mer 17 avril 2024 - 14:04

“Le maillon” : Avec “Liberté, Égalité, Humanisme”, partez à la découverte de l’essence même de la franc-maçonnerie

Deux fois l’an, frères et sœurs attendent avec impatience la parution du « maillon de la chaîne maçonnique »…

Une revue que nous devons à Gilberte* et Philippe Colaneri**, tous deux à la très grande expérience maçonnique. En 1993, notre regretté Frère Daniel Ribes*** en devient le directeur. Rappelons qu’il s’était vu honoré par l’Institut Maçonnique de France (IMF) qui lui a attribué, à l’occasion du Salon Maçonnique du Livre (SML), en 2007, son prix spécial du jury pour son œuvre éditoriale et sa carrière.

Le maillon de la chaîne maçonnique, la revue

Le but premier du « maillon » étant d’apporter, au lecteur en général – amis(ies) profanes – mais aussi et surtout aux sœurs et frères de toutes obédiences, une réflexion propre à illustrer la diversité du panorama maçonnique tout en leur permettant d’approfondir le message contenu dans la pratique de toute loge. Avec toute sa spécificité que sont les pages du Compagnon et les pages du Maître.

Rappelons aussi que Le maillon fut nominé au Salon Maçonnique du Livre de Paris 2019, en catégorie « Revues » dans le cadre des prix littéraires de l’Institut Maçonnique de France (IMF).

Christine Ribes, directrice de publication.

Nous vous invitons à lire un extrait de l’éditorial que nous devons à Christine Ribes, directrice de publication :

« En cette fin de décembre où l’on célèbre le Solstice d’hiver virgule, la course du soleil reprend son ascension et chaque jour, la lumière gagne imperceptiblement sur les ténèbres. Omniprésent dans de nombreuses cultures, religions, tout comme en philosophie, la lumière occupe une place centrale dans la vie du Maçon. Il la reçoit lors de son initiation, il la cherche et la transmet tout au long de son parcours initiatique.

Cette transmission, principe fondamentale en Franc-maçonnerie, notre regretté Frère Jean Moreau, membre fondateur de la revue Le Maillon, à qui nous rendons hommage dans ce numéro, en avait fait une priorité, une philosophie de vie… »

Jean Moreau.

Avant d’aborder la vie et l’œuvre de Jean Moreau, revenons un instant sur le titre de ce numéro « Liberté, Égalité, Humanisme » et principalement en maçonnerie, où ces termes peuvent avoir des résonances si particulières.

La liberté, tout d’abord. Elle est fondamentale dans l’art royal, qui est une mise en œuvre de la liberté de pensée et d’expression pour tous ses membres.

L’égalité, ensuite. Les francs-maçons se rencontrent en tant que frères sans distinction de statut social, de race ou de croyance, soulignant l’égalité fondamentale de tous les êtres humains répandus sur la surface de la Terre.

L’humanisme, enfin. L’humanisme en franc-maçonnerie peut être vu comme une extension de l’égalité et de la liberté, promouvant des valeurs telles que le progrès, l’éducation et le bien-être de l’humanité.

Un magnifique trilogie de valeurs qui est représentative de nombreux idéaux maçonniques et peut se refléter dans les activités et les engagements pris par les loges et leurs membres.

La couverture de la revue Le maillon de la chaîne maçonnique met en avant plusieurs sujets traités dans cette édition, tels que les enjeux éthiques de l’intelligence artificielle, la franc-maçonnerie, la citoyenneté, et rend hommage à Jean Moreau.

La revue consacre treize pages en hommage au « Jean Moreau, Humaniste au grand cœur », à commencer par celui rendu par Marie-Dominique Massoni, présidente de la Fraternelle des écrivains, éditeurs et journalistes.

Extrait : « Prix littéraire de l’Institut Maçonnique de France pour l’ensemble de son œuvre en 2015, Jean Moreau fut et resta sérieux comme le galopin de la rue des Rosiers, un des élèves de monsieur Bled, oui le Bled des livres d’exercices et de règles qui nous ennuyaient tant, quand nous étions enfants, mais qui pourtant bâtirent des adultes qui écrivaient correctement et acquirent grâce à lui le goût de l’orthographe et de la syntaxe.

Jean et son compère Romain, réchappé du ghetto de Varsovie qui, comme lui usa ses culottes sur les bancs de l’école primaire de monsieur Bled, avant de devenir un journaliste de haut vol, parlaient souvent du bon maître lorsqu’ils se retrouvèrent, chargés d’années et toujours aussi Instituteur puis professeur de lettres-histoire dans l’enseignement technique, Jean multiplia les initiatives pédagogiques pour éveiller l’intérêt de ses ouailles à toutes les composantes de l’humanité en invitant dans sa classe de grands témoins, de grands résistants.

Attaché à la laïcité, il était de ceux qui n’en auraient jamais fait une idéologie, tant il incarnait les principes de tolérance et ceux de notre devise républicaine. L’école de la République, il en fut l’une des pierres d’angle ! … »

Statuette IMF.

Franc-maçon accompli et humaniste de grande envergure, rappelons simplement que Jean Moreau était une figure éminente du Grand Orient de France. Son engagement indéfectible dans la fraternité, la laïcité et le progrès humain a laissé une empreinte indélébile sur ceux qui l’ont connu. Il était un maçon passionné et érudit. Initié en 1973, Jean Moreau a gravi les échelons du Grand Orient de France avec une passion et une rigueur exemplaires. Son érudition et sa connaissance approfondie des rites et symboles maçonniques en ont fait un pilier de l’obédience.

Ses nombreux ouvrages, tels que Les Francs-Maçons et Symboles et paroles du monde, font référence dans le monde maçonnique. Il a également contribué à la revue Humanisme, partageant ses réflexions sur la franc-maçonnerie et ses liens avec la société. Professeur de profession, Jean Moreau a transmis son savoir et ses valeurs à des générations d’élèves.

Il était aussi un militant infatigable de la laïcité, il a lutté pour une société juste et égalitaire, où chaque individu est libre de penser et de croire. Il était une membre actif du Comité Laïcité Intégration. Défenseur des droits humains, il s’est investi dans de nombreuses causes sociales et humanitaires et avait été président du Cercle Mémoire et Vigilance de 2005 à 2008. Sa gentillesse, son écoute attentive et sa disponibilité étaient légendaires auprès de ses frères et sœurs.

Homme d’exception, notre frère Jean Moreau nous a quittés en 2023, laissant un grand vide dans la communauté maçonnique et humaniste. Son œuvre et son engagement continuent d’inspirer ceux qui aspirent à un monde meilleur. Il demeure un exemple de ce que peut être un franc-maçon et un humaniste au grand cœur. Son héritage précieux continuera d’inspirer les générations futures.

Karën Fort.
Didier Ozil.

Nous retenons aussi l’interview de la chercheuse et maîtresse de conférences à l’Université de la Sorbonne, qui travaille au LORIA (Laboratoire Lorrain de Recherche en Informatique et ses Applications), spécialisée dans le traitement automatique des langues (TAL) Karën Fort accordée à Didier Ozil, co-secrétaire de rédaction avec Laurent Segalini, dont l’expérience notable dans le domaine de la franc-maçonnerie est connu de tous – il a été initié au sein de l’Ordre Initiatique et Traditionnel de l’Art Royal (OITAR) en 1992 et en a été le Grand Maître général et fait maintenant partie du Suprême Conseil du Rite.

Nous retenons aussi de Dominique Segalen, auteure reconnue notamment pour ses ouvrages sur l’histoire de l’Ordre Maçonnique Mixte International Le Droit Humain comme pour son dernier opus, le roman initiatique Une nuit au parc (DETRAD, 2023) qui nous plonge dans un huis clos qui mêle la symbolique maçonnique et ses traditions anciennes,  son article «

Dominique Segalen.

Divagations autour d’une sépulture, ou Fernando sur le pavé ».

Par Fernando, il faut entendre Fernando Pessoa, père du sensationnisme – doctrine selon laquelle toutes les connaissances viennent des sensations –, poète portugais renommé qui a écrit sur de nombreux sujets, y compris sur l’initiation., mais ses écrits sont vastes et variés, et sans une référence spécifique à un poème nommé l’initiation, dont un de ses poèmes porte le nom. L’« Initiation » est une méditation profonde sur la nature de l’existence, l’illusion du monde matériel et le voyage de l’âme vers l’illumination.

Fernando Pessoa, à l’âge de 26 ans.

Fernando Pessoa a souvent exploré des thèmes d’identité, de métaphysique et de recherche de la compréhension au-delà du domaine physique. Ce poème particulier est un bel exemple de son œuvre, riche en symbolisme et en profondeur. Le poème commence par l’affirmation que l’on ne trouve pas de repos même dans la mort, suggérant que l’essence d’être transcende le sommeil physique ou la mort. Le corps est décrit comme la simple ombre de vêtements, soulignant l’idée que notre existence physique n’est qu’une couche extérieure, cachant notre véritable essence. Il nous invite à réfléchir sur la nature de la réalité, le soi et le voyage de l’âme. Ce voyage métaphysique à travers les étapes du dépouillement des possessions et de l’identité mondaines, invite à la réflexion sur la nature de la réalité, le soi, et le voyage de l’âme. C’est un appel à chercher la compréhension au-delà du superficiel et à reconnaître l’essence éternelle en soi.

À la fin, la revue se fait l’écho des « Rencontres maçonniques » en général et des « Rencontres Initiatiques – Spiritualité en Franc-maçonnerie » en particulier.

L’annonce détaille le programme de cette première la journée des « Rencontres Initiatiques », incluant diverses conférences – Roger Dachez, Dominique Clairembault –, tables rondes – Dominique Vergnolle, Gilles Ducret –, et un concert de clôture (Mozart et Haydn) avec Joël Pontet. Elle mentionne également que l’événement est parrainé par Franc-maçonnerie magazine, 450.fm, Journal de la FM sous tous ses angles, et la librairie DETRAD qui proposera une sélection de livres en lien avec ces Rencontres.

*Gilberte Colaneri (OE), succédant à Edwige Prud’homme, a été Grande Maîtresse de la Grande Loge Féminine de France pour une année (1975-1976) et ensuite, après Yvonne Dornès, deux années, de 1980 à 1982. Fondatrice de nombreuses loges, notre TCS Gilberte a été Souverain Grand Commandeur du Suprême Conseil Féminin de France du Rite Écossais Ancien et Accepté.

**Philippe Colaneri (OE) à qui nous devons, entre autres, un article dans Le maillon n° 95 – chapitre « Ésotérisme – sur « Note sur le rite » a longtemps collaboré avec René Guilly sur le Rite Français Moderne Rétabli. Travaux fruit de la loge « Du Devoir et de la Raison », du GODF.

Daniel Ribes.

***Initié en 1970 au sein de la respectable loge du Grand Orient de France « Les Inséparables du Progrès », à l’orient de Paris, Daniel Ribes (OE) joua un rôle essentiel dans la création, en 1974, de l’Ordre Initiatique et Traditionnel de l’Art Royal (OITAR). Il fut également Souverain Grand Commandeur du Rite de Salomon et Grand Maître Général de l’Ordre. Avec quelques Frères, dont l’écrivain et philosophe Daniel Béresniak (1933-2005) et le chansonnier, acteur, humoriste, caricaturiste et Régent de l’Institut de Pataphysique – science des exceptions et des solutions imaginaires – Léo Campion (1905-1992), il créa le Rite Opératif et Chevaleresque de Salomon (ROCS).

Le maillon de la chaîne maçonnique « Liberté, Égalité, Humanisme »

Revue indépendante d’information et de documentation inter-obédientielles

N° 154, Décembre 2023, 116 pages, 15 € – Disponible chez DETRAD.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti est directeur de la rédaction de 450.fm. Il a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du Compagnon de l’Union Compagnonnique des Compagnons du Tour de France des Devoirs Unis (UC) Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire, membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France (IMF) et médiateur culturel au musée de la franc-maçonnerie (Musée de France), il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour plusieurs revues obédientielles dont « La Chaîne d’Union » du Grand Orient de France et « Perspectives » de la Fédération française de l’Ordre Mixte International Le Droit Humain ou encore « Le Compagnonnage » de l’UC. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en a été le commissaire général. En 2023, il est fait membre d'honneur des Imaginales Maçonniques & Ésotériques d'Épinal (IM&EE).

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES