mer 28 février 2024 - 06:02

Olentzero est-il le Père Noël basque ?

Olentzero est une figure mythique du folklore basque, représentant un charbonnier qui apporte des cadeaux aux enfants la nuit de Noël.

Traditionnellement, avec son visage noirci par la poussière du charbon de bois, Olentzero a un air un peu terrifiant et est décrit comme un homme vêtu de vêtements paysans et portant un béret basque, souvent accompagné d’une pipe et d’un sac rempli de cadeaux et de bonbons. Olentzero est célébré dans de nombreuses parties du Pays Basque, tant français qu’espagnol, pendant la période de Noël, avec des défilés et des festivités en son honneur.

Au Pays Basque, Olentzero est un personnage central

Dans la culture et la tradition basques, particulièrement associées à la célébration de Noël, il est associé à charbonnier, reflétant ses origines modestes et son lien avec la nature et le travail manuel.

Olentzero.

Le charbonnier, comme ici au Pays Basque, possède un symbolisme très riche.

Olentzero est ainsi directement lié à la terre et à la nature. Rappelons que le processus de fabrication du charbon implique la transformation du bois en charbon à travers le feu. Ce processus peut symboliser la transformation, la régénération et le renouveau.

Arbre généalogique de la mythologie basque.

Dans de nombreuses cultures, le feu est un élément de purification et de renouveau, et le rôle du charbonnier dans ce processus peut être vu comme métaphorique de ces thèmes. Souvent, le charbonnier est représenté comme une figure solitaire, passant beaucoup de temps seul dans les forêts ou les montagnes. Cette solitude peut symboliser la sagesse, la réflexion intérieure et une forme de connexion spirituelle ou mystique avec le monde.

Sugaar, la moitié masculine de la déesse basque Mari

Dans le cas d’Olentzero, le charbonnier n’est pas seulement un travailleur, mais aussi un bienfaiteur qui apporte des cadeaux. Cela peut symboliser la générosité qui émane d’un mode de vie simple et en harmonie avec la nature, ainsi qu’une récompense pour le travail acharné et l’honnêteté.

Olentzero représente aussi un ancrage dans les traditions et les modes de vie anciens. Dans un monde en constante évolution, le charbonnier rappelle les valeurs et les pratiques du passé.

Enfin, pour qui est charbonnier, nous savons pertinemment que cela symbolise le cycle de la vie – la croissance, la mort, et la renaissance. Le charbon est créé à partir de la destruction (brûler le bois) et, à son tour, devient une source d’énergie et de vie. Un symbolisme – transformation, sagesse, générosité, tradition – multidimensionnel !

Portail de la mythologie basque.

La représentation d’Orentzero

Il est souvent représenté comme un homme robuste, avec des traits caractéristiques d’un travailleur de la terre : un visage marqué par le travail en extérieur, une barbe fournie, et habillé de manière simple mais fonctionnelle. Il incarne non seulement l’esprit de générosité et de festivité de Noël mais est aussi un symbole de la culture et de l’identité basques. Les célébrations d’Olentzero incluent généralement des chansons, des danses, et des parades où il est porté en effigie ou incarné par une personne en costume traditionnel.

Et étymologiquement parlant ?

L’étymologie du terme Olentzero n’est pas clairement définie. En vérité, plusieurs théories existent…

Bon Cousin Charbonnier (BCC).

Une théorie suggère qu’Olentzero dérive du basque « olen » (charbon) et « tzero » (bon), se traduisant littéralement par bon charbonnier. Cela reflète son rôle de charbonnier dans la tradition.

D’ailleurs, ne dit-on pas Bon Cousin Charbonnier (BCC) ?

Par ailleurs, certains chercheurs croient que le personnage d’Olentzero pourrait avoir des racines préchrétiennes, remontant à des célébrations païennes liées au solstice d’hiver. Le nom pourrait donc être associé à ces anciennes traditions.

Les linguistes suggèrent plutôt que le nom pourrait avoir été influencé par d’autres langues ou cultures qui ont interagi avec le Pays Basque au fil du temps.

Finalement, Olentzero reste entouré de mystères… entrelacées avec les mythes et les histoires transmises de génération en génération. Sacré Pays Basque !

Mais la question reste posée : Olentzero est-il le Père Noël ?

Il est souvent comparé au Père Noël en raison de son rôle de porteur de cadeaux durant la période de Noël. Cependant, il est distinct du Père Noël en plusieurs aspects importants.

D’abord, parce qu’Olentzero est spécifiquement ancré dans la culture basque, tandis que le Père Noël, tel qu’on le connaît aujourd’hui, est un personnage d’origine plus occidentale et largement popularisé par les traditions américaines et européennes.

Jonathan Meath en Père Noël.

Olentzero est traditionnellement représenté comme un charbonnier, avec une apparence plus rustique et liée au travail, tandis que le Père Noël est souvent décrit comme un homme joyeux et rondouillard habillé de vert à l’origine puis de rouge dès les années 30, après une campagne de pub de Coca-Cola qui a mis en valeur la figure de « Santa Claus ».

 Ensuite, parce que les traditions entourant Olentzero sont spécifiques au Pays Basque, impliquant des chansons, des défilés et d’autres célébrations communautaires. Le Père Noël, en revanche, est associé à une gamme plus large de traditions occidentales, telles que la distribution de cadeaux, les chaussettes de Noël et les voyages en traîneau tiré par des rennes.

Les rennes du père Noël patientent durant la distribution de cadeaux (1891).

L’histoire d’Olentzero a des racines plus anciennes et peut-être même préchrétiennes, liées aux célébrations du solstice d’hiver. Le Père Noël, tel que nous le connaissons aujourd’hui, est le résultat d’une évolution plus récente, influencée par diverses figures historiques et légendaires, dont Saint Nicolas. Notons, quand même, que la légende de saint Nicolas est établie depuis le Moyen Âge.

Quitte à décevoir nos fidèles lecteurs et bien qu’Olentzero et le Père Noël partagent le fait de distribuer généreusement des cadeaux pendant la saison de Noël, Olentzero n’est pas le Père Noël.

Cependant, mes très chères sœurs et très chers frères, en cette période de réjouissance et de lumière, je vous adresse mes vœux les plus fraternels. Que la joie de Noël illumine vos cœurs et vos foyers, et que les principes de notre auguste fraternité rayonnent dans vos actions et vos pensées. Puissions-nous continuer à bâtir ensemble, avec force et sagesse, sur le chemin de l’amélioration personnelle et du bien commun.

Bon & Joyeux Noël à tous !

Et que la paix et l’harmonie soient avec vous en cette saison et tout au long de l’année à venir.

Sources : Wikimedia Commons, Geo.fr, olentzeroren lagunak, que faire pays basque

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti est directeur de la rédaction de 450.fm. Il a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du Compagnon de l’Union Compagnonnique des Compagnons du Tour de France des Devoirs Unis (UC) Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire, membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France (IMF) et médiateur culturel au musée de la franc-maçonnerie (Musée de France), il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour plusieurs revues obédientielles dont « La Chaîne d’Union » du Grand Orient de France et « Perspectives » de la Fédération française de l’Ordre Mixte International Le Droit Humain ou encore « Le Compagnonnage » de l’UC. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en a été le commissaire général. En 2023, il est fait membre d'honneur des Imaginales Maçonniques & Ésotériques d'Épinal (IM&EE).

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES