mar 16 juillet 2024 - 21:07

La carte postale ancienne (CPA) maçonnique du dimanche 23 juin 2024

450fm a le plaisir d’offrir à ses lecteurs, tout au long de l’été, un moment de détente propre aux vacances maçonniques.

« La CPA maçonnique du dimanche… »

Chaque semaine, nous vous proposons un instant de récréation spécialement conçu pour nos frères et sœurs en maçonnerie.

Profitez de ces moments privilégiés pour vous ressourcer, réfléchir et partager des instants de convivialité autour de thèmes maçonniques variés. Que ce soit par des histoires, des anecdotes, des réflexions philosophiques ou des jeux intellectuels, chaque CPA, même antimaçonnique, en la resituant dans son contexte – à l’heure où la bête immonde… – vous permettra de vivre des vacances enrichissantes et pleines de sens.

Ne manquez pas ce rendez-vous hebdomadaire unique, et rejoignez-nous chaque dimanche pour célébrer ensemble l’esprit maçonnique dans toute sa splendeur. Bonnes vacances maçonniques à toutes et à tous avec 450.fm !

Retour sur une histoire riche et fascinante, marquée par des évolutions technologiques et culturelles : celle des cartes postales.

Origines et début de la carte postale

Avant l’invention des cartes postales, les lettres et les cartes de visite étaient couramment utilisées pour la communication. Cependant, elles étaient souvent coûteuses et encombrantes. L’idée d’une carte de correspondance remonte à la fin du XVIIIe siècle, mais ce n’est qu’au milieu du XIXe siècle que les cartes postales ont commencé à prendre forme. La première carte de ce type a été introduite en 1840 par Sir Rowland Hill, en Angleterre, sous la forme de la « Penny Black » – un timbre postal prépayé.

L’introduction des cartes postales

La première carte postale officielle a été émise en Autriche en 1869. Ces cartes étaient des cartes de correspondance avec un espace pour le message et un autre pour l’adresse. Elles ne comportaient pas encore d’images.

En France, les premières cartes postales ont été émises en 1870, durant la guerre franco-prussienne. Elles étaient utilisées pour envoyer des nouvelles des champs de bataille.

Évolution et popularité : les cartes postales illustrées

Dans les années 1880, les cartes postales illustrées ont commencé à apparaître. Elles présentaient des illustrations ou des photographies d’endroits célèbres, de monuments et de paysages. La photographie devenait plus accessible et les techniques d’impression s’amélioraient.

Les cartes postales sont rapidement devenues des objets de collection et des souvenirs de voyages. Les voyageurs achetaient des cartes postales pour les envoyer à leurs proches ou pour les garder en souvenir de leurs voyages.

L’âge d’or de la carte postale

La période entre 1900 et 1914 est souvent appelée l’« âge d’or de la carte postale ». Pendant cette période, l’utilisation des cartes postales a explosé. Elles étaient bon marché, facilement disponibles et populaires dans le monde entier. Des cartes postales thématiques sont apparues, couvrant une variété de sujets tels que les événements historiques, les fêtes, les célébrités, et même les faits divers.

Impact des guerres mondiales

Pendant la Première Guerre mondiale, les cartes postales ont joué un rôle important dans la communication entre les soldats et leurs familles. Elles étaient également utilisées à des fins de propagande.

La Seconde Guerre mondiale a vu une utilisation similaire des cartes postales, mais les ressources limitées et les contraintes de guerre ont réduit leur production.

L’ère moderne

Après la Seconde Guerre mondiale, l’usage des cartes postales a commencé à décliner avec l’essor du téléphone et, plus tard, de l’Internet et des e-mails. Cependant, les cartes postales n’ont jamais totalement disparu. Elles ont connu un renouveau grâce à la nostalgie et l’intérêt pour le vintage. Les cartes postales modernes incluent souvent des éléments artistiques et sont utilisées pour des correspondances spéciales et des souvenirs.

Les innovations récentes

Avec l’avènement de l’ère numérique, les cartes postales électroniques ou « e-cards » sont devenues populaires. Elles permettent d’envoyer des messages instantanés avec des images et des animations.

Les services en ligne permettent maintenant de créer des cartes postales personnalisées avec des photos personnelles, rendant l’expérience encore plus unique.

La carte postale ancienne (CPA) ; késako ?

Les CPA couvrent généralement la période de la fin du XIXe siècle jusqu’aux années 1930-1940. Les cartes postales du début du XXe siècle (1900-1920) sont particulièrement prisées par les collectionneurs.

Les CPA étaient souvent plus petites que les cartes postales modernes, avec des dimensions standards de 9 x 14 cm. Le recto de la carte présentait une illustration ou une photographie, tandis que le verso était divisé en deux sections après 1904 : une pour l’adresse du destinataire et l’autre pour le message de l’expéditeur. Avant 1904, le verso des cartes était entièrement dédié à l’adresse, et le message devait être écrit sur le côté illustré.

Les sujets et les thèmes

Les CPA couvraient une grande variété de sujets : paysages, monuments, scènes de la vie quotidienne, événements historiques, personnages célèbres, publicités, et parfois des thèmes politiques ou satiriques et même les cartes antimaçonniques. Les thèmes patriotique et religieux étaient également courants, reflétant les sentiments et les préoccupations de l’époque.

Les CPA sont des témoins précieux de l’histoire et de la culture des époques qu’elles représentent. Elles offrent un aperçu visuel des modes de vie, des événements, des architectures, et des paysages d’autrefois. Pour les historiens et les collectionneurs, elles constituent une source riche d’informations et de plaisir esthétique.

Notre interprétation de lettre carte postale antimaçonnique

La description de la carte, avec pour titre « Essayons de la persuasion ! » par A. Lemot.

L’illustration principale représente une femme portant une couronne avec une croix chrétienne, vêtue de manière simple, s’appuyant sur une croix. Elle tient un bouclier marqué « France Chrétienne » avec des symboles religieux : une croix, une ancre, et un cœur (symboles de foi, d’espérance et de charité).

En arrière-plan, une grande église ou basilique, probablement une représentation de Saint-Pierre de Rome, illuminée par des rayons de lumière, symbolisant la religion chrétienne.

En bas à droite, deux personnages masculins. En vérité, deux hommes en costume, dont l’un porte un tablier maçonnique, symbolisant les francs-maçons. Ils semblent essayer de convaincre la femme de se détourner de la croix chrétienne vers une maisonnette, symbolisant une loge maçonnique.

Analysons les éléments décrits ci-dessus

Le symbole de la femme représente la France chrétienne. Elle incarne les valeurs et la foi chrétienne que l’illustrateur veut défendre contre l’influence maçonnique.

La croix et l’église. Ces éléments renforcent le message de la foi chrétienne, montrant qu’elle est solide et bien établie, avec la croix en premier plan et l’église majestueuse en arrière-plan.

Les francs-maçons. Les deux hommes, l’un portant un tablier maçonnique, symbolisent la franc-maçonnerie. Ils tentent de convaincre la femme (France chrétienne) de changer ses croyances et de se tourner vers la franc-maçonnerie.

Et le dialogue ? Le texte en bas : « Voyons, chère madame, voilà quatorze siècles que vous vous acharnez à être chrétienne; … changes un peu ! Voyez le gentil petit temple moderne style que nous vous avons construit; … ça ne vous dit rien ? », montre les maçons essayant de persuader la France chrétienne de se détourner de ses croyances traditionnelles.

Une tentative d’interprétation

La carte postale dépeint la franc-maçonnerie comme une force cherchant à détourner la France de ses racines chrétiennes. Elle utilise des images et un dialogue pour montrer la résistance de la France chrétienne face aux tentatives de persuasion maçonniques.

Le contexte historique

 Cette carte reflète les tensions entre les organisations religieuses et la franc-maçonnerie, particulièrement marquées en France à la fin du 19ème et au début du 20ème siècle. À cette époque, la franc-maçonnerie était souvent perçue comme anti-cléricale et opposée aux valeurs traditionnelles de la société chrétienne.

La propagande

L’illustration vise à renforcer les préjugés antimaçonniques en montrant les maçons comme des manipulateurs essayant de détourner la foi et les traditions chrétiennes profondément ancrées en France.

Cette carte postale est un exemple clair de la propagande utilisée pour galvaniser l’opinion publique contre la franc-maçonnerie, en mettant en avant la menace perçue contre la foi et les valeurs chrétiennes.

Merci a eBay.fr, site de commerce en ligne permettant d’acheter et de vendre une vaste gamme de produits, incluant high-tech, maison, jardin, auto-moto, mode, les CPA maçonniques et/ou antimaçonniques et plus.

Source illustration : https://www.ebay.fr/

1 COMMENTAIRE

  1. A noter aussi le profil du 2ème personnage, caricature typique des propagandistes du complot judéo-maçonnique.
    Hélas encore d’actualité…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti est directeur de la rédaction de 450.fm. Il a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du Compagnon de l’Union Compagnonnique des Compagnons du Tour de France des Devoirs Unis (UC) Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire, membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France (IMF) et médiateur culturel au musée de la franc-maçonnerie (Musée de France), il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour plusieurs revues obédientielles dont « La Chaîne d’Union » du Grand Orient de France et « Chemins de traverse » de la Fédération française de l’Ordre Mixte International Le Droit Humain ou encore « Le Compagnonnage » de l’UC. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en a été le commissaire général. En 2023, il est fait membre d'honneur des Imaginales Maçonniques & Ésotériques d'Épinal (IM&EE).

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES