jeu 22 février 2024 - 00:02

Mystères et secrets de Rennes-le-Château

Dans son avant-propos, cet avocat de métier et féru d’histoire qu’est André Salaün, réputé pour ses recherches fondées sur des sources solides et fiables nous relate les circonstances qui, dès 1992, l’ont conduit finalement à écrire ce passionnant ouvrage.

Et de commencer par faire un zoom sur Rennes-le-Château, petit village pittoresque situé sur une colline, offrant une vue panoramique sur la vallée de l’Aude,  connu pour son église Sainte-Marie-Madeleine, qui joua un rôle central dans les mystères et les légendes.

Villa Béthanie.

Puis de s’intéresser à la présence du personnage aux multiples facettes qu’est l’abbé Bérenger Saunière. Il aurait fait, en 1885, de mystérieuses découvertes entourées de secrets, tels des parchemins codés… Devenant par la suite incroyablement riche et entreprenant d’importantes rénovations dans l’église et Villa Béthanie, sa résidence.

L’abbé Bérenger Saunière (1852-1917) est donc au cœur des mystères qui entourent le village. Les théories varient considérablement, allant de la découverte d’un trésor caché à la possession de connaissances ésotériques. Cependant, malgré de nombreuses enquêtes et spéculations, la véritable nature de sa découverte et de sa richesse reste largement inexpliquée et continue de susciter l’intérêt et la curiosité de chercheurs et d’amateurs d’énigmes.

Emma Calvé en 1885.

André Salaün décrypte tout cela pour notre plus grand profit et plaisir, dressant aussi le portait des personnages ayant fréquentés l’abbé comme, entre autres, son évêque, Félix-Arsène Billard, ou le père Émile Hoffet qui le mis en relation avec la célèbre cantatrice Emma Calvé (1858-1942), passionnée d’occultisme et Supérieur Inconnu de l’ordre martiniste, amie de Gérard Encausse, dit Papus et de Joseph Péladan, tout comme la comtesse de Chambord qui lui fit don de 3000 francs-or, soit a minima 15 000 euros d’aujourd’hui !

Pour cela, l’auteur s’inspire beaucoup du livre Le trésor maudit de Rennes-le-Château de Gérard de Sède, celui-là même qui popularisa que les Templiers auraient pu avoir un lien avec Rennes-le-Château et que l’abbé Saunière aurait pu découvrir des secrets ésotériques ou un trésor caché.

Tout comme lui d’ailleurs, André Salaün explore tous les mystères de Rennes-le-Château, en mettant en avant les prétendues découvertes de l’abbé Bérenger Saunière et les énigmes entourant ses rénovations extravagantes de l’église locale.

Pour cela, il nous raconte des histoires de trésors perdus ou cachés. Ceux des Wisigoths, des Templiers et des Cathares. Ils ont capturé notre imaginaire des gens et continuent de susciter des recherches et des aventures. Bien que ces trésors incluent souvent des objets en or, en argent, en bronze et d’autres matériaux précieux pouvant être des bijoux, des pièces de monnaie, des armes, des objets religieux ou funéraires, des manuscrits ou des connaissances ésotériques, demeurent introuvables. Leur mystère et leur légende persistent…

André Salaün, dans son chapitre sur « Le grand secret », reprend cette théorie fondée sur l’interprétation sélective de textes anciens, de manuscrits apocryphes et d’autres sources historiques toutefois contestées suggérant que Jésus et Marie-Madeleine auraient eu une relation plus intime que ce qui est décrit dans les textes religieux traditionnels, et que des preuves de cette relation seraient cachées dans un tombeau secret. Voire que Jésus de Nazareth, considéré par les chrétiens comme le Fils de Dieu et le Sauveur du monde, et Marie-Madeleine, dont l’histoire a été interprétée de différentes manières dans les traditions chrétiennes, reposeraient dans la même sépulture, dans la région de Rennes-le-Château…

Église Sainte-Marie-Madeleine.

Et sans son épilogue, l’auteur récapitule toutes les théories étudiées et émet quelques hypothèses.

Le lecteur ne manquera pas d’être profondément intrigué par l’ouvrage, André Salaün ouvrant de nouvelles perspectives et explorant une voie inédite.

Mystères et secrets de Rennes-le-Château

André Salaün – Le Mercure Dauphinois, 2023, 280 pages, 17,50 €

Disponible chez l’éditeur – ISBN :978-2-35662-296-9

4 Commentaires

  1. Je vais me procurer cet ouvrage qui, je l’espère, va apporter un peu plus encore que les dizaines qui ont été écrits sur Rennes le Chateau, et que” j’ai tous lu”. Rennes que j’ai visité aussi. Et surtout va apporter une vision réaliste et objective.
    Car le mystère de l’abbé Saunière est un exemple d’un fait historique interprêté de multiles façons suivant l’angle de vue !
    Prenons la richesse : il en a fallu des fonds pour édifier la villa Béthany, la Tour, équiper l’église et le presbytère, et en faisant monter les pierres de taille de la vallée sur ce pic. Mais des auteurs estiment que cela n’a pas dû coûter tant que ça ! Et donc que les quelques pièces d’or primitivement trouvées et la simonie intense à laquelle se livrait l’abbé y suffisaient. (il est exposé dans le “musée” 500 lettres de sollicitation pour des messes ! une supérieure de couvent l’envoie paître en lui demendant de ne plus lui écrire !)
    L’ésotérisme : l’église fourmille de pistes ésotériques. Voire ! Des auteurs n’y trouvent que des statues et tableaux saint-sulpiciens ! Moi-même me suis “fais avoir” en croyant voir les signes des trois grades faits par les anges entourant le bénitier… alors qu’ils décomposaient simplement le signe de croix ! Mais quid de ce tableau du chemin de croix avec un personnage en kilt ! (qu’y faisait cet”écossais” au 1er siècle ou au temps de Saunière ,) et de cette mise au tombeau à la nuit obscure, alors qu’elle fut mise avant la nuit (shabat commence à la première étoile visible) ?
    Et surtout, comment expliquer le défilement de visiteurs de haut rang de l’abbé Saunière (on a parlé de l’archiduc d’Autriche !).
    Ah, nous aurons encore des “l’énigme sacrée” et des “da vinci code”…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti
Yonnel Ghernaouti est directeur de la rédaction de 450.fm. Il a fait l’essentiel de sa carrière dans une grande banque ancrée dans nos territoires. Petit-fils du Compagnon de l’Union Compagnonnique des Compagnons du Tour de France des Devoirs Unis (UC) Pierre Reynal, dit « Corrézien la Fraternité », il s’est engagé depuis fort longtemps sur le sentier des sciences traditionnelles et des sociétés initiatiques. Chroniqueur littéraire, membre du bureau de l'Institut Maçonnique de France (IMF) et médiateur culturel au musée de la franc-maçonnerie (Musée de France), il collabore à de nombreux ouvrages liés à l’Art Royal et rédige des notes de lecture pour plusieurs revues obédientielles dont « La Chaîne d’Union » du Grand Orient de France et « Perspectives » de la Fédération française de l’Ordre Mixte International Le Droit Humain ou encore « Le Compagnonnage » de l’UC. Initiateur des Estivales Maçonniques en Pays de Luchon, il en a été le commissaire général. En 2023, il est fait membre d'honneur des Imaginales Maçonniques & Ésotériques d'Épinal (IM&EE).

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES