sam 15 juin 2024 - 09:06

« Des racines & des ailes » avait braqué ses caméras sur la Franc-maçonnerie

De notre confrère ina.fr

Reportage consacré à la franc-maçonnerie avec la participation de Philippe GUGLIELMI, Grand Maître du Grand Orient de France à l’époque du reportage. En tournée à travers la France pour faire mieux connaître son obédience auprès des profanes, il est filmé à Troyes lors d’une conférence publique.

Cependant, le Grand Orient reste un organisme mystérieux comme le prouve un micro-trottoir réalisé devant son siège à Paris et lors d’une visite du musée. Pierre MOLIER, bibliothécaire au Grand Orient de France, propose une visite privée de ce lieu, ouvrant les portes de plusieurs temples, expliquant la symbolique qu’on y trouve et comment la franc-maçonnerie est organisée : institutions, hiérarchie, règles, mode de travail.

A Mulhouse, Edouard BOEGLIN, maître vénérable, présente quelques membres de la loge : Philippe GUILLAUME, Jean SERRE, Paul HELBRUNNER, Denis LAEDLEIN, Jean-Pierre WALTER. Ils expliquent que le but des francs-maçons, quelles que soient leurs opinions politiques, est de construire une société meilleure.

Puis, parallèlement à la diffusion d’extraits du film de 1968 “Les Francs-maçons”, jamais diffusé à la télévision, montrant une cérémonie d’initiation, Pierre MOLLIER et les six maçons de Mulhouse expliquent comment se passe l’initiation (cabinet de réflexion, symboles à méditer, épreuves…), ce qu’ils ont ressenti pendant leur propre initiation. Evocation du recrutement des nouveaux francs-maçons et des bienfaits de la pratique maçonnique dans leur vie et dans la vie du groupe.

Paul HELBRUNNER, ancien mineur, choisit les musiques qui accompagnent les rituels. Il a une préférence pour “Ainsi parlait Zarathoustra” de Richard Strauss pour les cérémonies d’initiation, et pour clore les “tenues”, c’est Mozart qu’il choisit. Jean-Pierre WALTER, chez lui, nous parle de sa façon de vivre le fait qu’il soit franc-maçon : discrétion, relation très forte avec les autres francs-maçons. Sa femme LILIANE avoue qu’elle sait peu de choses de ses activités, mais affirme qu’il a changé depuis qu’il est franc-maçon. Il est plus altruiste.

Son ami Vincent BILGER évoque la solidarité qui unit les francs-maçons. Puis, les maçons de Mulhouse évoquent leurs séances de travail, les “tenues” ou “ateliers”, ainsi que les “planches”, dossier sur lequel chaque franc-maçon travaille afin de rédiger un rapport. Ils évoquent l’esprit démocratique qui prévaut dans l’organisation de la franc-maçonnerie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles en relation avec ce sujet

Titre du document

Abonnez-vous à la Newsletter

DERNIERS ARTICLES