mer 17 avril 2024 - 13:04

So-Leader un concept profane lancé par un maçon pour diffuser hors du temple les valeurs de la Franc-maçonnerie

Nos Rituels nous rappellent que le maçon se doit de diffuser au dehors les bienfaits cultivés au sein du Temple. C’est donc un moyen de faire reculer le monde profane en sacralisant par son action le monde extérieur. 450fm braque aujourd’hui ses micros en direction d’un Frère qui a choisi de rendre sa maçonnerie très opérative en créant un projet porteur des valeurs de notre art. Il a créé une coopérative éthique fédérant quelques dizaines d’acteurs de la profession.   

450fm : Peux-tu te présenter ? :

Je me nomme Michel Nahon, j’ai 66 ans, 2 enfants, 6 petits-enfants et surtout, je suis dans le monde du voyage depuis 1975. J’occupe la fonction de Président de la Coopérative de So-Leader. Du côté maçonnique, j’ai reçu la Lumière en 2011 au GODF à l’Orient de Paris, dans une Loge au Rite Égyptien.

450fm : Peux-tu nous parler de la Coopérative So-Leader ?

Avec des amis maçons et d’autres profanes, nous avons constaté que les voyagistes ne rencontraient pas toujours les besoins des clients. Mais surtout, que l’offre ne nous semblait pas suffisamment solidaire. Ainsi, nous avons bâti une offre assortie de la possibilité pour le client d’attribuer un pourcentage sur le prix du voyage pour une association caritative qui à trait à la culture, au patrimoine, l’éducation à l’enfance, l’environnement, protection de la faune ou de la flore, la solidarité, la recherche médicale…

Cela nous a conduit à créer durant la COVID un guide baptisé TravelScore sur le principe du NutriScore, avec pour base le respect des droits de l’Homme, mais surtout le respect des engagements de la COP. Chaque pays est ainsi passé au crible. La qualification avec attribution d’une note pour chaque pays est cruciale. Plus la note est bonne, moins les frais de dossier du voyage sont élevés. C’est un complément indispensable à notre action.

450fm : Comment as-tu construit le concept par rapport à ton métier ?

D’une part, nous nous sommes associés avec des partenaires locaux, ce qu’on nomme dans notre jargon professionnel des agences de voyages réceptifs. C’est-à-dire tous les opérateurs qui accueillent le client sur place. Nous les avons fait rentrer dans notre coopérative de producteurs de professionnels du voyage dans le monde. Il faut souligner d’ailleurs que c’est la première coopérative de voyages dans le monde. Chacun ayant été identifié comme spécialiste de la clientèle française. Le principe coopératif a permis d’uniformiser les valeurs et les normes tant dans le voyage de groupes, que le voyage à la carte pour des particuliers.    

450fm : Sur quel principe cela fonctionne-t-il avec les clients ?

Ces derniers ont le choix de leur destination et surtout le choix de l’attribution parmi les 68 partenaires caritatifs.

Nous observons des réactions très insolites. Par exemple, des clients qui partent en voyage au Kirghizstan, une petite république d’Asie Centrale enclavée et aucune frontière maritime, et nous constatons que 60% des participants de ces groupes qui sont partis ont attribué leurs dons à des associations qui dépolluent les océans.   

450fm : Combien d’agences du Réseau participent à cette action ?

Aujourd’hui, nous avons 25 membres de la coopérative qui ont été sélectionnés sur des critères de multi-destinations. Chacun comprend rapidement que le tourisme n’est pas une activité qui peut être délocalisée. Un prestataire local en Thaïlande ou au Laos reste forcément dans son pays. Cela nous permet de créer un réseau fort et fidèle. Nous pouvons ainsi proposer une offre basée sur une réelle connaissance du terrain. 

450fm : En quoi la Franc-maçonnerie t’a-t-elle permis de construire ce concept et cette offre ?

On entre en Fm lorsqu’on arrive au 3e verbe de son existence, le premier étant « FAIRE », c’est la jeunesse.  Puis le second est le verbe « AVOIR » c’est l’âge mûr, avec la maison, les choses matérielles. Et enfin, c’est le verbe « ETRE » avec une dimension de profondeur et d’ancrage. C’est justement cette phase d’évolution qui m’a permis de changer mon état de conscience. Il s’agit aussi du « rassembler ce qui est épars ».

450fm : Quel est l’écho auprès du Grand Orient ou des autres Obédiences ?

Nous avons essayé de nous rapprocher de la Fondation du GODF et pour le moment, nous ne voyons pas comment ils pourraient nous rejoindre car ils sont dans des projets plus personnels. Pour répondre à cette question, nous ne voyons pas suffisamment la Franc-maçonnerie s’impliquer, mais nous ne désespérons pas.

450fm : Comment les Francs-maçons pourraient-ils t’aider ?

En voyageant selon nos règles éthiques. Nous commençons d’ailleurs à voir quelques Frères et Sœurs s’adresser à nous à titre individuel. Ils peuvent aussi en parler dans leurs entreprises et devenir ainsi nos ambassadeurs.  

Découvrez la newsletter sur Lanzarote

Contacter Michel Nahon :

cliquez ici

1 COMMENTAIRE

  1. Et la belle langue française dans tout çà?! So Leader…. je vous demande un peu, çà veut dire quoi? Ca devient agaçant ces appellations d’Outre-Manche et d’Outre-Cuidance! De l’Anglais le Franglais, puis le Globisch…Où comment abimer les bonnes idées!
    Fraternellement et Françaisement,

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES