mar 23 avril 2024 - 15:04

”Rêve maçonnique”, un manifeste pour l’engagement !

Le rêve maçonnique – Plaidoyer pour une Franc-Maçonnerie militante dernier opus de Pierre Guelff vient d’être édité par les Éditions EME, maison d’édition belge fondée en 1989. Elles publient des ouvrages sur divers sujets, dont la franc-maçonnerie, l’histoire, la philosophie et la spiritualité.

La collection « Explorations maçonniques », forte déjà de 17 titres, a été créée en 2013. Elle propose des ouvrages de réflexion et d’analyse sur la franc-maçonnerie, ses origines, ses valeurs et ses pratiques. La collection est dirigée par Boris Nicaise – initié au Grand Orient de Belgique (GOB)en 1993, il rejoint la Grande Loge de Belgique (GLB) – et auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet.

Pierre Guelff, ancien ouvrier, est un auteur, journaliste, conférencier et chroniqueur radio (VivaCité, Fréquence Terre…) et télé (RTBF, TV5 Monde) belge qui a écrit de nombreux ouvrages portant sur divers sujets, notamment la franc-maçonnerie, l’ésotérisme, l’histoire, et les questions sociales et politiques. Dans le domaine de l’art royal, Pierre Guelff est particulièrement apprécié pour ses contributions qui éclairent les aspects historiques, symboliques et philosophiques de cette tradition séculaire. Ses travaux sur la maçonnerie visent à démystifier certaines des perceptions erronées associées à cette organisation, tout en mettant en lumière son influence culturelle, sociale et historique. Pierre Guelff, initié en 1988, s’attache à présenter la franc-maçonnerie d’une manière accessible au grand public, tout en fournissant des analyses suffisamment approfondies pour intéresser également les lecteurs déjà familiers avec le sujet.

Pierre Guelff publie, en novembre 2023, un ouvrage intéressant et provocateur intitulé Le rêve maçonnique : Plaidoyer pour une Franc-Maçonnerie militante.

La colonne vertébrale de son livre est composée de trois parties, à savoir « La franc-maçonnerie ‘’transparente’’ », nous offrant six chapitres, dont un sur une histoire succincte de l’art royal puis un autre sur les musées maçonniques tant en Belgique avec le MBM (Musée belge de la Franc-Maçonnerie, rue de Laeken à Bruxelles) qu’en France avec celui situé dans l’Hôtel du Grand Prient de France, tous deux faisant œuvre d’utilité publique et étant des fenêtres ouvertes sur le monde extérieur. Puis, les « Libertés fondamentales et activisme citoyen » permet à Pierre Guelff de traiter de la légalité et de l’omnipotence de la religion, puisant dans les écrits de l’éminent constitutionnaliste belge, professeur à l’Université libre de Bruxelles Marc Uyttendaele.

Joséphine Baker, studio Harcourt, en 1940.

Enfin, dans la troisième partie, Pierre Guelff donne des pistes afin de construire « le Temple de l’Égalité ». Construire ce temple métaphorique nécessitant l’engagement et la collaboration de toute la société, incluant les individus, les communautés, les organisations, et les institutions gouvernementales. Mais aussi les francs-maçons. Un processus continu qui demande du temps, de la patience, et un engagement sans faille envers les principes d’égalité et de justice pour tous. Dressant ensuite le portrait de francs-maçons connus allant de la danseuse, chanteuse, actrice et résistante française d’origine américaine Joséphine Baker à Jean-Baptiste-Clément à qui nous devons le « Temps des cerises »,  véritable hymne à la liberté, à l’amour et à la nature souvent chanté lors de manifestations politiques et sociales.

Henry Dunant.

En passant par Henry Dunant (1828-1910), homme d’affaires humaniste suisse, considéré comme le fondateur du mouvement de la Croix-Rouge internationale et qui obtint avec l’économiste et homme politique français Frédéric Passy, membre de l’Institut. Henry Dunant, bien qu’il ait donné une conférence au sein d’une loge, notamment à Genève en 1863, ne signifie pas nécessairement qu’il était lui-même franc-maçon. La question reste ouverte à l’interprétation, et il semble que la preuve définitive de son affiliation maçonnique soit absente​, malgré les écrits de l‘auteur. Mais Henry Dunant a partagé certains idéaux qui sont également valorisés par la franc-maçonnerie, comme l’humanité, la neutralité et l’aide désintéressée aux vulnérables.

Eugène Pottier, par Étienne Carjat.

L’auteur évoque aussi les personnalités de Louise Michel, Francisco Ferrer, Agricole Perdiguier dit Avignonnais la Vertu ou encore Eugène Potier, poète emblématique révolutionnaire auteur des paroles de « L’Internationale », en juin 1871.

Par « rêve maçonnique », nous pouvons entendre plusieurs dimensions reflétant les idéaux, les aspirations et les visions que la franc-maçonnerie cherche à promouvoir dans la société. Ce concept englobe la vision d’un monde imprégné des valeurs maçonniques telles que la fraternité universelle, l’égalité et la justice, la liberté, la tolérance et la liberté de pensée, et le progrès de l’humanité. Des piliers fondamentaux de la franc-maçonnerie. Un idéal de fraternité universelle, où tous les êtres humains sont liés par un sentiment de solidarité et de respect mutuel, indépendamment de leur origine, religion, ou statut social. Ce « rêve maçonnique » vise à promouvoir une société où cette fraternité transcende les divisions et favorise la paix et l’harmonie entre les peuples. Là où chaque personne peut s’épanouir tout en contribuant au bien-être collectif et à l’amélioration continue de la société.

Pierre Guelff.

Pierre Guelff, voix respectée dans le paysage intellectuel et culturel belge, appréciée pour sa capacité à traiter des sujets complexes avec érudition et accessibilité, aspire à un monde meilleur et nous invite à l’accompagner sur le chemin.

Le rêve maçonniquePlaidoyer pour une Franc-Maçonnerie militante

Pierre Guelff – EME Éditions, Coll. Explorations Maçonniques, 2023, 220 pages,

22 €

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti est directeur de la rédaction de 450.fm. Il a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du Compagnon de l’Union Compagnonnique des Compagnons du Tour de France des Devoirs Unis (UC) Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire, membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France (IMF) et médiateur culturel au musée de la franc-maçonnerie (Musée de France), il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour plusieurs revues obédientielles dont « La Chaîne d’Union » du Grand Orient de France et « Perspectives » de la Fédération française de l’Ordre Mixte International Le Droit Humain ou encore « Le Compagnonnage » de l’UC. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en a été le commissaire général. En 2023, il est fait membre d'honneur des Imaginales Maçonniques & Ésotériques d'Épinal (IM&EE).

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES