mer 17 avril 2024 - 14:04

La France, capitale mondiale des francs-maçons

De notre confrère entreprendre entreprendre.frPar Pierre Bernard, juriste

Alors que le nombre de membres diminue fortement au niveau mondial, la France enregistre une croissance impressionnante et unique en son genre. Alors que le nombre de francs-maçons est en baisse partout dans le monde, le France s’impose comme la capitale mondiale de la franc-maçonnerie avec au moins 160 000 adeptes.

La Grande Loge Nationale Française (GLNF) et la Grande Loge de France (GLDF) sont les principales obédiences, avec des membres estimés entre 31 000 et 33 000 chacune. De plus, il existe de nombreuses autres obédiences, chacune comptant entre 1000 et 5000 membres. La France détient également le record mondial du nombre de Grandes Loges sur un même territoire. Au cours des dernières décennies, la franc-maçonnerie en France a presque triplé en nombre, ce qui constitue une croissance unique au monde.

Francs-maçons à la recherche de l’équilibre

Cependant, malgré cette croissance impressionnante, la franc-maçonnerie en France doit relever de nombreux défis. Environ 30 % des membres quittent la franc-maçonnerie dans les cinq ans suivant leur admission, principalement par lassitude ou désir de découvrir autre chose. De plus, l’assiduité en loge n’atteint pas toujours les niveaux souhaités, avec un taux de participation parfois inférieur à 50 %.

La franc-maçonnerie française cherche à trouver un équilibre et une stabilité malgré une croissance remarquable. Les défis actuels pourraient bien façonner le futur de cette institution millénaire à l’échelle mondiale.

12 Commentaires

  1. “La Grande Loge Nationale Française (GLNF) et la Grande Loge de France (GLDF) sont les principales obédiences, avec des membres estimés entre 31 000 et 33 000 chacune.”

    Euh… Le GODF aurait environ 52 000 membres.

    “Entreprendre” de débusquer les fausses affirmations me semble nécessaire. Une entreprise qui se bases sur des données erronées risque fort le dépôt de bilan.

  2. Il ne faut pas oublier aussi que la Grande Loge de France admet perdre tous les ans plus de 1000 frères depuis 4/5 ans au profit de Grande Loge de taille intermédiaire comme la Grande Loge Traditionnel de France qui compte plus de 2000 frères

    • Jean David je pense qu’on est plutôt réellement 1800 que 2000 à la GLTF, mais il a surtout oublié la GLAMF, le GLTSO, et d’autres obédiences régulières, qui travaillent également sur le GADL’U, avec qui nous échangeons aussi fraternellement qu’avec la GLDF…
      Et hélas nombre de nos anciens frères de la GLNF ne peuvent pas le faire officiellement, ce qui leur fait oublier les vraies données….

  3. Comment le GODF a pu être oublié ? Ici il est relégué au rang des petites et moyennes Obédiences… alors qu’elle est LA 1ere Obédience Française !
    M Pierre Bernard, juriste, aurait dû pousser ses investigations et mettre en application un de nos principes : la recherche de la vérité.

  4. Effectivement, le Grand Orient (GODF)
    peut être fâché. Se donner autant de mal au service Com et ne pas être nommé comme première obédience de France, c’est décevant.
    Faire des réunions pour recruter par l’intermédiaire du Comité d’Entreprise d’une très grande banque française, que je ne nommerais pas, j’ai assisté à ça, et ne pas être reconnu comme tel, c’est bête. Tous ces efforts pour recruter et voir quelqu’un qui oublie de faire de la Pub pour le G. O.,c’est lamentable ! Pourquoi se donner tant de mal ? Ceci en toute fraternité.

  5. On est bien d’accord, le papier de ce journaliste est d’une nullité déplorable et Entreprendre pourrait se payer le luxe de vérifier ses publications … Mais à la lecture des commentaires, comment peut-on continuer à s’invectiver pour savoir qui, en définitive, a la plus grosse … obédience ?! Les idéaux de la FM méritent mieux que cette bagarre de clochers et il reste tant à faire.

  6. « Environ 30 % des membres quittent la franc-maçonnerie dans les cinq ans suivant leur admission. »
    Il serait bien de connaître les proportions de ces démissions en fonction du type de maçonnerie qu’ils ont rejoint (sociétales vs spirituelles).
    Les nouveaux frères que j’ai eu à rencontrer, qui ont été déçu et me parlaient de démission l’étaient car ils recherchaient du spirituel et sont tombés sur du sociétal, beaucoup plus rarement chez les apprentis atterris directement dans du spirituel/traditionnel.
    Mais je ne parle que de ma « petite » expérience.

    • J’ai observé l’inverse… des francs-maçons abandonnent car saturés par le symbolisme et la spiritualité mais recherche plutôt une maçonnerie en prise avec la réalité et la société.
      On constate, par exemple, cette translation dans la maçonnerie américaine ; il y a de nombreuses loges qui ont rejoint le GODF en raison des travaux sociétaux qu’ils y trouvent.

  7. Ou l’article est tronqué… ou il faut que ledit juriste nommé Pierre Bernard nous explique comment il arrive au total de 160 000 Francs-maçons en France sans y additionner les 52 ou 53000 membres du Grand Orient de France et les 16000 membres du Droit Humain … quand dans le même temps, il ne relève que 31000 et 33000 membres de 2 obédiences… plus quelques petits milliers de membres de poussière d’obédience ….
    Il est étrange d’observer que ce Pierre Bernard, qui se pense Frère, occulte la moitié des Francs-maçons de France !

  8. Ou l’article est tronqué… ou il faut que ledit juriste nommé Pierre Bernard nous explique comment il arrive au total de 160 000 Francs-maçons en France sans y additionner les 52 ou 53000 membres du Grand Orient de France et les 16000 membres du Droit Humain … quand dans le même temps, il ne relève que 31000 et 33000 membres de 2 obédiences… plus quelques petits milliers de membres de poussière d’obédience ….
    Il est étrange d’observer que l’auteur de l’article qui se pense Frère, occulte la moitié des Francs-maçons de France !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES