extrême mais il est bien réel. La première phrase de l’article premier de la loi du 9 décembre 1905 portant séparation des églises et de l’État est très clair. Je cite : « La République assure la liberté de conscience. »

La laïcité, c’est ni plus ni moins la liberté de conscience. Comment la République pourrait l’assurer si des courants politiques ou religieux avaient le droit de cité dans les lieux ou l’objet même est de former des citoyens en devenir ?

Voilà pourquoi la neutralité est indispensable à l’École. Il serait bien judicieux de former bien d’avantage les élèves à la laïcité.


Augur De La Tour

Articles en relation avec ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES