mer 29 mai 2024 - 14:05

À l’ombre des cathédrales : Écriture et pouvoir du XIe au XIIIe siècles

L’ouvrage Écrire à l’ombre des cathédrales parcourt les pratiques d’écriture médiévales au sein des cathédrales, centres névralgiques du pouvoir ecclésiastique. Grégory Combalbert et Chantal Senséby, les directeurs de ce travail, rassemblent des études éclairant la production documentaire dans l’espace anglo-normand et l’Ouest de la France du XIe au XIIIe siècles.

Cet ouvrage en trois parties – première partie « Écrire, rédiger, mettre en forme » ; deuxième partie « Être acteurs de l’écrit » ; troisième partie « Faire écrire, conserver et transcrire » – est réalisé sous la direction de Grégory Combalbert, maître de conférences en histoire médiévale à l’université de Caen Normandie (centre d’intérêts : histoire de l’Église dans le monde anglo-normand, pratiques de l’écrit en milieu cathédral et édition numérique des actes épiscopaux) et Chantal Senséby, maîtresse de conférences à l’université d’Orléans, ses recherches portant sur la culture et les usages sociaux de l’écrit, principalement dans le Val de Loire entre le Xe et le XIIe siècle.

Un ouvrage ayant reçu le soutien de l’Université d’Orléans, du laboratoire POLEN (EA 4710) et de celui du CRAHAM (UMR 6273, Université de Caen Normandie/CNRS). Dans leur avant-propos Grégory Combalbert et Chantal Senséby introduisent le sujet en évoquant le rôle des chancelleries épiscopales et des bureaux de rédaction des cathédrales.

Puis, dans « Écrire à l’ombre des cathédrales. En guise d’introduction », Olivier Guyotjeannin présente les structures organisationnelles des chancelleries épiscopales et leur fonction documentaire au service des évêques.

La construction du Temple de Jérusalem. pouvant illustrer le chantier d’une cathédrale gothique (tirée d’un manuscrit d’Antiquités Judaïques, de Jean Fouquet, vers 1470-1476. Bibliothèque Nationale, Paris.

La première partie traite de la production diplomatique des évêques de Bayeux et de Coutances (XIe-XIIIe siècles), analyse du rôle de la chancellerie d’Évreux dans la production documentaire et les réseaux d’influence.et met notamment en lumière des relations entre l’évêque Guillaume de Passavant et le chapitre cathédral. Usage des documents comme instruments du pouvoir épiscopal, étude comparative des pratiques d’écriture des évêques, chartes épiscopales du XIIe siècle sont décryptées.

Quant à la seconde partie, cette dernière explore les acteurs de la production documentaire, en abordant notamment les pratiques capitulaires – Production et conservation des actes écrits dans des diocèses, analyse comparative de la production documentaire des différents chapitres, etc.

Véronique Gazeau

Enfin la troisième et dernière partie « Faire écrire, conserver et transcrire » s’intéresse aux pratiques de conservation et de transmission des documents.

La conclusion de Véronique Gazeau, Professeure d’histoire médiévale à l’université de Caen, synthétise les contributions, soulignant l’importance des documents comme instruments du pouvoir épiscopal et du chapitre cathédral.

Écrire à l’ombre des cathédrales offre donc une exploration minutieuse des pratiques d’écriture dans le contexte cathédral du XIe au XIIIe siècle. Les contributions démontrent la diversité des formes documentaires, les enjeux politiques, administratifs et liturgiques associés à la production de ces écrits. Les analyses croisées fournissent une vision riche et nuancée de l’organisation documentaire des cathédrales, rendant ce travail essentiel pour les chercheurs en histoire médiévale.

La première de couverture porte la mention Colloque Cerisy. Rappelons que le Centre culturel international de Cerisy (CCIC), principal moyen d’action de l’Association des Amis de Pontigny-Cerisy (AAPC), assure, dans le cadre accueillant d’un château du XVIIe siècle (monument historique), l’organisation et la publication des Colloques de Cerisy. Ceux-ci se caractérisent par la qualité de l’accueil, leur durée, l’ampleur des discussions et la convivialité du séjour.

Écrire à l’ombre des cathédralesEspace anglo-normand et France de l’Ouest, XIe-XIIIe siècle

Sous la direction de Grégory Combalbert et de Chantal Senséby

Presses Universitaires de Rennes, Coll. Histoire, 2024, 414 pages, 28 €

Les Presses Universitaires de Rennes (PUR) – éditeur de sciences humaines et sociales depuis 1984, le site.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti est directeur de la rédaction de 450.fm. Il a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du Compagnon de l’Union Compagnonnique des Compagnons du Tour de France des Devoirs Unis (UC) Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire, membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France (IMF) et médiateur culturel au musée de la franc-maçonnerie (Musée de France), il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour plusieurs revues obédientielles dont « La Chaîne d’Union » du Grand Orient de France et « Perspectives » de la Fédération française de l’Ordre Mixte International Le Droit Humain ou encore « Le Compagnonnage » de l’UC. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en a été le commissaire général. En 2023, il est fait membre d'honneur des Imaginales Maçonniques & Ésotériques d'Épinal (IM&EE).

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES