sam 24 février 2024 - 13:02

14/02/24 : « D’Albert le Grand aux Grands et Petits Albert : du savant et des magiciens » par le Groupe Île-de-France de Mythologie Française

Vous êtes cordialement invité à assister à la conférence publique et gratuite de Karin Ueltschi-Couchinoux, Professeur de langue et de littérature du Moyen-Âge à l’Université de Reims, sur « D’Albert le Grand aux Grands et Petits Albert : du savant et des magiciens ».

La présentation

À partir du XIIe siècle, l’attitude face au savoir (à la science et la connaissance…) devient le siège d’interrogations passionnées et parfois fatales ; ainsi, Virgile, le grand poète au savoir universel tourne sorcier, tandis qu’une rumeur attribue à Albert le Grand, immense savant et maître de saint Thomas d’Aquin, de son vivant encore, la paternité d’une manière de grimoire, toujours en circulation aujourd’hui sous deux formats : le Grand et le Petit Albert.

C’est que la polarisation tranchée permettant de séparer culture cléricale et techniques empiriques connaît alors une remise en question, la spéculation théorique de certains universitaires venant occasionnellement se frotter aux spécialisations des illettrés, artisans, paysans, femmes.

Nous allons retracer cette histoire passionnante qui parle d’hommes savants, de grandes inquiétudes, enfin, du manque de moyens de distinguer le possible de l’impossible, le naturel du surnaturel, enfin, la science de la magie.

Karin Ueltschi-Couchinoux.

Karin Ueltschi-Courchinoux, Professeur à l’Université de Reims. ​

Ses travaux portent sur l’histoire de la langue française ; l’articulation entre héritages chrétiens et préchrétiens ; la mythologie comparée ; enfin, le rapport entre traditions orales et savantes.

Elle a créé, en septembre 2018, un Séminaire dans le cadre du laboratoire CRIMEL (EA 3311, Université de Reims) ,« Grandes et Petites Mythologies ». Quelques publications avec la conférence :

Savoir des hommes, Sagesse des femmes. Savants ou magiciens, matrones ou sorcières, Paris, Imago, 2024.

La Mesnie Hellequin en conte et en rime. Mémoire mythique et poétique de la recomposition, Paris, Champion, 2008.

La main coupée.  Métonymie et mémoire mythique, Paris, Champion, 2010.

Le Pied qui cloche ou le lignage des boiteux, Paris, Champion, 2011.

Grandes et Petites mythologies 1. Monts et abîmes : des dieux et des hommes, (avec Flore Verdon), Reims, EPURE, 2020 ; Grandes et Petites mythologies 2. La Faune et la Flore, (avec Flore Verdon), Reims, EPURE, 2022.

Vous avez dit GIDFMF ?

Le Groupe Île-de-France de Mythologie Française (GIDFMF) est une association culturelle indépendante (loi 1901) constituée en 1999.

L’association sert de cadre d’échanges sur toutes disciplines en rapport avec le mythe, telles les traditions populaires, les croyances, les légendes, les chansons de geste et autres littératures.

Son territoire de prédilection est par définition l’Île-de-France, mais elle sait faire place aux ”voisins” lorsqu’il y a lieu.

Son domaine d’activité et d’études : selon l’intérêt des adhérents, des sociétés amies et des invités, les diverses mythologies sont interrogées en se confrontant à l’ethnologie, les folklores, le celtisme, la linguistique, la numismatique, l’archéologie, l’hermétisme…

L’association est ouverte à toutes les familles de pensée dans le respect des droits moraux fondamentaux. Parmi ses activités le GIDFMF organise des conférences publiques et des sorties et ateliers mythologiques en Île-de-France et publie un bulletin de liaison trimestriel : La Lettre d’Île-de-France. Le Groupe Île-de-France de Mythologie Française vient de se doter d’un site où paraîtront différents articles sur nos centres d’intérêt ou d’études et sur lequel nos événements seront annoncés. N’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter pour connaître nos activités et événements ,conférences et sorties mythologiques). Pour soutenir nos actions vous pouvez adhérer (10 €/an ) L’abonnement à La lettre IDF : 15 €). En savoir +

La thématique 2023-2024 est « MAGES, DEVINS ET SAINTS GUÉRISSEURS ».

[NDLR : Les conférences à la mairie du 9e arrondissement de Paris du Groupe Île-de-France de Mythologie Française (GIDFMF) présentent toujours un très grand intérêt. Nous les avons connus dès le début des années 2000 où nous avions grand plaisir à tenir le stand livres tenu par un libraire – du style ‘’Librairie du Merveilleux » » – du 2e arr. de Paris en appartement, offrant ainsi à la nombreuse assistance la possibilité d’acquérir des ouvrages neufs, anciens ou d’occasion sur diverses thématiques (Alchimie, druidisme, ésotérisme, franc-maçonnerie, mythologie, philosophie, religion, etc.).

Quant à Albert le Grand, également connu sous le nom d’Albertus Magnus ou Saint Albert le Grand, était un moine dominicain allemand et un éminent érudit médiéval, né vers 1200 et décédé en 1280. Il est surtout connu pour ses contributions exceptionnelles dans de nombreux domaines du savoir, y compris la philosophie, la théologie, les sciences naturelles, l’alchimie et l’astronomie.

Albert le Grand est souvent considéré comme l’un des plus grands philosophes et théologiens du Moyen Âge. Il a joué un rôle clé dans l’introduction et l’interprétation de la philosophie d’Aristote dans le monde chrétien occidental. Ses travaux ont servi de pont entre la pensée antique et la scolastique médiévale.

Il était également un naturaliste curieux, s’intéressant à une multitude de sujets scientifiques, notamment la botanique, la biologie, la géologie et la physique. Son approche empirique de l’étude du monde naturel était relativement avancée pour son époque.

Sceau d’Albert le Grand en tant qu’évêque de Ratisbonne, 1261.

Bien qu’aujourd’hui, l’alchimie soit souvent reléguée au rang de pseudo-science, à l’époque d’Albert, elle était considérée comme une branche sérieuse de l’étude naturelle. Albert a également écrit sur des sujets astronomiques, bien que ses contributions dans ce domaine soient moins connues que ses travaux en philosophie et en théologie.

Athanor.

« D’Albert le Grand aux Grands et Petits Albert : du savant et des magiciens » semble évoquer une évolution historique et culturelle intéressante. En revanche, les « Grands et Petits Albert » font référence à deux livres de magie populaire en France et dans d’autres parties de l’Europe, publiés bien après la mort d’Albert le Grand. Le « Grand Albert » et le « Petit Albert » sont des recueils de connaissances populaires, de recettes, de sortilèges, de charmes et de superstitions. Ils sont souvent attribués, sans preuve réelle, à Albert le Grand, mais leur contenu est largement éloigné des travaux savants et philosophiques d’Albert.

Ce contraste entre Albert le Grand, une figure importante de l’histoire intellectuelle, et les ouvrages de magie populaire qui portent son nom, illustre la manière dont les figures historiques peuvent être mythifiées et comment leurs noms peuvent être utilisés pour légitimer des pratiques et des croyances éloignées de leurs véritables enseignements et réalisations. Il met également en lumière les différences entre la connaissance académique et la culture populaire à travers les siècles. Une conférence des plus passionnantes !]

Infos pratiques

Mercredi 14 février 2024 à 19 h.

Mairie du 9e arr., 6, rue Drouot – Paris 9e (2e étage) (M° Richelieu-Drouot)

Groupe Île-de-France de Mythologie Française (GIDFMF), le programme 2024.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti est directeur de la rédaction de 450.fm. Il a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du Compagnon de l’Union Compagnonnique des Compagnons du Tour de France des Devoirs Unis (UC) Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire, membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France (IMF) et médiateur culturel au musée de la franc-maçonnerie (Musée de France), il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour plusieurs revues obédientielles dont « La Chaîne d’Union » du Grand Orient de France et « Perspectives » de la Fédération française de l’Ordre Mixte International Le Droit Humain ou encore « Le Compagnonnage » de l’UC. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en a été le commissaire général. En 2023, il est fait membre d'honneur des Imaginales Maçonniques & Ésotériques d'Épinal (IM&EE).

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES