sam 20 avril 2024 - 05:04

La sorcellerie 2.0 : la tendance est à la beauté holistique avec un soupçon de magie

De notre confrère belge sosoir.lesoir.be – Par Anissa Hezzaz et Ingrid Vanlanghendonck

Pour prendre soin de son apparence, il faut avant tout respecter son corps : cela passe par les aliments qu’on ingurgite, les produits que l’on applique sur la peau, ou encore les soins que l’on prodigue à nos cheveux. Pour être belle, il ne faut plus afficher un teint parfait, il faut avant tout être bien dans son corps et bien dans son âme ; la beauté de 2024 n’est plus à la bimbo hyper maquillée, mais à la fille nature, en legging de yoga.

Femme méditant dans une porte de Lumière
Femme méditant dans une porte de Lumière en Orient

Les concepts fleurissent et au-delà des injonctions, la tendance à une beauté holistique veut nous aider à nous reconnecter à nous-même pour que la beauté extérieure soit le reflet de notre âme intérieure. Yoga, méditation, body positive et une alimentation saine y contribuent, mais certains praticiens ajoutent à cette approche un brin de magie, de sorcellerie, de spiritualité. Aujourd’hui, la jeunesse croît de plus en plus à la sorcellerie, comme une nouvelle forme de spiritualité. Une cabine de soins que l’on a “nettoyée” en y faisant brûler de la sauge, des pierres naturelles et leurs propriétés spécifiques à nos chakras associées à nos soins ou même certains rituels de beauté pratiqués en fonction des cycles de la Lune, voilà comment la beauté emprunte les codes de la sorcellerie… et ça marche !

Comment expliquer un tel lâcher-prise ? Alicia le constate chez toutes les personnes qui viennent dans son salon : Le cuir chevelu est composé de muscles, il est souvent très tendu. En massant, j’active la micro-circulation et l’irrigation du sang, ce qui procure un état de bien-être intense. Au niveau de la nuque, c’est souvent l’endroit où on accumule le plus de tensions, on a souvent mal aux épaules, à la tête, etc. Donc le fait de détendre cette zone-là, cela permet à la circulation du sang de se faire beaucoup mieux. Au-delà de cet instant de détente, le cheveu aussi en ressort plus brillant, plus fort et plein de santé. Pour avoir de beaux cheveux, il faut avoir un cuir chevelu sain, ponctue Alicia,
qui utilise uniquement des produits naturels, qui permettent de nourrir la fibre capillaire et de reminéraliser le cheveu.

Ange et Lune

En scrutant la carte de soins d’Alicia, un soin en particulier nous interpelle : le rituel lunaire. S’offrir un soin chez le coiffeur un jour de pleine lune, ce n’est pas nouveau mais, pour beaucoup, cela restait une pratique ésotérique pour coiffeurs illuminés. Alicia y voit, elle, de multiples bienfaits : Pour les personnes qui ressentent une fatigue extrême, c’est à la fois un moment de soin et de détente, nous explique-t-elle. Alicia consacre une journée par mois, le jour de la pleine lune, pour choyer sa clientèle : Les rayons lunaires et les ondes de la pleine lune accentuent les bienfaits des soins que j’apporte au cuir chevelu et aux cheveux ce jour-là.

Au-delà des soins du cheveu, cette touche de spiritualité apporte un vrai supplément de bien-être et, on le sait, la beauté des cheveux est directement reliée à nos émotions. Un coup de stress, un choc émotionnel ou une modification hormonale, et c’est toute votre chevelure qui est affectée, c’est bien connu. On le sait, les croyances qui gravitent autour de la pleine lune ont la vie dure. Pourtant, le sujet est pris au sérieux : une étude de l’université de Washington a ainsi prouvé qu’une modification des cycles de sommeil se produisait cinq jours avant le phénomène de pleine lune et que les gens s’endormaient en moyenne trente minutes plus tard et dormaient jusqu’à une heure de moins durant cette période. Quand on sait que cet astre a le pouvoir de provoquer les marées, son impact sur notre sommeil ou nos émotions, et donc sur notre beauté, n’est au final pas une idée totalement farfelue.

En pratique :

L’Hair végétal, Rue du Sauveur 16, 6767 Rouvroy

Plus d’infos ici lhairvegetal.be

Lier énergie et esthétique

L’idée de créer son institut naît dans l’esprit d’Alexandra Germain après un burn-out, un parcours personnel, une guérison qui passe par le reiki et la prise de conscience qu’il est indispensable de lier énergétique et esthétique. Je suis esthéticienne de formation, mais je ne me retrouvais pas dans les soins classiques. Je suis allée me former en Suisse à la beauté par les plantes, les soins minéraux et la sonothérapie, nous raconte la maîtresse des lieux qui, aujourd’hui, propose des soins pour le corps ou le visage, tous additionnés d’une touche holistique.

Le Rituel énergétique, par exemple, est basé sur la sonothérapie ; une technique qui passe par la vibration des sons, avec des bols tibetains et des diapasons que j’applique là où je sens que la circulation des méridiens est altérée. Les vibrations dénouent les micro-nœuds qui bloquent notre bien-être. On va bien plus loin que le soin esthétique, cela nettoie les énergies, les mémoires. Cela vous semble perché, mais je n’ai rien inventé : la médecine chinoise est basée sur les méridiens depuis des millénaires. Travailler la circulation des énergies, c’est l’essence même du massage. Je pense qu’y ajouter un peu de karma, travailler sur les émotions connectées, cela agit sur la beauté extérieure ; pour moi, c’est une évidence.

Dans un autre soin, avec un “rituel des cristaux”, Alexandra intègre les pierres naturelles, posées dans les mains ou sur le visage : Cela renforce le pouvoir des plantes et quand on sait que stress, fatigue, chagrin, tout se marque sur notre visage, cela a du sens. Alexandra a lancé son concept il y a moins d’un an à Rixensart dans le Brabant wallon, où elle voit la clientèle affluer. J’ai douté de moi, pourtant. J’ai cru qu’on me prendrait pour une extraterrestre, mais je vois que les gens qui viennent chez moi sont au-delà de la beauté, d’un soin facialiste et de son pouvoir sculptant : ils sont en quête d’harmonie, cherchent à apaiser plein de petits maux et de blocages. Les gens sont plus conscients qu’avant des micro-blessures de la vie. Bien sûr que ce que je fais, ce n’est pas que de l’esthétique. Il y a beaucoup d’émotions, parfois des sanglots au cours de certains soins. Cela me conforte dans l’idée que ce que je fais a du sens.

Le corps, le cheveu et la lune

C’est dans cette mouvance qu’Alicia a ouvert le salon de coiffure L’Hair Végétal, à Lamorteau, dans le sud de la Gaume. Convaincue du pouvoir des plantes, elle a d’abord pensé
son établissement comme une parenthèse holistique pour quiconque voudrait s’offrir un moment de détente. Alicia ne voulait pas du salon conventionnel, où l’on se rend du bac
à shampoing au fauteuil en rang d’oignons pour se faire coiffer de façon impersonnelle.

Elle voulait surtout offrir une expérience plus personnalisée et plus relaxante qu’un rendez- vous classique. Suite à des problèmes de santé, j’ai commencé à prendre soin de moi. D’abord en mangeant des produits bio et en provenance directe du maraîcher, et puis, j’ai aussi voulu tester des produits naturels sur mes cheveux. Sa démarche personnelle s’est rapidement transformée en projet professionnel.

De fil en aiguille, elle a imaginé un salon de coiffure, où l’on vient se faire coiffer forcément, avec un rituel de massage associé à la séance. Et pourquoi pas après tout ? Tout a été pensé dans les moindres détails pour vous faire passer un pur moment de détente. De la musique apaisante, une ambiance tamisée, un fauteuil ultra moelleux… À la fin d’un soin, vous sortez de là avec une nouvelle coiffure, mais surtout plus détendue que jamais, comme si vous veniez de vous octroyer une semaine de vacances et un massage intégral du corps.

1 COMMENTAIRE

  1. On est en plein délire !
    ce qu’il faut bien comprendre, c’est que ce sont les croyances (des clients de ce genre de prestataires) qui font tout le “travail thérapeutique”. Je ne doute pas que de nombreuses personnes se sentent mieux, et je ne doute pas qu’elles sont sincères en le disant.
    mais ce qu’il faut bien comprendre, c’est que ce sont les pouvoirs (extrêmement développés, comme chez tous les humains) de leur propre cerveau qui font “tout le travail thérapeutique”, et en tous cas, qui expliquent le mieux-être ressenti.
    Les prestataires (pseudo-thérapeutes pour certaines ou certains) se croient parfois détenteurs de capacités hors du commun; la seule chose dont ils/elles sont détenteurs/détentrices, c’est un fort pouvoir de persuasion !
    Et leurs “résultats” ne s’expliquent, et c’est tout à fait vrai qu’il y a des résultats, que par les pouvoirs du cerveau humain.
    Sortons de l’illusion, sortons de croyances en pouvoirs extra-ordinaires, et redescendons sur terre.
    la spiritualité aussi existe, elle peut produire des résultats très puissants, surtout lorsqu’elle est mise en commun par des humains, par exemple dans une réunion maçonnique produisant ce qui est souvent nommé “l’égrégore”.
    Mes commentaires sont basés sur une cinquantaine d’années de pratique médicale, plus de quarante de pratique maçonnique, près de tente ans de pratique de l’hypnose, et une étude approfondie de l’humain (passant aussi par l’acupuncture, l’homéopathie, et quelques autres approches du fonctionnement humain et du fonctionnement du cerveau humain, dont l’étude des stratégies de réussite, et des recherches entre les ponts entre la psychologie et les neuro-sciences).
    Jérôme Lefrançois

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES