dim 16 juin 2024 - 14:06

L’essence de la maçonnerie : un voyage à travers les siècles

Nous sommes très heureux de voir la parution de cette deuxième édition du Guide & Compendium du Franc-Maçon. La qualité des corrections apportées et la nouvelle mise en page améliorée témoignent d’un travail rigoureux et d’un souci du détail exemplaire de la part des Éditions Cépaduès.

Cette édition révisée est une ressource inestimable pour tous les francs-maçons, offrant des informations claires et précises dans un format élégant et accessible. Nous saluons chaleureusement tous ceux qui ont contribué à cette réussite et nous réjouissons de pouvoir en bénéficier.

Nous notons d’emblée le gaufrage du titre du livre, ajoutant ainsi une dimension tactile à l’expérience de lecture.

Par ailleurs, vous pouvez, si tel est votre désir, vous reporter à notre article du 7 avril 2022 présentant la première édition, et ce, afin de lire la définition du terme littéraire compendium.

Cette deuxième édition, passant de 400 à 570 pages mais aussi de 30 à 40 €, offre ce texte Bernard E. Jones (1879-1965), publié pour la première fois en 1950 dont la lecture nous semble toujours aussi fondamentale.

L’auteur, membre éminent de la Grande Loge Unie d’Angleterre et de la Quatuor Coronati Lodge N° 2076 – la plus ancienne des Loges de recherche au monde qui consacre ses travaux exclusivement à la maçonnologie –, y déploie une rigueur exceptionnelle pour couvrir plus de trois siècles de maçonnerie. Traduite et adaptée par Georges Lamoine*, professeur émérite, qui avait déjà transcrit de Bernard E. Jones L’Arche Royale des Francs-Maçons (Aureus édition, 2018) – une édition critique et préfacée par Jean Solis, révisée par Harry Carr (OE); une façon aussi de bénéficier de sa sagesse et de ses connaissances – et Gérard Icart, cette édition révisée bénéficie d’une mise en page améliorée et de corrections substantielles qui en font une ressource encore plus précieuse pour les maçons de tous horizons.

John Herron Lepper, P.G.D., bibliothécaire et conservateur de la Grand Loge Unie d’Angleterre, qui signe l’avant-propos, nous l’écrit : « Ce livre a pour but de rendre disponible sous la forme et un format commodes toutes ces avancées dans notre connaissance grâce aux historiens et aux chercheurs maçonniques de ces soixante dernières années […]. Cet ouvrage est unique en ce qu’il fournit au lecteur qui n’a guère le temps de lire beaucoup la substantifique moelle de ce que deux générations de recherches maçonniques ont accompli… »

Le Livre I « La Maçonnerie opérative et la Compagnie de Londres » se concentre sur les origines opératives de la franc-maçonnerie. Bernard E. Jones offre une analyse approfondie de la maçonnerie d’architecture, couvrant des périodes allant de l’Égypte ancienne à l’Empire romain. Il décrit également le statut du maçon opératif au Moyen Âge et le rôle des guildes en Angleterre et en France. Les chapitres se terminent par une étude des manuscrits des Devoirs et de l’acceptation dans la Compagnie des Maçons de Londres, offrant un regard détaillé sur les premières structures organisées de la franc-maçonnerie.

Le deuxième livre, « La Maçonnerie spéculative », explore la transition de la maçonnerie opérative à la maçonnerie spéculative. Jones examine l’émergence de la maçonnerie spéculative à la fin du XVIIe siècle, les influences des Rosicruciens, et l’évolution de la maçonnerie écossaise. Ce livre est essentiel pour comprendre comment la maçonnerie spéculative a pris forme et a influencé les pratiques maçonniques modernes.

Dans « Les Grandes Loges (1717-1813) », Bernard E. Jones se penche sur la création et l’évolution des grandes loges entre 1717 et 1813. Il discute de la première grande loge de 1717, de la grande loge rivale des Antiens, et d’autres Grandes Loges anglaises. L’auteur conclut avec la Grande Loge Unie de 1813 et son impact sur le rituel maçonnique actuel, fournissant un contexte historique crucial pour les loges contemporaines.

Le livre IV « Les Grades symboliques et autres sujets » aborde les divers grades maçonniques, depuis leur apparition jusqu’à leurs significations symboliques. Jones décrypte les cérémonies d’initiation, du Compagnon et du Maître, ainsi que la légende hiramique. Il traite également des pierres de fondation, des Landmarks, et des saints vénérés par les francs-maçons. Chaque aspect est examiné avec une précision érudite qui en fait une référence incontournable pour la compréhension des rites maçonniques.

Le cinquième livre intitulé « La Loge et maints sujets reliés » ausculte en détail les structures et les pratiques de la loge maçonnique. Jones décrit les différents offices, les outils de travail, les symboles, et les cérémonies qui rythment la vie en loge. Il aborde également les éléments tels que les dessins au sol, les tapis de loge, et les couleurs maçonniques, enrichissant la compréhension des pratiques et du symbolisme maçonniques.

Enfin, le sixième livre « L’Arche Royale, la Maçonnerie de Marque et les grades alliés » analyse les systèmes maçonniques beyond the Craft (au-delà du Métier), en particulier l’Arche Royale et la Maçonnerie de Marque. Bernard E. Jones explore les différents grades alliés et leurs significations, offrant une vue d’ensemble des degrés supplémentaires que les francs-maçons peuvent explorer au-delà des trois grades symboliques traditionnels.

Cette deuxième édition est une œuvre magistrale qui combine rigueur historique et richesse symbolique. Les traductions et adaptations ajoutent une profondeur supplémentaire, rendant cette édition encore plus accessible et utile pour les francs-maçons francophones. Cet ouvrage est destiné à devenir une référence quotidienne pour tous ceux qui souhaitent approfondir leur compréhension de la franc-maçonnerie.

Georges Lamoine

*Georges Lamoine a été professeur de langue et littérature anglaises à l’université Jean-Jaurès de 1970 à 1999. Il a consacré son enseignement, ses recherches et publications au XVIII° siècle en Angleterre. Il a étudié les rapports entre la société qui produit des auteurs et la littérature qui en est le produit : elle reflète la société et l’évolution à la fin du siècle. Il s’est intéressé à la vie littéraire, aux liens entre société et justice pénale, à l’œuvre de J. Swift. Il étudie le phénomène historique de la Franc-Maçonnerie, il a traduit en français les textes essentiels de la maçonnerie anglaise du XVIII° siècle ; édité le Discours de A.M. Ramsay, ainsi que son roman, ses deux pamphlets politiques, et traduit son ouvrage philosophique posthume combattant le spinosisme. Il est membre (Fellow) de la Société Royale d’Histoire d’Angleterre.

Guide & Compendium du Franc-Maçon 

Bernard E. Jones Traduction & adaptation Georges Lamoine, Gérard Icart 

Cépaduès, Coll. de Midi, 2024, 2e éd. corrigée, 570 pages, 40 €

Le 29 juin prochain, retrouvez Cépaduès aux Estivales Maçonniques en Pays de Luchon.

Les Estivales Maçonniques en Pays de Luchon (EMPL)
Les Estivales Maçonniques en Pays de Luchon (EMPL)

1 COMMENTAIRE

  1. Pour compléter suun des r l’historien maçonnique John Heron Lepper (1878-1952). Né à Carrickfergus, dans le comté d”Antrim, aujourd’hui Ulster, au sein d’une famille de magistrats, il n’en poursuivit pas moins, en dépit de la poliomyélite qui l’handicapa dès l’âge de 7 ans, des études littéraires et juridiques au Trinity College. Après un passage par le barreau de Dublin, il se fixa dès le début de la Première Guerre Mondiale à Londres où il occupa de 1922 à 1943 la fonction de rédacteur littéraire chez Cassell, un éditeur bien connu.
    Initié à Belfast en 1901 par l’Acacia Lodge n° 7 dont il devint Vénérable Maître en 1913, il fut un des fondateurs de la Lodge of FResearch CC qu’il présida en 1919. Maître en chaire de la Quatuor Coronati Lodge n° 2076, il fut désigné en 1932 comme Conférencier Prestonien, intervenant sur L’évolution du rituel maçonnique en Angleterre au XVIIIe siècle. Elevé en 1948 à la distinction de Passé 2e Grand Surveillant, il remplit de 1943 à sa mort, avec dévouement et efficacité, la charge de Bibliothécaire et de Conservateur du Musée de la Grande Loge Unie d’Angleterre. En plus des 14 contributions parues dans les A..Q.C., son oeuvre majeure, écrite en collaboration avec Philippe Crossle, demeure L’Histoire de la Grande Loge d’Irlande parue en 1925.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti est directeur de la rédaction de 450.fm. Il a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du Compagnon de l’Union Compagnonnique des Compagnons du Tour de France des Devoirs Unis (UC) Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire, membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France (IMF) et médiateur culturel au musée de la franc-maçonnerie (Musée de France), il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour plusieurs revues obédientielles dont « La Chaîne d’Union » du Grand Orient de France et « Perspectives » de la Fédération française de l’Ordre Mixte International Le Droit Humain ou encore « Le Compagnonnage » de l’UC. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en a été le commissaire général. En 2023, il est fait membre d'honneur des Imaginales Maçonniques & Ésotériques d'Épinal (IM&EE).

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES