jeu 22 février 2024 - 02:02

Bernadette de Lourdes est-elle soluble dans la laïcité ?

De notre confrère actu.fr – Par Fabien Hisbacq

Le spectacle à grand succès Bernadette de Lourdes, créé dans les Hautes-Pyrénées, pourrait être privé de Pass Culture en raison de son non-respect de la laïcité.

Le spectacle événement Bernadette de Lourdes, créé dans les Hautes-Pyrénées en 2019 et qui va partir en tournée dans toute la France, est au centre d’une polémique.

Au cœur du sanctuaire, plus de 150 000 spectateurs avaient profité de cette comédie musicale de Serge Denoncourt, qui bénéficie de compositions du chanteur Grégoire, tandis que le livret est signé de deux stars dans ce domaine, Patrice Guirao et Lionel Florence, déjà auteurs des cultes Dix commandements, du Roi Soleil ou de Cléopâtre, entre autres paroles écrites pour Johnny Hallyday, Florent Pagny, Calogero ou Pascal Obispo.

Un succès aussi à Paris

Après son triomphe dans la cité mariale, 23 000 personnes l’avaient applaudi au Dôme de Paris durant quatre jours en septembre 2023. Au point que le spectacle reviendra dans la capitale en juin 2024. Mais en attendant, il partira sur la route des grandes salles de France dès novembre 2023.

Privé de Pass Culture

Sauf que ce succès est aujourd’hui entaché d’une polémique. La comédie musicale a été exclue du Pass Culture. 

Le Pass Culture est un dispositif porté par le ministère de la Culture qui vise à faciliter l’accès des jeunes de 18 ans à la culture. C’est la raison invoquée par l’académie de Versailles pour ce rejet qui a fait bondir les producteurs du spectacle : le non-respect de la laïcité.

Roberto Ciurleo prépare un recours contre cette décision qu’il ne comprend pas. Pour lui, il s’agit d’un spectacle « 100 % historique ». Dans lequel il n’est pas question de prosélytisme.Vidéos : en ce moment sur Actu

Le spectacle évoque la destinée de Marie-Bernadette Soubirous, née en 1844 dans les Hautes-Pyrénées. Témoin de dix-huit apparitions mariales à la grotte de Massabielle entre le 11 février et le 16 juillet 1858, elle était devenue religieuse, avant d’être canonisée en 1933 un demi-siècle après sa mort.

2 Commentaires

  1. À mon sens le motif du refus n’a pas sa place dans ce discours sur la laïcité. Le spectacle retrace la vie d’une nonne avant tout. Le prosélytisme me semble absent. C’est une personne qui a existé.
    A ce compte là il faudrait interdire tous les films sur la passion du christ ou l’holocauste ou autre. Il me semble que la culture va au delà du principe de laïcité

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES