mer 24 juillet 2024 - 14:07

Grand Orient de France : « Pas une voix à l’extrême droite ! »

De notre confrère magcentre.frPropos recueillis par Jean-Jacques Talpin

Grand Maître du GODF – principale obédience maçonnique en France – Guillaume Trichard clôturera la « 10ᵉ journée Jean Zay de la jeunesse et de l’école » le 1ᵉʳ juin à Orléans. Une occasion pour renvoyer dos à dos extrême droite et extrême gauche et pour prendre position sur la laïcité, les élections européennes, la Nouvelle-Calédonie ou encore sur le projet de loi sur la fin de vie.

En quoi Jean Zay est-il toujours d’actualité ?

Jean Zay est éminemment actuel. Il est l’incarnation de l’éducation, de la neutralité pour garder les enfants à l’abri des querelles des adultes, pour préserver l’école publique qui doit être asile et havre de paix, ce qui correspond toujours à ce que nous devons conserver aujourd’hui. Jean Zay s’inscrit dans la lignée des Condorcet ou Ferdinand Buisson, pour qui l’école est centrale dans la formation des républicains de demain. Dans un contexte marqué par la montée de l’antisémitisme, de l’anti maçonnisme et par la poussée de l’extrême droite dans ce pays, Jean Zay est le symbole d’un homme, d’un franc-maçon, d’un Juif qui a été assassiné. C’est un personnage emblématique à qui nous devons rendre hommage et œuvrer à sa mémoire pour faire survivre son héritage.

La laïcité chère à Jean Zay est-elle en danger aujourd’hui ?

On a trop longtemps considéré dans notre pays que la laïcité était un acquis, alors que la laïcité est un combat de chaque instant. Dès que l’on se relâche, alors vous avez le retour de l’ordre moral, des dogmes religieux qui veulent imposer aux hommes la foi au-dessus des lois. Il est symptomatique que les intégristes s’en prennent à des professeurs car la laïcité et l’école ont des rapports très étroits : lorsque que l’on s’en prend à des professeurs, on veut atteindre le modèle de transmission des principes et des valeurs comme la laïcité. La laïcité est affaiblie, attaquée par les intégristes mais aussi par le collaborationnisme de certains parce que quand vous soutenez que l’abaya est un vêtement de mode et qu’on doit laisser aux jeunes filles la liberté de la porter ou pas, c’est qu’on est complice des adversaires de la laïcité. Certains agissent par clientélisme communautariste.

Vous pensez à LFI ?

Je pense à plusieurs leaders de La France Insoumise. Mais de l’autre côté de l’extrême gauche, il y a l’extrême droite qui est un adversaire de la laïcité et qui travestit les valeurs de la laïcité en faisant une opposition aux musulmans. Et pourtant cette extrême droite ne fait rien pour proscrire les crèches religieuses dans les mairies à Noël, elle ne fait rien, est muette et complice, quand certains de ses leaders comme Louis Aliot participent à des processions religieuses pour faire tomber la pluie. L’extrême droite à la laïcité à géométrie variable. Des deux côtés ce sont clairement et nettement des adversaires de la laïcité qui l’instrumentalisent et l’affaiblissent.

Allez-vous vous engager sur les élections européennes ?

Nous n’avons pas la volonté de nous engager pour tel ou tel parti mais nous avons, avec 21 obédiences maçonniques, très clairement lancé un appel à Strasbourg le 22 avril, pour une Europe de la fraternité, de la paix, de la justice sociale. Il faut faire barrage aux partis populistes, notamment d’extrême droite. Les francs-maçons doivent construire une digue contre l’extrême droite, notre appel est très clair. La seule consigne du Grand Orient de France c’est de voter pour des partis qui sont dans l’arc républicain, mais chacun est libre en son âme et conscience de voter pour qui il l’entend. Nous ne considérons pas que le RN et Reconquête sont dans le spectre républicain. Ils n’aiment pas la République, ils veulent prendre le pouvoir pour transformer la République, pour en faire autre chose. Ils n’aiment pas l’Europe et l’Union européenne, ils veulent prendre le pouvoir en Europe pour transformer l’Europe.

Quelle réponse face à la crise en Nouvelle-Calédonie ?

En 1988 pour les accords Matignon, l’ancien grand maître du GODF Roger Leray avait participé à la mission de dialogue. Nous sommes à disposition pour participer à toute initiative permettant de rassembler et de contribuer à la concorde, la paix et la fraternité sur l’archipel. Nos 8 loges sur l’archipel sont ouvertes à tous sans communautarisme pour accueillir tous les hommes et femmes de bonne volonté.

Vous prendrez position face à la loi sur la fin de vie ?

C’est une loi essentielle que nous demandons depuis des décennies. L’un des nôtres, le sénateur Henri Caillavet avait déposé une proposition en 1970 pour une fin de vie digne. Pour nous ce projet de loi va dans le sens du progrès, de la liberté. Les hommes et femmes de ce pays doivent pouvoir disposer de leur corps toute leur vie jusqu’à leur mort. La mort est le dernier tabou sur lequel les religions espèrent encore avoir prise. Cette loi permettra aux hommes et femmes en souffrance de pouvoir choisir le terme de leur vie. Nous supporterons ce projet de loi de l’ultime liberté.

9 Commentaires

  1. Je pense que le GM manque de culture politique au point d’oublier les filiations historiques et politiques en re LFI et le RN ! De même il serait bien inspiré que plutôt que de se laisser emporté par l’air d’une époque nauséabonde entretenu par des plateaux encombrés de propos fétides et fascistoïdes de garder la raison car tout n’est pas dans tout et inversement ! La Franc-Maconnerie n’est pas un entre-deux, elle a des principes et des valeurs et certainement ceux de dire le contraire de ceux qu’on honore un 1er mai ! et caricaturer ceux qui emportent l’héritage !
    Je ne suis pas sûr que ce GM porte un tant soit peu les propos des LL:. et des FF:. et SS:. qui les fréquentent.
    A force de faire sa propre promotion il serait bien inspiré d’être plus discret pour une institution qui s’attache à le rester !
    J’ai dit !

  2. L’Arc républicain. Tout un symbole… L’arc ne serait-il pas la forme de l’hémicycle ? Dans ce cas, tous les partis légaux, qu’ils soient de gauche, de droite ou du centre ne sont-ils pas dans l’Arc républicain ? Les députés sont bien élus par le peuple, non ? Y aurait-il des députés plus légaux que d’autres (ça me rappelle un sketch de Coluche, mais lui c’était pour rire) ? Est-ce là la définition de la démocratie ? Il n’y a pas un parti au-dessus des autres, ni en-dessous quand on se place du point de vue de la FM qui par essence se veut sans dogme et apolitique. Il ne faudrait tout de même pas que la laïcité poussée à l’extrême (souvent à l’extrême gauche) devienne le fer de lance de la FM, voire devienne le dogme incontournable de notre ordre. La laïcité est la possibilité d’épouser la religion que l’on veut ou de ne pas en avoir, tout simplement. La laïcité n’est pas le rejet des religions, toutes religions confondues. Où est le problème si une mairie installe une crèche provisoire à Noël ? Crèche accessible à tous, quelle que soit sa religion ou la couleur de sa peau, d’ailleurs. Noël est devenue avant tout la fête des enfants, pourquoi les priver au nom de la sacro sainte laïcité ? Y a-t-il un problème à ce que la société française soit une société judéo-chrétienne qui accepte toutes les autres religions ? Doit-on renier notre passé et ce que nos ancêtres ont bâti ? Vous tous, mes TTCCFF, ne vous revendiquez-vous pas d’être les dignes descendants des bâtisseurs de cathédrales ? Je pense aussi qu’il ne faut pas faire d’amalgame entre les religions et les actes commis au nom de ces religions. A-t-on déjà vu un bouddhiste égorger des fidèles dans une église ? De même, les vrais musulmans respectent la vie de l’autre. Les partis qui veulent lutter contre toute forme d’oppression, sous des prétextes fallacieux de religion ne sont pas blâmables et il est un peu trop facile de les taxer d’anti musulmans. Plutôt que de vouloir gommer toute présence religieuse, il vaudrait mieux lutter pour apprendre aux uns et aux autres à se respecter, à vivre ensemble car dès lors, le débat sur la laïcité n’aura plus lieu d’être. Pour ce qui est de la danse de la pluie, en regardant le ciel par ma fenêtre, j’ai l’impression que ça marche… (à ne pas prendre au premier degré, évidemment).

  3. je pensais d’après ce que j’ai appris de mes enquêteurs a une époque lointaine, que l’ont m’a appris aussi a mon initiation , que la FM ne parlait ni politique ni religion, et de plus rare une loge en France (et même du GODF) ou un membre ne soit pas pour une extrême politique.
    J’ai dit

  4. Voilà, de manière caricaturale, ce que la maçonnerie n’est pas (ou ne devrait pas être)…
    Donneuse de leçon et et prétendument détentrice du monopole du Bien…
    Lorsque je vois le nombre de votant pour le RN au niveau national, notre cher GM du GO pourrait bien être surpris par le vote d’une partie de ses troupes…
    Oui, une grande partie des frères – de TOUTES obédiences – vote RN, mais aucun n’ose le dire.
    PS : Je le dis d’autant plus sereinement que je ne vote pas RN.

  5. C’est un Grand Maitre qui descent prochainement de sa charge : il s’ait fait plaisir en disant ce qu’il pense LUI . C’est la preuve qu’il a eu de la retenue durant tout son mandat et qu’il a bien fait son job au niveau du GODF où une telle ligne de conduite RADICALE durant tout son mandat aurait provoqué immanquablement des départs massifs faisant perdre à cette Obédience sa position de leader.

    • Rectification : il faut lire : “il s’est fait plaisir en disant ….” . Petite erreur de clavier !

  6. Vouloir défendre et maintenir nos traditions, notre culture, notre manière d’être, notre mode de vie à la française, ne pas renier nos origines judeochretienne est-ce antimaconnique ?. Refuser le wokisme,l’amalgame, défendre la laïcité est-ce contraire à nos idées ?. Je me réjouis de voir aujourd’hui aboutir le droit de mourir dans la dignité…..enfin ( question à l’étude des loges des années 1970 ).

  7. Mes TCS et TCF, je vous rejoins tous dans vos analyses et un peu comme Francis Blanche (Coluche ayant été cité ) dans les Tontons flingueurs je dirai : “C’est curieux ce besoin de faire des phrases”….
    Il y a tant à faire plutôt qu’à dire, wokisme par exemple. Mot à la mode qui, de notre temps, s’appelait révisionnisme. Relisez nos livres d’histoire Lagarde et Michard par exemple, avec ce focus presque poétique si ça n’en était pas si ridicule de Vercingétorix “qui aurait été un fondateur de la Gaulle par sa résistance”… Tu parles Charles ! On ne sait toujours as où se trouve Alésia !… Ou de Jeanne d’Arc et de sa légende, ou de la façon de raconter la Commune, et je ne vous parle pas de la guerre d’Algérie, etc…etc… Bref, c’est pas d’hier comme disait ma grand-mère.
    Qu’aujourd’hui le ridicule – toujours lui – pousse certains à vouloir rayer, pire, effacer tel ou tel personnage pour ses mauvaises fréquentations : l’église, l’esclavagisme, les atrocités de guerre ou tout ce que vous voulez , est proprement ridicule (tiens encore), et stupide.
    Enfin, de la même façon et cela a été bien dit, nos racines judéo-chrétienne dont les cathédrales sont entre autres, l’héritage flagrant…on les dézingue ????
    Quant au GO, dont j’ai vu la plus belle exposition sur les CBCS rue Cadet, et pour cause, elle fut la mère de toute la maçonnerie avant la séparation de l’Eglise et de l’Etat, et possède en son sein tous les documents, archives qui en témoigne. Alors oui, je saisis les orientations historiques qui font de telle ou telle obédiences ce qu’elle prône aujourd’hui, mais s’il vous plaît, sans rien renier de ce qu’elle fut hier ou avant hier, au point que des jeunes maçon(ne)s ne savent même plus ces pans entiers de leur propre histoire…
    Notons que ce faisant, on prête le flanc à tout ce qu’on ne veut pas (enfin la plupart), le jeu du communautarisme, de l’extremisme, du frèrisme… là où la politique de l’effacement est leur fond de commerce.
    La question est à mon sens : Peut-on avoir un combat aujourd’hui sans renier ce que nous fûmes la veille ?
    Je crois que oui, il suffit juste de regarder sa propre histoire en face et de l’expliquer. Ainsi les arguments d’aujourd’hui n’en seront que plus forts pour ceux qui daignent les écouter sans rien “effacee” mais en assumant (excusez-moi pour ce gros mot).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Alice Dubois
Alice Dubois
Alice Dubois pratique depuis plus de 20 ans l’art royal en mixité. Elle est très engagée dans des œuvres philanthropiques et éducatives, promouvant les valeurs de fraternité, de charité et de recherche de la vérité. Elle participe activement aux activités de sa loge et contribue au dialogue et à l’échange d’idées sur des sujets philosophiques, éthiques et spirituels. En tant que membre d’une fraternité qui transcende les frontières culturelles et nationales, elle œuvre pour le progrès de l’humanité tout en poursuivant son propre développement personnel et spirituel.

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES