jeu 29 février 2024 - 13:02

Lumières de Chartres : Le secret alchimique des bâtisseurs dévoilé…

Jean-Pierre Bollen, auteur chez Alkemia éditions de L’alchimie de la cathédrale de Chartres, était alchimiste. Entendons par ce qualificatif qu’il pratiquait l’alchimie, cet art ancien qui combine des éléments de chimie, de physique, d’astrologie, d’art, de métallurgie, de médecine, de mysticisme et de religion…

Son autre casquette le faisait reconnaître par ses pairs comme radiesthésiste – nous l’imaginons bien volontiers armé d’un pendule ou de baguettes de sourcier –, une pratique considérée par beaucoup comme relevant du domaine ésotérique ou spirituel plutôt que scientifique. Ne doutons que, conjuguant ses deux talents, il nous emmène à travers un beau voyage. Celui de la découverte de la cathédrale de Chartres, via le prisme de l’alchimie. Tel le radiesthésiste qui trouve des objets ou des matériaux cachés, l’auteur nous fera trouver, non pas la Pierre philosophale, mais nombre de secrets…

Il est vrai que la cathédrale de Chartres est souvent citée comme un haut lieu alchimique et ésotérique, avec des interprétations qui suggèrent que ses bâtisseurs auraient laissé des messages symboliques ou initiatiques sur ses pierres et dans son architecture.

Ce chef-d’œuvre de l’architecture gothique qu’est la cathédrale de Chartres est toujours enveloppée de mystères. Elle est réputée pour avoir été un site sacré druidique, liant son histoire au paganisme et au christianisme. La présence d’une Vierge noire, symbole de fertilité et de mysticisme, ajoute à son aura mystique. Les Templiers, connus pour leurs secrets et leur spiritualité, sont également associés à Chartres, alimentant des légendes sur des reliques et des savoirs cachés conservés dans ses murs. Pour la majeure partie, la cathédrale construite en trente ans, contre une centaine d’années normalement, donne à penser à certains qu’il s’agit bien encore de la main et de la richesse de l’ordre du Temple

Il est vrai que la cathédrale de Chartres est souvent citée comme un haut lieu alchimique et ésotérique, avec des interprétations qui suggèrent que ses bâtisseurs auraient laissé des messages symboliques ou initiatiques sur ses pierres et dans son architecture. Le mystère alchimique de la cathédrale reste un sujet qui fascine de nombreux chercheurs, historiens, ésotéristes et amateurs d’architecture sacrée. Cette catalepsie découle de la richesse symbolique et des mystères architecturaux de la cathédrale, considérée par certains comme un livre de pierre renfermant des secrets alchimiques et spirituels.

Les éléments alchimiques de la cathédrale de Chartres peuvent être interprétés à travers ses vitraux, ses sculptures, et l’agencement même de ses structures. La lumière colorée filtrant à travers ses célèbres vitraux est souvent vue comme une métaphore du processus de transformation alchimique, passant de l’obscurité à la lumière, de la matière brute à l’esprit purifié.

C’est fort justement que, dans son ouvrage posthume, Jean-Pierre Bollen partage sa riche expérience. L’auteur explore tous les domaines du sacré, sans oublier que Chartres est aussi réputée pour son labyrinthe au sol – chef-d’œuvre médiéval symbolisant le chemin initiatique et spirituel vers l’illumination et la quête de la connaissance spirituelle – comme une allégorie du voyage alchimique de la mort à la renaissance, du plomb à l’or. Le labyrinthe invite à un parcours méditatif, reflétant le processus intérieur de transformation. Pour le chrétien, traditionnellement, il représente un voyage symbolique du pécheur vers le salut, reflétant la quête de l’âme humaine vers Dieu.

Labyrinthe de Chartres.

Jean-Pierre Bollen notre offre donc une perspective unique et profondément recherchée sur la cathédrale de Chartres, un des monuments les plus emblématiques et mystérieux de France. À travers plus de 50 ans de recherches, d’observations, et de passion, Jean-Pierre Bollen explore les secrets cachés et les symboles alchimiques inscrits dans l’architecture, les sculptures, les vitraux, et même la disposition astronomique de la cathédrale. Cet opus met en lumière des aspects peu connus de la cathédrale, comme les représentations androgynes d’Isaac au portail Nord, l’utilisation de symboles alchimiques et musicaux, ainsi que l’interaction entre la structure de la cathédrale et les phénomènes solaires, notamment comment les rayons du soleil caressent le labyrinthe à l’occasion du jour le plus long de l’année, le 21 juin au solstice d’été porteur d’une riche symbolique à travers les cultures (lumière, abondance et fertilité, être autres). Si cette période est souvent associée à la croissance, à la prospérité et au renouveau, gageons que la lecture de ce livre nous fera aussi grandir en éveillant nos esprits et en aiguisant notre saine curiosité.

P.-A. Nicolas.

La préface de Pierre-Alexandre Nicolas rend hommage à l’auteur qui collabora à la célèbre revue fondée par Paul Le Cour en 1926, Atlantis qui n’a cessé d’explorer les thématiques liées à l’ésotérisme, la mythologie, l’histoire ancienne et la tradition.

Paul Le Cour, fondateur d’Atlantis, consacrée à la tradition.

Jean-Pierre Bollen, apportant une vision différente, offre des clés de lecture pour comprendre tous ces symboles. Richement illustré, le livre ajoute une dimension alchimique et ésotérique à la cathédrale à sa compréhension, ce qui devrait intéresser autant les passionnés d’histoire de l’art, d’architecture, d’ésotérisme ainsi que les chercheurs spirituels ou les visiteurs curieux d’explorer les couches cachées de sens de ce monument historique.

Site Alkemia éditions.

L’alchimie de la cathédrale de ChartresJean-Pierre BollenAlkemia Éditions, 2024, 216 pages, 30 € – Découvrez le catalogue de stages 2024 concernant les activités en Géobiologie et en Géobiologie Sacrée (visite de lieux sacrés) pour l’année 2024…Alkemia éditions : 26, chemin de Saint Barthélemy – 26500 Bourg-Lès-Valence – Tél. 06.67.40.42.95/Courriel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti est directeur de la rédaction de 450.fm. Il a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du Compagnon de l’Union Compagnonnique des Compagnons du Tour de France des Devoirs Unis (UC) Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire, membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France (IMF) et médiateur culturel au musée de la franc-maçonnerie (Musée de France), il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour plusieurs revues obédientielles dont « La Chaîne d’Union » du Grand Orient de France et « Perspectives » de la Fédération française de l’Ordre Mixte International Le Droit Humain ou encore « Le Compagnonnage » de l’UC. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en a été le commissaire général. En 2023, il est fait membre d'honneur des Imaginales Maçonniques & Ésotériques d'Épinal (IM&EE).
Article précédent
Article suivant

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES