jeu 22 février 2024 - 02:02

2013 – 2023 – Dix ans de la Grande Loge Indépendante de France (G.L.I.F.)

La G.L.I.F. est née de la volonté de sept Frères, appelés depuis, « Pères Fondateurs », le 6 novembre 2011, de créer un espace de sauvegarde pour des Frères de la Grande Loge Nationale Française (GLNF), emportée à l’époque depuis plus d’un an dans un tumulte maçonnique et civil, qui culmina, la même année par sa mise sous administration judiciaire.

Les retraits de reconnaissance de la qualité maçonnique de la GLNF, de la part d’un nombre de plus en plus nombreux de Grandes Loges dans le monde, n’avait cessé d’augmenter. Ce petit groupe de Frères avait été averti de la décision prise par cinq Grandes Loges européennes (Grandes Loges Unies d’Allemagne, Grande Loge Suisse Alpina, Grande Loge Régulière de Belgique, Grande Loge du Luxembourg et Grande Loge d’Autriche) de retirer à leur tour leur reconnaissance à la GLNF, ce qui fut fait le 10 juin 2012. Et d’encourager les Frères français de cette obédience à se mettre à l’abri en créant une Grande Loge régulière et en se regroupant avec d’autres Grandes Loges françaises reconnues comme transmettant la tradition maçonnique.

Or bien avant 2012-2013, sept Frères membres de la GLNF, pressentant l’avenir perturbé de leur obédience dès 2009, se sont, dans un premier temps, échangés leurs avis et leurs réserves sur l’avenir de la GLNF.

Les fondateurs de la G.L.I.F. suivirent ce conseil et créèrent d’abord un groupe de travail en ce sens dénommé « La Fraternité des Anciens Devoirs », qu’ils transformèrent ultérieurement en Grande Loge Indépendante de France, dès que les trois grandes « Loges-Mères » (Grande Loge Unie d’Angleterre, Grande Loge d’Écosse et Grande Loge d’Irlande) déclarèrent la suspension de leur reconnaissance de la GLNF, le 19 septembre 2012. La G.L.I.F se sépara de la GLNF dans un respect mutuel et esprit pacifique, souhaitant entreprendre son propre chemin, à l’abri du bruit et de la fureur d’alors et de la recherche du nombre.

G.L.I.F., Maison des Maçons, 40 rue de Cronstadt – Paris 15e arr.

La G.L.I.F. fut officiellement créée le 1er décembre 2012 et consacrée rituellement le 12 janvier 2013 ; elle reçut sa qualité de « régulière d’origine » par la Déclaration de Vienne, signée le 29 janvier 2013 par les cinq Grandes Loges européennes précitées.

À l’origine, les loges pétitionnaires, c’est-à-dire créatrices de la G.L.I.F., furent au nombre de quatorze, ce qui explique les sept équerres et sept compas de son sceau. Son organisation fut d’emblée originale 

o   Convent, c’est-à-dire assemblée des Délégués des loges, pour l’élection des membres des organes : 

o   Haut-Conseil, groupe des Pères Fondateurs, à l’origine puis renouvelé par tiers tous les deux ans, sans pouvoir de vote au Convent ; 

o   Chambre de Justice ; 

o   Conseil National des chargés de chantier par le Grand Maître.   

Un rapprochement de la G.L.I.F. avec d’autres Grandes Loges fut engagé, dès 2012, en vue de créer une puissante Confédération Maçonnique de France. Mais les circonstances firent qu’elle ne put aller au bout de son projet. Cependant des relations personnelles et institutionnelles, ont demeuré fraternelles et solides entre elles, et particulièrement avec la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française et avec la Grande Loge de France.

G.L.I.F., Maison des Maçons, 40 rue de Cronstadt – Paris 15e arr.

Soucieuse de paix et de tranquillité pour le bien des Frères et la pratique d’une Maçonnerie pure et apaisée, la G.L.I.F. se donna pour ligne d’être discrète dans sa communication vers l’extérieur. Le nombre de loges souhaitant venir travailler sous ses auspices augmentait régulièrement par effet de bouche à oreille, de bonne réputation et d’image favorable. 

Pour faciliter les contacts avec des Frères toujours en déshérence, un site Internet ouvert fut constitué en 2020 : www.glif.fr, avec un blog également ouvert présentant des articles de qualité reconnue et les fameux « Cahiers Bleus » très appréciés de l’extérieur, et un extranet pour des informations réservées aux membres.  

G.L.I.F., Maison des Maçons, 40 rue de Cronstadt – Paris 15e arr.

Dix ans plus tard, La G.L.I.F. comprend, à fin 2023, quelque 600 membres regroupés en quelque 40 loges, souveraines pour leur pratique maçonnique sous la Constitution et le Règlement Général dit « Règle des Maçons » de la G.L.I.F. 

Les rites pratiqués sont le Rite Écossais Rectifié, le Rite Français, le Rite Anglais style Emulation, le Rite Standard d’Écosse et depuis peu le Rite Écossais Ancien et Accepté « 1802 ».

Des déclarations d’amitié et de reconnaissance ont été établies avec plusieurs Grandes Loges masculines et traditionnelles en France et dans le monde. 

Trois Grands Maîtres ont veillé aux bons soins de la G.L.I.F. jusqu’à ce jour.

3 Commentaires

  1. Bonjour à tous, Dommage que la FM se dilue en raison des nombreuses obédiences qui fleurissent de-ci de-là. Les problèmes évoquées ci-dessus au sein de la GNLF sont à présent un vieux souvenir qui permet toutefois de savoir qu’il ne faut pas baisser la garde. Pourquoi, dans ces conditions, ne pas revenir dans le giron ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES