dim 19 mai 2024 - 10:05

Déchiffrer le code du vivre-ensemble en entreprise : la laïcité et la diversité religieuse sous la loupe des sciences sociales

Dans un monde professionnel de plus en plus mondialisé, la diversité culturelle et religieuse est devenue une réalité quotidienne. Cette diversité peut être source de richesse et d’innovation, mais elle peut également engendrer des tensions et des conflits. Le fait religieux en entreprise est un sujet sensible et complexe, qui peut susciter des débats passionnés.

Faits religieux et travail-Éclairage des sciences sociales et de la médiation de Guillaume Depincé* explore les défis et les enjeux de la gestion du fait religieux en entreprise. Il s’appuie sur des recherches en sciences sociales et sur son expérience de consultant ergonome et médiateur pour proposer une analyse approfondie et des solutions innovantes.

L’auteur montre que la gestion du fait religieux en entreprise ne peut pas se faire de manière simpliste. Il est nécessaire de prendre en compte la diversité des situations et des expériences, et de s’adapter à chaque cas particulier. La médiation apparaît comme un outil précieux pour gérer les conflits et les tensions liés au fait religieux.

L’ouvrage s’ouvre avec, en épigraphe, la citation de George Orwell (1903-1950) « La dictature s’épanouit sur le terreau de l’ignorance », révélant une vérité profonde. En effet, cette phrase souligne que les régimes autoritaires prospèrent toujours lorsque les citoyens manquent d’information et de compréhension.

Cette épigraphe sous-entend également que la connaissance et la sensibilisation aux questions religieuses sont cruciales pour maintenir un environnement de travail respectueux et inclusif, et pour éviter des pratiques de gestion qui excluent ou discriminent, volontairement ou non, sur la base de la religion. Elle invite déjà le lecteur à réfléchir sur l’importance de l’éducation et de l’ouverture d’esprit comme antidotes à la rigidité et à l’intolérance dans la gestion des affaires religieuses en entreprise, et par extension, dans la société en général.

Dès l’introduction, Guillaume Depincé dépose le lecteur au coeur du sujet : l’affaire de la crèche Baby Loup, en 2008, où un conflit a éclaté après le licenciement d’une employée, Fatima Afif, pour avoir porté un voile islamique au travail, ce qui était contraire au règlement intérieur de la crèche qui imposait le respect des principes de laïcité et de neutralité. L’affaire a suscité un vif débat en France sur la laïcité et les libertés individuelles, conduisant à une longue bataille judiciaire (2010, Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde) ; même année, conseil de prud’hommes a donné raison à la direction de la crèche en 2010 ; 2011, Cour d’appel de Versailles ; 2013, Chambre sociale de la Cour de cassation ; 2018, Comité des droits de l’homme de l’ONU). Cette affaire est un exemple de la tension entre les principes de laïcité en France et les droits individuels de liberté d’expression religieuse, soulignant les défis d’appliquer ces principes dans des contextes privés et associatifs.

L’ouvrage est structuré en neuf chapitres. À commencer par la gestion du fait religieux en entreprise. Faut-il rappeler que l’entreprise a une finalité économique mais elle est également un lieu de socialisation, de discussions, d’interactions, voire parfois de confrontation puisque le salarié y est aussi un individu avec son histoire, ses convictions, sa culture, ses croyances ou sa non-croyance ? La gestion du fait religieux en entreprise est donc un sujet complexe qui soulève de nombreux défis (Diversité des croyances,  liberté religieuse vs. laïcité,  gestion des conflits, droits fondamentaux, etc.). Pas facile donc de trouver un équilibre entre les intérêts individuels et collectifs (respect, compréhension mutuelle, recherches de solutions) qui est un défi permanent.

De la méthodologie, Guillaume Depincé y consacrent huit pages, nous explique quelles sont les disciplines mobilisées pour mener ses recherches.

Abd al Malik, en 2015

Quant au chapitre sur « Les faits religieux », il les définit les faits religieux et donne des exemples de situations concrètes. Puis c’est avec la belle définition sur la laïcité de l’artiste engagé Abd al Malik (officier de l’ordre des Arts et des Lettres et chevalier de la Légion d’honneur) dont le parcours atypique et la réflexion sur la laïcité font écho dans ses œuvres, sa voix résonnant dans le paysage culturel français, mêlant poésie, musique et convictions , que l’auteur explore cette notion essentielle et son application en France et en entreprise.

« Identité, culture & religion » permet d’en analyser les notions – surtout celle d’identité culturelle – et de mieux comprendre les liens entre identité, culture et religion.

Le chapitre sur « Les mécanismes qui conduisent au fait religieux » explore les facteurs qui peuvent conduire à l’expression du fait religieux en entreprise.

Guillaume Depincé consacre les autres chapitres aux réponses aux faits religieux et à leurs limites, ainsi qu’à la médiation, posant la question de savoir si elle est une réponse ad hoc…

L’auteur explore différentes options, notamment la loi, la position stratégique et l’organisation du travail, la culture d’entreprise, le management et la formation. Il conclut en affirmant que la médiation est un outil précieux pour gérer les conflits et les tensions liés au fait religieux.

L’ouvrage est riche en informations et en réflexions. Il propose une analyse nuancée et éclairante d’un sujet complexe et sensible. Il est un outil précieux pour les dirigeants, les responsables des ressources humaines et tous ceux qui sont confrontés à la gestion du fait religieux en entreprise.

De cet ouvrage sur un sujet difficile et d’une actualité brûlante, nous relevons plusieurs points forts telles l’analyse approfondie et nuancée du fait religieux en entreprise, les propositions de solutions innovantes. Il est un outil précieux pour les dirigeants, les responsables des ressources humaines et salariés. E, somme, tous ceux qui sont confrontés à la gestion du fait religieux en entreprise.

Il est également un outil fort utile pour les chercheurs en sciences sociales et pour les étudiants en gestion des ressources humaines.

Guillaume Depincé

*Guillaume Depincé est ergonome à la RATP qui se distingue également par ses rôles de délégué syndical CFDT et de vice-président de l’Agence régionale pour l’amélioration des conditions de travail (Aract) en Île-de-France. Issu d’une famille où son père était également ergonome, Guillaume n’avait pas initialement envisagé de poursuivre dans ce domaine. Après un début de carrière dans le commerce suite à ses études en école de commerce, il s’est finalement orienté vers l’ergonomie et la défense des droits des travailleurs.

En tant que délégué syndical, il œuvre activement à améliorer le quotidien des employés en promouvant de meilleures conditions de travail. Sa position de vice-président de l’Aract lui offre une plateforme pour influencer positivement la qualité de vie au travail en cherchant des solutions novatrices. Guillaume Depincé est reconnu pour son engagement profond et efficace dans l’amélioration des conditions de travail, impactant positivement la vie des travailleurs.

Faits religieux et travail-Éclairage des sciences sociales et de la médiation

Guillaume DepincéVérone éditions, 2024, 170 pages, 17 €

La maison d’édition Vérone : Avec plusieurs centaines d’auteurs au catalogue, les Éditions Vérone sont en constante évolution. Dans un souci de modernité, notre maison d’édition a fait le pari en 2013 de proposer une alternative aux éditeurs traditionnels. En effet, ces derniers reçoivent de nombreux manuscrits chaque jour, se trouvant ainsi dans l’incapacité de publier tous ceux qui mériteraient de l’être. C’est pour remédier à ce déséquilibre que les Éditions Vérone ont été créées, pour donner un nom aux auteurs méconnus, pour donner une chance de montrer son travail. Notre maison d’édition est donc une alternative aux chemins classiques de l’édition, toujours à la recherche de textes nouveaux et originaux. Le site.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti est directeur de la rédaction de 450.fm. Il a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du Compagnon de l’Union Compagnonnique des Compagnons du Tour de France des Devoirs Unis (UC) Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire, membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France (IMF) et médiateur culturel au musée de la franc-maçonnerie (Musée de France), il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour plusieurs revues obédientielles dont « La Chaîne d’Union » du Grand Orient de France et « Perspectives » de la Fédération française de l’Ordre Mixte International Le Droit Humain ou encore « Le Compagnonnage » de l’UC. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en a été le commissaire général. En 2023, il est fait membre d'honneur des Imaginales Maçonniques & Ésotériques d'Épinal (IM&EE).

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES