jeu 25 juillet 2024 - 18:07

Lourde tache, sans doute ; lourde tâche, sûrement…

(Les « éditos » de Christian Roblin paraissent le 1er et le 15 de chaque mois.)

Mon chocolatier ferme, comme tous les étés, de la mi-juillet au début septembre. Cette année, avec les Jeux olympiques et toutes les surprises et les réjouissances qu’au surplus, la République nous a réservées, je n’aurai guère besoin de lui pour me retrouver chocolat. À propos, j’ai longtemps hésité sur l’origine de cette expression que j’affectionne grandement, quoiqu’elle me colle aux doigts, ces temps-ci.

Finalement, les circonstances font que je me rallierais plutôt à la thèse d’Albert Dauzat qui, en 1929 – déjà, si j’ose dire –, y voyait, par déformations successives, une dérivation de ‘knock-out’ : KO ! Parmi les interprétations reçues, une autre variante me plaît assez, j’en conviens : c’est celle du joueur qui croit tenter sa chance et qui finit assez vite par se faire plumer par un bonimenteur lui promettant un avenir radieux[1].

Où est donc passé Churchill ? Avec peut-être aujourd’hui un soupçon d’amertume au fond de la gorge, on se souviendra, certes, de Sir Winston déclarant, le 11 novembre 1947, à la Chambre des communes : « Bien des formes de Gouvernement ont été expérimentées et le seront encore en ce monde de péché et de malheur. Personne ne prétend que la démocratie soit un modèle de perfection et de sagesse. D’ailleurs, on a dit que la démocratie est la pire forme de gouvernement à l’exception de toutes les autres qui furent essayées au cours des temps[2]. » Mais, on retiendra plus encore, me semble-t-il, ce propos qu’il avait prononcé, le 13 mai 1940, lors de son premier discours devant cet organe législatif dont il ne barguignait pas la confiance : « Je n’ai rien à offrir, sauf du sang, de la peine, des larmes et de la sueur[3] » J’en ai la chair de poule.

Quand je pense qu’il y a chez nous une franc-maçonnerie qui se prétend régulière et une autre que la première ne reconnaît pas et qui prospère à l’écart – situation qui se complique, au sein de cette dernière, du fait que les Obédiences symbolistes rejettent quasiment dans les ténèbres extérieures leurs Frères et Sœurs qui auraient tendance à se perdre, jusqu’en Loge, dans les querelles de la cité –, je me dis qu’on ne risque pas de manquer de boulot, ces jours prochains.

À défaut de faire l’unité entre les hommes – illusion passablement lointaine où que l’on porte son regard, en ce monde –, je me satisferai de travailler à l’union des peuples et des sociétés, avec leurs différences, je veux dire : en admettant et en les aidant à admettre leurs différences respectives ou réciproques.

Lourde tache, sans doute ; lourde tâche, sûrement…


[1] Albert Dauzat, Les argots : Caractères, évolution, influence (coll. : Bibliothèque des Chercheurs et des Curieux), Paris : éd. Librairie Delagrave, 1929, 189 p. Pour en savoir plus, globalement, sur l’origine de l’expression, cliquer ici.

[2] C’est nous qui traduisons. On retrouvera ici le texte original dont voici l’extrait cité : « Many forms of Government have been tried, and will be tried in this world of sin and woe. No one pretends that democracy is perfect or all-wise. Indeed it has been said that democracy is the worst form of Government except for all those other forms that have been tried from time to time.… »

[3] C’est nous qui traduisons. On retrouvera ici, avec un enregistrement sonore de 5 minutes, le texte original où s’insère cette citation souvent reprise : “I have nothing to offer but blood, toil, tears and sweat.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Christian Roblin
Christian Roblin
Christian Roblin est le directeur d'édition de 450.fm. Il a exercé, pendant trente ans, des fonctions de direction générale dans le secteur culturel (édition, presse, galerie d’art). Après avoir bénévolement dirigé la rédaction du Journal de la Grande Loge de France pendant, au total, une quinzaine d'années, il est aujourd'hui président du Collège maçonnique, association culturelle regroupant les Académies maçonniques et l’Université maçonnique. Son activité au sein de 450.fm est strictement personnelle et indépendante de ses autres engagements.

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES